Prétendue réaction au vocal de Dr Choguel Kokalla Maïga : Dr Oumar Mariko a dépassé la dose !

1

Depuis le jeudi 2 novembre, des individus après avoir lâchement enregistré la voix du Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maiga, ont choisi de balancer ce vocal sur les réseaux sociaux. Dans ce vocal, certaines révélations graves sont faites sur presque tous les acteurs se disant du mouvement démocratique. Et aussi des évènements qui se sont déroulés à la suite des coups d’Etat de 1991, 2012 et même de 2020.  Face à cette situation, certains acteurs du mouvement démocratique, dont le Dr Oumar Mariko, Président du parti SADI ont décidé de répliquer et d’une manière grotesque avec une bassesse indescriptible sur fond d’insultes graves.

 Ce vocal de l’actuel Premier ministre, alors président du comité stratégique du M5-RFP, enregistré à son insu lors d’une causerie avec un groupe d’individus est d’une durée 14 minutes. Il contient toutes les informations nécessaires sur les évènements de 1991, de 2012 et de 2020.

Dans le vocal on entend plusieurs interlocuteurs en train de causer, mais celui dont la voix monte serait l’actuel Premier ministre de la Transition, Dr Choguel Kokalla Maiga.  Dans leur échange, Dr Maiga qui parlait sans savoir qu’on l’enregistrait, a fait des révélations notamment sur les évènements de 1991 où il parle des mensonges graves que certains hommes politiques issus du mouvement démocratique ont fait pour manipuler le peuple et renverser le régime de Moussa Traoré. Parmi ces mensonges, il y a celui relatif au fait que les acteurs du mouvement démocratique ont menti que pendant les luttes de 1991, le régime de Moussa Traoré aurait tué volontairement plusieurs personnes dont des élèves et étudiants. Or, pour lui, aucun étudiant n’est mort pendant la lutte. Cette information renie l’histoire qui a été racontée jusqu’ici par les acteurs du mouvement démocratique. D’où la réaction, sous couvert d’un entretien privé de Dr Oumar Mariko, qui a réagi avec une relative bassesse, n’honorant point son rang de chef de parti politique, caressant le désir d’être un jour un homme d’Etat.

La réplique sévère d’Oumar Mariko

 Le président du parti SADI et promoteur des Radios KAYIRA (à vérifier, car Cheick Oumar Sissoko aussi s’attribue ce titre) n’est pas allé avec le dos de la cuillère dans sa réaction contre l’actuel Premier ministre de la Transition. Dans un vocal publié à son tour sur les réseaux sociaux après celui du Choguel, on pouvait entendre Oumar Mariko en train de discuter avec un membre de son parti où il proférait des insultes graves à l’endroit du Premier ministre. Au point d’affirmer que les ondes de la radio Kayira sont interdites aux gens du MPR.

Tout cela, selon lui, parce que l’actuel Premier ministre est un grand menteur. Pour Mariko, tout ce que Choguel a dit concernant l’AEEM et le mouvement démocratique peut être décortiqué pour rétablir la vérité. Il va loin, en proférant des injures graves contre le président du MPR, en guise d’instruction à son interlocuteur (un certain Bacari Camara) sur ce vocal. «  C’est mon idée à moi, et vous pourriez avoir une autre idée », a-t-il-dit.

Oumar Mariko  est bien tombé bas !

 Après la publication du vocal de Dr Oumar Mariko dans lequel il insultait gravement l’actuel Premier ministre de la Transition, l’homme avec qui il discutait, a fait un témoignage. Cet homme s’appelle Bacari Camara qui a déclaré qu’il discutait avec Oumar Mariko sur les réseaux sociaux via whatsapp, c’est-à-dire en privé. Pour lui, c’est un individu malintentionné qui a pris ce vocal pour le partager sur Facebook pour que tout le monde puisse l’entendre.

Pour tenter de se dédouaner, il affirme, que lui, en tant que Directeur du programme à la Radio Kayira, après avoir entendu ce vocal de Choguel,  a le devoir en tant que communicant de connaître l’avis de son patron qui est Oumar Mariko. C’est dans ce cadre-là qu’Oumar Mariko a donné son avis avec plus de délires que de sérieux. Selon Camara, ce sont les services secrets de l’Etat qui auraient pris ce vocal pour le partager sur les réseaux sociaux. Pour lui, depuis 2012 les responsables de la Radio Kayira sont enregistrés à leur insu dans le but de salir leur image. Pour lui, ils sont souvent sujets à des intimidations et menaces. Et de dire qu’Oumar Mariko  et Choguel au-delà de leur divergence politique, s’entendent bien et souvent ils peuvent délirer entre eux.

En clair, depuis la nomination de Dr Choguel Kokalla Maiga comme  Premier ministre, certains hommes politiques font tout pour ternir  son image. Cela se comprend aisément, car il s’agit du jeu normal de l’expression démocratique. Mais à vouloir attenter à sa dignité par des insultes graves, cela est le Rubicon qu’un chef de parti comme Dr Oumar Mariko, ne devrait pas franchir.

Sa chance viendra du mutisme de la justice ou du pardon de l’actuel Premier ministre, sinon ses faits sont passibles d’une infraction grave pouvant le conduire au gnouf.

Adama Tounkara (stagiaire)

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Il contient toutes les informations nécessaires sur les évènements de 1991, de 2012 et de 2020. (…) Dr Maiga qui parlait sans savoir qu’on l’enregistrait, a fait des révélations notamment sur les évènements de 1991 où il parle des mensonges graves que certains hommes politiques issus du mouvement démocratique ont fait pour manipuler le peuple et renverser le régime de Moussa Traoré.

    Ainsi donc, le restaurateur Choguel serait un saint qui détiendrait à lui seul la vérité absolue sur l’histoire du Mali, et dont la parole serait incontestable voire NÉCESSAIRE, selon le pigiste stagiaire… Le journalisme est un peu plus sérieux que ça. Que Mariko ait dépassé les bornes est une chose, mais défendre les graves propos d’un revanchard politique, ça en est une bien autre.

    Pensées rebelles.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here