Réclamation de la tête du Président de la République : M’Bouye – Dicko- IBK, les vraies raisons du divorce !

3

Le chérif de Nioro N’Bouyé Haïdara et Mahamoud Dicko ont été incontestablement des vrais artisans de la victoire du candidat RPM Ibrahim Boubacar Kéïta à la présidentielle 2013. Ce soutien a été conditionné à la signature d’un pacte qu’IBK n’a pas respecté. Dupés par le Kankélétigui (l’homme a une seule parole) IBK devenu le Kantjamatigui( l’homme à plusieurs paroles), les deux leaders religieux ont juré la main sur le cœur de lui faire partir du pouvoir. La mauvaise gestion du pays n’est donc que la partie cachée de l’iceberg du meeting du vendredi 05 juin 2020.

Voici le pacte d’IBK avec les religieux dénommé ‘’ Accord entre IBK et les leaders religieux’’, retrouvé sur le Net, dans le cadre des élections de 2013: «La relecture du Code de la famille non plus par l’administration et l’Etat, mais cette fois-ci par un groupe de travail sous l’égide du Haut Conseil Islamique du Mali.– Interdiction des débits de boisson, boîtes de nuit et maisons closes.– interdiction des films pornographiques et érotiques.– réorganisation de la censure notamment pour l’audio-visuelle (ORTM) et les médias privés.– interdiction totale des jeux de hasard.– aménagement des lieux de prière dans les ministères et les administrations publiques aux frais de l’Etat, avec une participation des musulmans.– aménagement d’une mosquée dans les aéroports et les hôpitaux.– réaffirmation par décret du caractère sacré du mois de ramadan, avec interdiction des festivités et fermeture des débits de boissons, des boîtes de nuit et des centres de loisirs.– médicalisation de l’excision et non pas suppression de cette pratique.– La prise en charge des imams des mosquées de vendredi et leurs adjoints par un salaire net d’impôts de 300.000 F CFA pour les premiers et 200.000 F CFA pour les seconds ainsi que l’instauration d’une allocation annuelle à allouer aux mosquées de vendredi.– Interdiction du port d’habits indécents dans les ministères, administrations, institutions et organismes publics et semi-publics.– la création de tribunaux islamiques de conciliation dans les quartiers et les communes.– La création d’un ministère des Affaires religieuses…» Ce sont bien là les termes du mémorandum accepté par IBK.

Si certains de ses points s’avèrent pertinents (Médicalisation de l’excision, création d’un ministère des Affaires religieuses, etc.», d’autres sont tout simplement liberticides et anticonstitutionnels et par conséquent, impossibles à mettre en œuvre dans une République laïque.

Pourquoi diantre alors un «Homme d’Etat» a-t-il accepté pareil deal ?

Pour accéder à la magistrature suprême en 2013, le candidat IBK était prêt à tout, absolument tout. Le président du Mouvement Sabati 2012 l’a bien précisé : IBK s’avérait le cinquième candidat sur leur liste, après Cheick Modibo Diarra, Choguel Kokala Maïga, Moussa Mara et Mountaga Tall. Ces derniers ont, selon toute évidence, choisi de bien réfléchir avant d’accepter les critères à eux soumis. C’est donc IBK qui s’est engagé. Le vin étant alors désormais tiré, il faudra le boire. Aux yeux des cercles islamiques, le désormais président de la République doit tenir ses engagements, comme par exemple créer des tribunaux islamiques dans les quartiers et communes, procéder aux censures des medias, etc. C’est le non-respect de ces engagements qui sont les causes réelles du divorce entre IBK et les leaders religieux Mahamoud Dicko et le chérif de Nioro N’Bouyé Haïdara qui sont déterminés à le faire partir par la rue. Pour y parvenir, ils ont scellé un mariage avec les politiques et certains regroupements de la société civile. Et lors du meeting du vendredi 05 juin 2020, l’imam Dicko a demandé pardon aux Maliens à son nom et à celui du chérif de Nioro pour avoir appelé à voter IBK en 2013. Très furieux, il n’a pas manqué de menacer sérieusement le président de la République IBK : « Je jure par Dieu, si IBK s’entête, son départ sera inscrit dans les annales… »

Tientigui

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Je pense humblement que ces religieux sont en train de fabriquer leur contradiction et donc leur fin… Le Mali ne sera pas un pays tel qu’ils l’imaginent. Ils rêvent. Ils ont bien profité maintenant construisons notre Mali en référence a nous valeurs anciennes sans prédominance des valeurs importées d’Orient ou de l’Occident.

  2. UN GROUPE DE RELIGIEUX AVEC MOUNMOUNTOU ET MBOUYE, DES LARBINS D ARABE, ONT VOULU SODOMISER TOUS LES MALIENS!

    MERCI ALORS A IBK DE N AVOIR PAS RESPECTE LES ENGAGEMENTS!

    CES SINGES RELIGIEUX FAISAIENT AINSI UNE REVOLUTION SUR LE PEUPLE EN ETABLISSANT UN POUVOIR ISLAMIQUE SUR LE MALI, UNE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DU MALI !

    MERCI BIEN A IBK! CES IGNARS SE PREPARAIENT A TRAHIR LES MALIENS ET VENIR INDIRECTEMENT AU POUVOIR!

    NOUS NE VOULONS PAS DE MOSQUEES DANS NOS AEROPORTS, DNAS NOS LIEUX DE TRAVAIL, NOUS NE DONNERONS PAS NOS TAXES AUX FENEANTS D IMAMS ET LEURS ADJOINTS, 200 000CFA PAR MOIS?…MON VOISIN PUISATEUR AVEC 4 ENFANTS PASSE LA JOURNEE DANS DES TROUS A CREUSER, IL N A JAMAIS EU 100 000 CFA PAR MOIS, ET L IMAM DANS SES IDIOTIES DE RECITATIONS ENTOURE DE FENEANTS ET FENEANT LUI MEME NE PEUT PAS ETRE PAYE PAR L ETAT, SUR LES IMPOTS PAYES PAR MON VOISIN!

    NOUS NE SOMMES PAS D ACCORD! SI UN IMAM ET SON ADJOINT DANS LES MOSQUEES DE VENDREDI TOUCHAIENT 300 000 CFA COMBIEN TOUCHERAIENT LES CHERIFS-NIORO OU LES IDIOTS COMME DICKO? VOULA LA RAISON DU REFU DES 50 000 000 CFA, 50 MILLIARDS IL VOULAIT!

    PAR AILLEURS, EST CE QUE LES MALIENS ONT SU L EXISTANCE D UN TEL PACTE POUR EN CONSCIENCE VOTER POUR IBK?
    QUELS LEADERS RELIGIEUX ONT EXPLIQUE AU PEUPLE OU MEME EXPOSE CE PACTE AUX POPULATIONS QU ILS ONT ‘INCITE’ A VOTER POUR IBK?
    N EST PAS LA UTILISER DES POUVOIRS POUR PIEGER LA LIBERTE DES POPULATIONS?

    PAR CE PACTE, LES LEADERS RELIGIEUX ONT TRAHI LES MALIENS ET LE MALI! SI DES RELIGIEUX DICTENT A NOTRE PRESIDENT, OU IRONT NOUS?

    UN GROUPE DE RELIGIEUX AVEC MOUNMOUNTOU ET MBOUYE, DES LARBINS D ARABE, ONT VOULU SODOMISER TOUS LES MALIENS!

    • MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

      ÉHHHH, HÉÉÉ, ZANKEE, POSONS CLAIREMENT LE PROBLEME MALIEN: IL EST D’ ORDRE BIOLOGIQUE.

      NOS “DIRIGEANTS” FRANCISÉS ET/OU ARABISÉS SONT DES ENTITÉS BIOLOGIQUES FRUIT DE L’ INGÉNIERIE SOCIALE ABRAHAMIQUE , LA PLUS GRANDE CATASTROPHE BIOLOGIQUE AYANT EU LIEU DANS LA BIOSPHERE.

      ÉRADIQUER BIOLOGIQUEMENT CETTE MALFORMATION EST LA SEULE ET UNIQUE SOLUTION, PRIMAIRE ET PRIMORDIALE, AUX MAUX DE NOS SOCIÉTÉS.

      VOICI UNE PREUVE:

      In the early era of French colonialism in Mali, the French authorities appointed Muslim relatives of El Hadj Umar Tall as chiefs of the Bandiagara—despite the fact that the area has been a Dogon area for centutries.

      In 1864, Tidiani Tall, nephew and successor of the 19th century Senegambian jihadist and Muslim leader—El Hadj Umar Tall, chose Bandiagara as the capital of the Toucouleur Empire thereby exacerbating the inter-religious and inter-ethnic conflict.

      In recent years, the Dogon accused the Fulanis of supporting and sheltering Islamic terrorist groups like Al-Qaeda in Dogon country, leading to the creation of the Dogon militia Dan Na Ambassagou in 2016—whose aim is to defend the Dogon from systematic attacks.

      That resulted in the Ogossagou massacre of Fulanis in March 2019, and a Fula retaliation with the Sobane Da massacre in June of that year.

      In the wake of the Ogossagou massacre, the President of Mali, Ibrahim Boubacar Keïta and his government ordered the dissolution of Dan Na Ambassagou—whom they hold partly responsible for the attacks.

      The Dogon militia group denied any involvement in the massacre and rejected calls to disband.


      SOURCE : https://en.wikipedia.org/wiki/Religious_persecution#Persecution_of_Dogons

      CHOSE FLAGRANTE : L’ ARTICLE N’ EST PAS TRADUIT EN FRANCAIS.

      LA CAUSE?
      RÉPONSE:
      LA FRANCE CONTINUE Á UTILISER LE DJIHAD-TERRORISME-ISLAMISTE CONTRE LES PEUPLES INTEGRES DU MALI.

      DONC , CELA FAIT 150 ANS QUE LA FRANCE POURSUIT LA MEME STRATÉGIE DE CONQUETE, PAR LE TERRORISME ISLAMISTE INTERPOSÉ…!!

      UN PROBLEME BIEN ÉNNONCÉ EST Á MOITIÉ RÉSOLU :
      – NOUS AVONS UNE QUESTION DE MORT OU DE VIE. PAS DE COMPROMIS, NI DE PAIX AVEC L’ ABRAHAMIQUE, CAR LE LENDEMAIN, IL SE DONNE LE DROIT D’ OUBLIE LE TOUT.. .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here