Refondation du Mali : La CCSC/PURN s’engage

0

Les responsables de la CCSC/PURN étaient en conclave le mardi 13 avril 2021 à leur siège dans le cadre de la présentation du projet « positionnement Harmonisé de la société civile pour la refondation de l’Etat et une transition réussie au Mali » à la faveur d’une conférence de presse à Quinzambougou.

L’objectif assigné de la rencontre était de sensibiliser, informer et former la population pour l’appropriation de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Le Mali est pays de paix et de cohésion sociale qui aujourd’hui traverse une crise multidimensionnelle tant politique que sécuritaire. C’est dans le souci apporter son soutien à la refondation du Mali, que la Coalition citoyenne de la société civile pour la paix, l’unité et la réconciliation nationale (ccsc/purn) a organisé cette rencontre. Ahmed Mohamed Ag Hamani, président de la ccsc/purn, dans son intervention, a remercié la Minusma pour son accompagnement. Selon lui, le document intitulé « Positionnement Harmonisé de la société civile pour la refondation de l’Etat et une transition réussie au Mali » est le résultat d’un projet initié et piloté par la Minusma. A ses dires, après l’adoption des TDR et la désignation du porteur technique du projet, un processus   de sensibilisation et de communication a été organisé dans le district de Bamako et dans dix régions  du Mali. Un atelier de 3 jours à Bamako et dans les chefs-lieux des dix régions aurait permis de construire les positions et actions communes des OSCs ». Par ailleurs, les observations de la Coalition citoyenne de la société civile  sur le document porte sur les principaux axes : la réorganisation de la  société civile, le soutien de la transition, le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national, les réformes politiques et institutionnelles, la promotion de la bonne gouvernance, l’adoption d’un pacte de stabilité sociale, l’organisation des élections générales notamment avec la mise en place d’un organe unique et indépendant de gestion des élections. Ce point qui a déjà fait l’objet de débats pourrait constituer une avancée positive pour l’organisation d’élections justes, transparentes, crédibles et apaisées. S’agissant de la promotion de la bonne gouvernance, l’interlocuteur du jour dira qu’il sera question de renforcer la lutte contre l’impunité et la corruption. Pour cela, ajoute-t-il, des actions vigoureuses doivent être menées aussi bien par les institutions judiciaires du Mali que par la communauté internationale. C’est pourquoi, le président Ahmed Mohamed Ag Haman a invité tous les fils et filles de la nation à l’union pour la paix et la cohésion sociale.

Siriki KONE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here