Promotion du genre et de la citoyenneté : Les femmes leaders s’unissent et s’engagent

0

L’union des femmes leaders du Mali (UFLM) a procédé au lancement solennel de ses activités, vendredi dernier au centre international de conférences de Bamako. La cérémonie était présidée par la ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la Famille, Mme Diakité Aissata Traoré, en présence de la présidente de l’UFLM, Mme Gologo Aminata Diarra, du représentant de la GIZ, coopération allemande, Hatmut Behrend . Plusieurs femmes leaders ont répondu  à l’appel de leur organisation.

L’UFLM est un groupement d’associations et d’ONG féminines ayant une expertise avérée dans plusieurs domaines de compétence, du fait de la valeur intrinsèque de ses membres et des profils divers. L’organisation entend œuvrer pour la promotion de la citoyenneté et du genre en vue de concrétiser une approche adaptée à notre pays.  Selon sa présidente, l’UFLM qui se veut une structure ouverte à toutes les femmes leaders est à but non lucratif, apolitique, non confessionnelle et autonome dans son organisation, son fonctionnement et dans ses activités. Dirigée par un bureau de coordination de 93 membres, elle s’inspire de la vision de figures emblématiques de la lutte féminine au Mali et combattantes de l’émancipation de la femme, notamment feues Aoua Keita et Sira Diop. Ces pionnières ont marqué leur époque par leur engagement, abnégation mais aussi par leur foi aux capacités de la femme, leur détermination à donner la preuve que la femme mérite sa place dans le développement socio-économique et l’édification de la nation. Leur exemple doit être une source d’inspiration pour les femmes afin de pérenniser leur combat, a relevé Mme Gologo Aminata.

La présidente de l’UFLM a expliqué que la cérémonie consacre un processus entamé depuis quelques mois par les femmes leaders. Avant d’exprimer sa gratitude aux ministres en charge de la promotion de la femme et de l’Environnement pour leur disponibilité et leur assistance au renforcement de l’UFLM. Elle a aussi rendu un hommage appuyé à la coopération allemande pour son accompagnement. Elle a invité les femmes de son organisation à faire preuve de courage, d’engagement et surtout consentir des sacrifices.

Après avoir apprécié les actions de l’UFLM, la ministre de la promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille dira que son département est vraiment dans son rôle d’accompagnement et d’encouragement. Mme Diakité Aissata Traoré a aussi rappelé que la femme, au-delà de ses attributions biologiques de mère, est engagée dans l’éducation des enfants, l’harmonie de la famille et reste citoyenne à part entière. Elle a également souligné qu’à un moment important pour notre pays qui sort d’une crise, la femme malienne est garante de la  paix et de l’unité. Elle doit perpétuer cette tradition qu’elle a héritée de ses mères et grand-mères, a affirmé la ministre, avant de donner l’assurance de sa disponibilité à toujours appuyer les efforts des femmes lorsqu’elles s’inscrivent dans un cadre légal et pour le développement et la concorde du pays.  Cependant, il faut comprendre que ces nombreuses rencontres ne serviront  à rien, tant qu’un cadre de l’observatoire de la parité entre hommes et femmes ne soit  mis en place. Cela permettra de mettre fin aux nombreuses violations qui sont faites contre  le  principe d’égalité hommes-femmes dans le monde politique et administratif. Quant à Hatmut Behrend, il s’est réjoui de sa participation à cet événement et assuré que la Coopération allemande accorde une place importante au genre.

                                                                                                                    Seydou Diarra      

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here