Nouhoum Kelepily lors de la restitution publique de la mairie : « On a fait des efforts de mobilisation des ressources financières »

0

A l’occasion de la présentation d’une année d’exercice de la mairie couplée à la remise des insignes aux chefs de villages, le président de l’autorité intérimaire de la commune du Mandé, Nouhoum Kélépily, a informé qu’ils ont fait beaucoup d’effort en matière de mobilisation des ressources financières pour beaucoup de réalisations. C’était ce samedi 26 novembre 2022 dans l’enceinte de la mairie.

L’autorité intérimaire de la mairie de la commune du Mandé, à sa tête Nouhoum Kélépily, n’a pas dérogé en la règle. Faut-il le rappeler, dans le cadre de la décentralisation, chaque mairie est chargée de faire développer sa commune. C’est dans cette dynamique que s’inscrit l’équipe de l’autorité intérimaire de la mairie de la commune du Mandé qui l’a finalement institué en tradition.

L’habitude étant une seconde nature, chaque année, le président Kélépily et son équipe exposent au public du Mandé ce qu’ils ont pu réaliser. C’est donc un devoir de transparence auquel ils s’adonnent devant leur population en lui livrant le bilan détaillé des réalisations de la période allant du 1er janvier au 24 novembre 2022. C’était en présence des autorités administratives et coutumières de la commune et de l’arrondissement de Kalabancoro.

Comme le président Nouhoum Kélépily l’a annoncé, l’honneur est revenu au secrétaire général de la mairie, Moumouni Fofana, de donner la lecture d’une longue liste des réalisations. Dans le domaine de l’agriculture, il a parlé de l’accompagnement des autorités villageoises à travers l’Uacdddd pour la protection des terres cultivables, l’appui aux services de base de l’agriculture dans le cadre du recensement des paysans à l’occasion de la campagne agricole 2022, le suivi et l’accompagnement du bureau de gestion du périmètre maraîcher de Samanko, le suvi et l’accompagnement des activités de la chambre d’agriculture.

En parlant de l’élevage, il a mentionné l’appui à la sauvegarde du parc à bétail et des gites d’étapes, à l’organisation des éleveurs de la commune. En santé, il s’agit du renouvellement des bureaux de comité de gestion des Cscom de la commune, la préparation, la signature et la mise en œuvre des conventions d’assistance mutuelles avec les Asaco de Djoliba, Kanadjiguila, Ouezzindougou, Farabana, Mamaribougou, Koursalé, Samanyana et Kabalabougou.

S’agissant de l’éducation, selon l’orateur du jour, la mise à disposition du CAP de Ouezzindougou d’une moto et des mobiliers de bureau, la construction et l’équipement d’une salle de classe à l’école fondamentale publique medersa de Ouezzindougou, les travaux de réhabilitation de certaines écoles, l’offre de 710 tables-bancs aux écoles publiques de la commune. A cela s’ajoute l’accord de la subvention de 50000 FCFA à 5 enseignants.

Dans le domaine de l’environnement, l’interlocuteur du jour a mis l’accent sur le reboisement de la cour de la mairie, l’appui et l’accompagnement de 8 villages dont l’impact portera sur 25 villages pour la protection de l’écosystème à travers l’ONG Join For, la sensibilisation de la population sur la dégradation de la nature.

Dans le domaine de l’hydraulique et l’assainissement, il a noté la réalisation d’un château d’eau à Kanadjiguila à travers la Sonatam, la réception de châteaux d’eau à Farabana, Balandougou, Kamalé et Nafadji réalisés par l’ONG Diect  EID, la réalisation de châteaux d’eau à Faraba et le périmètre des femmes de Kamalé et à Mamaribougou. Ce qui fait au total 10 forages distribués. Il faut noter que d’autres réalisations ont été faites dans les domaines de la communication, du transport, de l’urbanisme, de l’énergie, des arts et de la culture, de la jeunesse et des Sports, de l’état civil.

Pour rappel, selon le secrétaire général Fofana, la mairie a mobilisé 1 612 748 251 FCFA, fait les dépenses de 1 525 435 461 FCFA. Pour lui, la somme totale qui reste dans la caisse est estimée à 87 312 790 FCFA.

Vivement la restitution publique de 2023 !

Bazoumana KANE  

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here