Pouvoir de décision : Les autorités et les légitimités traditionnelles renforcées

0

Ils sont au total 60 chefs de quartiers du District de Bamako à recevoir, le lundi 18 juillet 2022, au Centre International de Conférences de Bamako (CICB), des mains du président de la Transition, colonel Assimi Goïta, des insignes, certificats et drapeaux pour officialiser leur titre de légitimités traditionnelles.

 Placé sous le haut patronage du chef de l’Etat, colonel Assimi Goïta, en présence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maiga, du président du Conseil National de Transition (CNT), colonel Malick Diaw, et les membres du gouvernement, cet évènement a marqué le lancement de la remise de ces titres aux chefs de quartier à travers le Mali.

Ces symboles, selon le président de la Transition, visent à valoriser les légitimités traditionnelles et culturelles. Cette action entre dans le cadre de la refondation de notre État.

« Cette valorisation a commencé par la consécration du 11 novembre 2021, comme Journée nationale dédiée à nos légitimités traditionnelles et culturelles. La remise symbolique des insignes, drapeaux et certificats témoigne à suffisance le début de la valorisation de ces autorités », a déclaré le chef de l’Etat.

Ces activités vont se poursuivre dans toutes les régions sous la houlette des Gouverneurs, Préfets et Sous-Préfets.

Le colonel Assimi Goïta a exhorté les chefs de quartier, de village et de fraction à plus d’engagement. Dans la même dynamique, il les a également invités  non seulement à soutenir les efforts du Gouvernement dans le cadre de la refondation de l’État, mais aussi au retour de l’État dans toutes les localités.

« Ces hommes sont les garants de la cohésion sociale, de la stabilité, du vivre-ensemble, mais aussi de la prévention et de la gestion des conflits dans les différentes localités », a-t-il noté.

Et de souligner que cette initiative est la volonté ferme du gouvernement de la transition qui œuvre depuis son arrivée au pouvoir pour la refondation du Mali avec, notamment, le décret qui a été pris en conseil des ministres sur la question du rôle des chefs traditionnels, il y a quelques semaines.

Pour sa part, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Abdoulaye Maïga, a fait savoir que ces symboles vont valoriser les rôles des chefs de village, de fraction et de quartier dans l’exercice de leur fonction, conformément aux dispositions statutaires applicables à ces autorités locales.

Bamoussa Touré,  coordinateur des chefs de quartier du District, a,  au nom de l’ensemble des chefs de fraction, village et quartier du Mali, vivement remercié le vhef de l’État pour cette considération à leur égard.

« Le 11 novembre 2021 et le 18 juillet 2022 sont deux dates qui traduisent désormais « la renaissance des autorités et légitimités traditionnelles du Mali ».

Notons que ces symboles de l’État vont donner une certaine autorité aux chefs pour décider pleinement ou trancher les litiges qui sont de leurs ressorts. En plus, ils permettront un redressement et l’équilibre social avec la légitimité traditionnelle dont un minimum de formation sera nécessaire.

T. M

Source : Plume Libre

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here