Rebondissement dans l’affaire de «non-paiement » de 604 017 478 FC FA sur un prêt de 2 milliards FCFA contracté en 2015 Le Tribunal de la Commune II annule les procédures de la vente des biens immobiliers de Mme Simpara Saran Traoré par la BOA-Mali

0

Saran Gossi Saran crie déjà à la victoire 

Le Tribunal de la Commune II vient de donner son avis sur une affaire de créances opposant la Bank Of Africa (BOA-Mali) à l’opératrice économique, Mme Simpara Saran Traoré.  A la surprise générale, il a tout simplement annulé les procédures de la vente des biens immobiliers de Saran Gossi Saran par la BOA-Mali. D’après ce dossier judiciaire qui continue de défrayer la chronique, sur un prêt de 2 milliards de Fcfa accordé en 2015, Saran Gossi Saran devrait aujourd’hui 604 017 478 Fcfa à la Banque. Le hic est qu’elle a toujours tenté de contester ce montant. Pour Saran, elle doit plutôt 200 millions Fcfa à la BOA-Mali.

L’affaire de créances opposant la Bank Of Africa (BOA-Mali) à Mme Simpara Saran Traoré (Opératrice économique de son état) vient de connaitre un nouveau rebondissement. Après l’audience publique, le verdict du Tribunal de première instance de la Commune II était très attendu. Il s’agissait pour le tribunal de donner son avis pour que la BOA-Mali puisse vendre les biens immobiliers de Saran Gossi Saran pour se faire rembourser. Finalement, le tribunal s’est prononcé, mercredi 8 mai dernier, sur cette affaire. Du coup, les procédures de cette vente ont été annulées par le tribunal.

Cette décision a été bien accueillie par Mme Simpara Saran Traoré comme déjà une première victoire même si elle risque d’être le premier épisode d’un feuilleton judiciaire. Selon nos informations, la Bank Of Africa – Mali s’apprête à faire appel à cette décision du tribunal de la Commune II avant que le dossier puisse se retrouver devant la Cour d’Appel.

Comment en est-on arrivé devant le tribunal ?

Courant 2015, Mme Simpara Saran Traoré aurait contracté un prêt de 2 milliards de Fcfa au niveau de la Bank Of Africa (BOA-Mali). Pour ce faire, elle aurait déposé auprès de la Banque des biens immobiliers à titre de garantie. Le hic est qu’elle n’a pu rembourser que 1 milliard 400 millions de Fcfa. Donc, elle devrait la somme de 604 017 478 Fcfa à la BOA-Mali. Ce qu’elle conteste car, pour elle, le montant qu’elle doit à la Banque est de seulement 200 millions Fcfa.

Voilà pourquoi la BOA-Mali a finalement décidé de déférer cette affaire devant la justice afin de récupérer son dû. Malgré plusieurs tentatives pour trouver une solution au niveau du Tribunal de Commerce du district de Bamako. Cela à travers une médiation. Finalement, cette affaire s’est retrouvée devant le tribunal de la Commune II, lequel avait été sollicité par la BOA-Mali pour avoir le feu vert de la justice afin de vendre aux enchères les biens immobiliers mis sous garantie par Saran Gossi Saran au profit de la Banque.

    El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here