Religions et vie publique : Les leaders religieux plus écoutés que les politiques au Mali

128
Marche citoyenne de la société civile : Mahmoud Dicko et Cherif Ousmane
Chérif Ousmane Madani Haïdara et Mahmoud Dicko

Une étude dont les résultats ont été rendus publics le samedi dernier révèle que près de 54% de musulmans maliens sont favorables à l’application de la charia, la loi islamique. Le Groupe de recherche en économie appliquée et théorique(GREAT) qui a réalisé cette étude a aussi fait des révélations parfois surprenantes comme l’existence de moins de 3% de Maliens déclarant ne pas  être adhérents d’un groupe religieux, ainsi que la méfiance des citoyens à l’égard des partis politiques au profit des leaders religieux.

L’étude démontre également que la religion a une influence sur l’Etat malien avec l’élargissement de la société civile religieuse. « D’éminents leaders musulmans ont pu développer des agendas politiques explicites », souligne l’étude. Cette influence est due en partie au fait que les gens ont confiance aux chefs religieux, selon Massa Coulibaly, un de chercheurs de Afro Baromètre qui ont réalisé l’étude.

L’une des causes de leurs succès est que les chefs religieux  se prononcent contre la corruption, tandis que le degré de confiance des citoyens envers les leaders politiques s’érode. Sur une liste d’institutions proposées par les enquêteurs, les partis politiques occupent le bas de l’échelle avec  22% d’opinion favorable.

A en croire les chercheurs, la plupart des Maliens estime qu’il existe le plus haut niveau de soupçon de corruption dans les partis politiques que dans les groupes religieux. Les personnes interrogées indiquent les parties politiques comme « extrêmement corrompus », à la question de savoir à quelle hauteur les catégories d’institutions au Mali sont perçues comme affectées par la corruption.

Autre remarque importante de l’étude est que l’Etat malien cherche à contrôler les activités et les groupements religieux, et par conséquent veut être plus impliqué dans le domaine religieux. Il y a notamment la formation des imams au Maroc, le contrôle des prêches et l’intégration des medersas dans le système scolaire public. « Un tiers des de la population considère les écoles coraniques comme une alternative à l’école formelle », rapporte l’étude.

Les chercheurs estiment qu’il faut encourager les confréries musulmanes à aborder les questions de tolérance religieuse et de paix. La nécessité d’un dialogue englobant un plus large spectre d’organisations religieuses et de leaders a aussi été évoqué par les chercheurs qui ont également souligné les défis que représente l’entrée des femmes dans la vie religieuse et publique.

Soumaila T. Diarra

PARTAGER

128 COMMENTAIRES

  1. Un grand Bravo au journal le Republicain d’avoir enfin decider de faire leur boulot ” l’information ” de quoi transformer nos pitbuls en agneau sur ce forum Bonne continuation

  2. Si les maliens ont besoin de quelque chose,c’est des entrepreneurs,des ingenieurs et des médecins
    et pas d’imams qui recoivent leurs ordres du roi du maroc.

  3. Cette étude a été réalisée avec les adeptes du CHEIK HAIDARA comme cobayes. 😛 😛

    Les adeptes de ce monsieur le considèrent comme un dieu vivant sur la terre. 8) 8) 8) 8)

    Le résultat ne peut être que celui-ci 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 .

  4. Quelle charia ? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓
    Dans quel pays ? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓
    Pour quoi le malien aime se mentir ?? ❓ ❓ ❓ ❓
    Quelle étude ? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓
    Depuis quand ? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓

    Cette publication est une autre forme d’intoxication. Quand les djihadistes nous ont attaqués en 2012, nous avons tous clamé haut et fort que le Mali était un pays laïc. Nous avons même dénoncé les actes barbares qui ont été perpétrés au nord au nom de la laïcité. Soyons sérieux. Que le journal le Républicain, arrête de se moquer des maliens. :mrgreen:

    Cette ridicule intoxication voudrait simplement semer le trouble dans la conscience des maliens. Que l’auteur de cet article sache que la mission de cet article est vouée à l’échec. Les religieux ont certainement une influence non négligeable dans notre société, mais cela ne devrait pas amener les metteurs en scène à davantage étaler leurs lacunes. 😯 😯

    • Merci a vous kopins et d’autres dans le sens du realisme, mugabé, nfp premier,

      Quelle connerie GREAT Bous sort. Des groupes de manipulateurs minipulés et ou vice versa.
      Vos commentaires me suffisent.
      Certe a la peine capitale et oui mais la charia juste un papier toilette dans notre Maliba laic, jamais et jamais.

  5. Sans vouloir manquer de politesse à cette institution qui vient de faire cette étude certainement très sérieuse. Il nous convient de rappeler aux uns et aux autres, qu’il est temps que nous apprenons à nous respecter à un certain moment au MALI.
    Si au Mali, on parle de l’influence des religieux dans la politique, que dirions-nous de l’influence des religieux dans la politique au Sénégal ? ❓ ❓ 😯 😯

    Je ne pense que, nous ne sommes pas encore arrivés à ce niveau. Cet institut doit revoir ses copies. 8)
    8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

    La thèse selon laquelle 54% des maliens seraient favorable à l’application de la Charia est un mensonge rustique. 😯 😯 😯 😯 😯

    Les maliens ne sont pas prêt pour l’application de la charia dans ce pays. Cela ne se fera ni demain, ni dans les 100 ans qui suivront.
    Pourquoi tant d’amalgame dans une République qui tente de se reconstituer ??? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓

  6. Il faut toujours quelqu’un pour apaiser en occurrence de nos aux autorités. Ce quelqu’un n’est d’autres que nos guides spirituels raison pour laquelle, ils doivent rester en dehors de tout ce qui s’appelle politique.

  7. Les religieux sont respecter par la population y compris par les politiciens. Ce sont eux que la population écoute, en s’impliquant dans la politique. Ils perdront toutes ces privilèges que leurs accordes le peuple.

  8. Les leaders religieux sont bien là où ils sont, ils ne doivent pas s’impliquer dans la politique. Ces leaders doivent tout de même aider le gouvernement à sortir le pays dans la crise.

  9. A mon avis, les chefs religieux occupent une place acceptable et pour la population et pour eux-mêmes. Donc, de grâce ne venez pas nous embryer avec vos sottises.

  10. J’ignore ce que vous voulez inculquer dans la tête des citoyens. Mais laissez-moi vous dire une chose, ces religieux ne doivent pas s’impliquer dans la politique en aucun cas. La religion n’a absolument rien à avoir dans la politique.

  11. Je vois une afganistanisation ou une pakistanisation du mali avec de telles idées pareilles , le mali etait mieux avant qu ‘ il n y ait ces integristes religieux comme Dicko et autres .Dans un pays pauvre comme le mali si la population s adonne trop a la religion ça deviendra une catastrophe (trop de faineantisme dans nos services ).Actuellement certains ont plus de temps pour prier que de travailler et si c etait le contraire on allait pas etre là dans cette misère et le plus choquant dans tout ça
    ils prient mais en realité ils sont pas avec dieu puisque la majorité sont des voleurs de l etat , des adulterins ou blanchisseurs d argent .Donc a quoi servira cette histoire de religion au mali .Or la religion doit changer le coeur de l individu et le rapprocher de dieu mais au mali c est le contraire.TRop de mosquées pour rien qui nous empechent de dormir et cela est un péché aussi ,on derange ceux qui ne sont pas musulmans et nous sommes dans un pays laïc et republicain .

  12. C’est une étude complètement erronée qui ne tient pas compte de la représentation de l’ensemble du pays . C’est certainement une étude réalisée dans quelques localités très islamisées du Mali .

    Tout le monde se rappelle qu’il y a quelque temps un peu moins de deux ans , le Mali était classé comme troisième mondial en matière de consommation de boissons alcoolisées .

    Nul n’a besoin d’une quelconque étude bidon pour savoir réellement le rapport des maliens avec les religions .

    Si plus de quatre vingt dix pour cent (90/100) de maliens sont de confession musulmane , moins de cinquante pour cent 50/100 en sont des vrais pratiquants .

    Il y a aussi au Mali des contrées qui n’ont jamais connu l’islam et qui restent toujours animistes et fétichistes .

    Il ne faut pas aussi oublier le nombre de bars , de débits de boissons alcoolisées , de boîtes de nuit , des chambres de passe , de la prostitution à grande échelle affichée et clandestine et qui vise tous les milieux sociaux .

    Du vagabondage sexuel d’un grand nombre de femmes et d’hommes mariés .

    Tenter de faire apparaître le Mali comme le pays des mollahs ou des ayatollahs n’est qu’une manipulation pure et simple

  13. la religion c’est la politique, un bon politicien est un bon religieux. qui peut parler de la religion sans la politique.

  14. C’est normal de voir cette confiance des maliens face aux leaders religieux; car au Mali l’Islam est rentré dans ce pays petit à petit depuis la nuit des temps (depuis maintenant plus de sept siècles), quant à la politique démocratique, elle est rentrée de façon banale, seulement il y a deux décennies et demi et de façon brutale avec l’empressement des leaders politiques sous le contrôle d’Alpha Oumar KONARE et de ses soufis dont les ténors actuels des partis politiques de grosses pointures tels IBK, Soumis et TALL Mountaga les tombeurs du Général Moussa TRAORE et 1991. Après avoir fait tomber Moussa TRAORE, d’importants travaux devraient se rabattre afin d’instaurer la démocratie avec beaucoup d’attention en descendant à la base dans les villages et dans communes du Mali en vue d’expliquer au monde rural, ce qu’est la démocratie et quels sont les tenants et les aboutissants de cette démocratie. Mais Alpha Oumar KONARE s’était empressé pour commencer les choses au niveau de la sommité de notre pays, en transformant rapidement les grands ténors de l’ex-parti unique, UDPM en grands ténors de l’ADEMA-PASJ. Cette situation bancale a fait douter le monde rural à la base des actions des partis politiques, qui ne cesse de dire d’ailleurs que le terme politique est égal à “mensonge, tricherie”. Et c’est cela qui continue encore aujourd’hui. Aussi, force est de reconnaitre qu’aucun parti politique n’a aucune action transparente de financement qui rassure le citoyen lambda. Tous les leaders s’empressent d’avoir un poste ministériel sur lequel ils s’appesantissent pour financer leur parti. C’est vraiment dommage, il faut retenir que la confiance ne s’achète pas, mais elle se mérite et c’est ce que les partis politiques du Mali doivent comprendre et très rapidement.

  15. Nous ne devons nullement mélanger la religion à la politique. Au Mali chacun de ses domaines jouent leurs rôles. Généralement la religion intervient lorsque la politique apporte le déçu, et qu’il n’y a pas d’autre choix que la prière et le chemin de Dieu.
    Les religieux doivent bien garder leurs positions et ne pas se mêler de la politique car cette politique peut être très vaste.

  16. La religion a certes une bonne place dans la vie des maliens.Mais cette place ne peut pas être assimilée à une certaine influence sur la population par rapport à la politique.Chacun à son rôle et sont influence dans son domaine bien précis.Il faut donc savoir faire la part des choses. 🙁 🙁 🙁 🙁

  17. Au Mali nous avons toujours sue que la religion intervient dans le sens de l’apaisement, quand il y a des mal ententes et des conflits, quand il y a des guerres et autre indésirable situation, mais la religion n’agit en aucun cas sur le vois de la politique.

  18. Je pense qu’il ne faut pas faire d’amalgame entre la religion et la politique.En ce sens que le religieux doit être à cheval c’est-à-dire entre le politique et les citoyens et jouer un rôle d’apaisement et non d’ingérence politique.Certes les religieux Maliens ont influence sur la société Malienne que les politiques, mais chacun doit jouer son rôle convenablement.

  19. Dans une nation où la majeur partie de la population sont religieux et que ses populations apportent du respect et de la considération à cette religion il est important de constater cet influence que la religion peut avoir.
    Mais cette ration depuis avant l’arrivée de la démocratie a un attachement à la religion et cette attachement ne peut être considérer à la politique qui a tout à fait une autre vue par la population.
    La religion est bien différente de la politique

  20. Moi je pense que pour que tout se passe bien,Les religieux doivent se consacrer entièrement à leur rôle spirituel et se démêlent de la politique.Ainsi ils auront le respect qu’ils méritent et les politiques pourront faire leur boulot sans difficulté. 🙁 🙁 🙁

  21. La religion occupe un grand rôle dans la gestion du Mali, mais au Mali il y a une grande différence entre la religion et la politique se sont deux mondes différents.

  22. La religion est très importante dans la vie d’une nation voire primordiale.Evidemment dans la société Malienne n’est pas en marge.Mais vouloir dire qu’une étude a démontré que 54% des Maliens veulent une application de la charia.Je suis et certain que c’est le cas chez nos concitoyens car le Mali est un pays laïque.

  23. La population malienne a une confiance aveugle aux leaders religieux, c’est tout à fait le contraire avec les hommes politiques !!! Alors si ces leaders religieux commencent à se mettre dans la peaux des hommes politiques, quelle image cette population aura d’eux ?

  24. Si tant est que les religieux sont influents chez nous au Mali,les maliens doivent être alors capables d’accepter les règles de la Charia.Mais je suis sûr que mes compatriotes ne vont jamais accepter cela.Mais de quelle influence parle t on? 😉 😉 😉

  25. «Cheikh Muhammed ibn ‘Abdil Wahhâb a dit dans “les six fondements”
    L’une des conditions de l’union parfaite consiste à écouter et obéir ceux qui détiennent l’autorité, fut-ce un esclave abyssin. Le Prophète expliqua clairement ce principe sur les divers plans de la législation. Par la suite, ce principe devint étrange pour la plupart des pseudo savants, que dire de la mise en application de ce principe. »

  26. La religion est très importante dans une nation voir même indispensable au Mali, mais les religieux doivent surtout se méfier de la politique.

  27. La religion à pour objectif de nous rapprocher de DIEU, mais la politique faite dans notre pays nous éloigne considérablement de l’esprit divin, alors que la population croit en la religion, elle croit aux leaders religieux et si ceux-ci se mettent à porter la veste des politiciens alors qu’on connait la réputation des hommes politiques dans notre pays !!!

  28. Cela n’a pas débuté sous le régime d’IBK, depuis très longtemps la population consomme cette idéologie. La mauvaise gérance des régimes passés à le plus pousser la population malienne à ne plus faire confiance aux politiques. Le régime d’IBK est un régime très diversifié en particulier sur le plan religieux, car les religieux ont joué un rôle très important dans l’élection d’IBK à la magistrature suprême.

  29. La religion a aussi une partie dans la gestion du pays, mais les religieux doivent surtout garder leurs positions. Cette religion doit intervenir pour sauver l’Etat quand il en faut mais pas pour se faufiler entre les hommes politiques.

  30. Si les religieux s’aventurent à se lancer dans la politique, je suis convaincue que la balance se penchera du côté de la politique. La population accordera plus d’importance aux politiques qu’aux religieux.

  31. Certes, la population malienne croire le plus aux religieux qu’aux politiques, mais la politique et la religion sont des domaines très différentes. Je pense que les religieux et les politiques doivent travailler ensemble car leurs objectifs plus ou moins commun restent la bonne marche du pays.

  32. la charia ne peut pas remplacer lois régissant la justice. celle ci est une loi musulmane et non politique

  33. Religieux et politiques ont chacun leur rôle à jouer pour créer l’équilibre dans la société.Toutes ces deux entités sont des autorités doivent être respectées pour le bien de tous.Essayer donc de dire que l’une est au dessus serait désobéir à l’autre.Mais ne dit on pas que désobéir a l’autorité c’est désobéir à DIEU?Alors ne pas respecter l’autorité politiques c’est aussi ne respecter DIEU car tout les pouvoirs viennent de DIEU. 🙁 🙁 🙁

  34. Je pense qu’en matière de considération la religion et le politique sont incomparable pas seulement au Mali mais partout dans le monde entier. La religion est la croyance en Dieu et la politique est la croyance en un ou des personnes qui finissent toujours par d’une manière ou d’une autre se trahit.

  35. N’associez pas nos religieux à vos articles bidons la parce que votre article a pour but de créer le non-respect des autorités politiques mais jusqu’à preuve de contraire les autorités politiques sont les tenants du pouvoir dans ce pays !

  36. Le Mali est un pays laïc, les leaders religieux pour la grande considération que la population malienne garde toujours en eux, ils ne doivent jamais être le plus vues sur la scène politique, sinon surement la population finira par croire encore plus au politique qu’aux religieux.

  37. Nous devons lire assez au lieu de faire du civisme car la religion est très importante dans la vie d’une société car les religieux apaisent les tensions et incarnent la sagesse et aussi un rôle d’éclaireur
    Or une société sans éclaireur est vouée à l’échec

  38. C’est une question de confiance et de croyance ou encore une question de foi et raison. Les leaders religieux sont sensé faire passer les paroles de DIEU et les politiques sont sensé faire passer des dits humaines. Les écrits et les paroles des hommes sont incertains, mais les paroles divines restent pures et intactes.

  39. L’imam Ismâ’îl ibn Muhammed Taymy (m.535) a dit :

    « Obéir aux dirigeants est une obligation, cela fait partie des traditions les plus exigées dans le Coran et la sunna. »

  40. C’est une question de confiance et de croyance ou encore une question de foi et raison. Les leaders religieux sont sensé faire passer les paroles de DIEU et les politiques sont sensé faire passer des dits humaines. Les écrits et les paroles des hommes sont incertains, mais les paroles divines restent pures et intactes.

  41. Je pense que le faites que les leaders maliennes soit plus écoutés les politiques restent toujours une bonne chose, car cela poussera les politiques et les leaders politiques à travailler ensembles. La religion à sa place dans la politique et la politique à sa place dans la religion.

  42. Ce n’est point étonnant, la population malienne pratique plus ou moins une religion et elle est à majorité musulmane. Les leaders religieux occupent une grande place dans la vie publique des maliennes. La religion et la politique sont très différentes, mais complémentaires.

  43. Pour une paix durable les religieux maliens doivent sensibiliser le peuple au respect de l’autorité.
    IBK incarne les institution et l’autorité l’également élu .Et ne sommes nous pas en train de pécher si l’autorité est bafouée ❓ ❓ ❓ ❓
    Entre nous qui peut appliquer la charia dans ce 21ème siècle.

  44. La politique responsabilise la société et la religion incarne la spirituelle des individus
    IBK a initié la concertation des religieux pour bénéficier de leur conseils.

  45. Ce n’est pas une faiblesse des politiques, l’idéologie religieuse au Mali occupe une très grande considération dans le mode vie malienne. Je pense que les leaders religieux et les politique doivent travailler ensemble pour le bien n’être de la population.

  46. La corruption est au cœur de cette société et les autorités du moment font un grand boulot pour y mettre fin mais de là à dire que c’est parce que leaders politiques parlent de corruption qu’ils ont du succès ; ça c’est des pures conneries.

  47. Ses leaders religieux ne doivent en aucun cas se mêler de la politique, ceci sont deux monde différent.

  48. Dans tous les pays du monde la voie des religieux à de valeur que celui des politique. La politique depuis fort longtemps est considérée par les populations comme un moyen de dupe, de manipulation de la part de ceux qui l’exercent.

  49. Mon cher journaliste sur quoi votre étude est-elle fondé? Arrêtez un peu avec vos intox.La politique aux politiques et la religion aux religieux.

  50. L’influence des chefs religieux maliens ne fait aucun doute.Mais aussi,le peuple malien est mûr politiquement et sait faire la part des choses entre pouvoir politique et religieux.Alors il faut comprendre que les politiques ont aussi une bonne influences sur la population car elle se retrouve en eux. 🙁 🙁 🙁 🙁

  51. Que ces autorités religieuses conscientises le peuple sur leurs devoir qui est le pain spirituel.
    Qu’ils montre au peuple que leur rôle n’est pas de gouverner ou diriger un peuple.
    Si ces religieux affirme le contraire c’est le mensonge total.
    Vive le mali et Vive IBK

  52. Que les chefs religieux soient plus écoutés que les leaders politique n’a rien d’étonnant, pour cause la religion est plus respectée que la politique dans notre pays !!! Mais ce sont les chefs religieux qui ne doivent pas se mêler de la politique !!!

  53. L’influence religieuse sur la vie politique dans le pays promet le radicalisme. Il faut que la population écarte la religion des affaires du pays. Religion ne doit être mêlée à aucune autre chose. C’est quelque chose qui est très sacrée.

  54. Comme le dit ma maman : « la religion n’est pas compatible avec la science » pour dire aussi que la religion n’est pas compatible avec la politique mais ont des points en commun tel le bien-être de la population

  55. L’agenda développé par les leaders religieux était pour aider dans l’application des accords de paix et cette mission ne peut pas se transformer en mission politique.
    Ce sont des projets de paix sociale.

  56. Pour ma part, le politique ne doit se mêler des activités religieuses et vice versa.Je pense c’est le cas dans notre pays et chacun joue le rôle qui est le sien.

  57. Toute politique se fonde sur l’indifférence de la plupart des intéressés, sans laquelle il n’y a point de politique possible.
    Alors Laissez la réligion au religieux et la politique au peuple

  58. Votre étude n’est pas du tout fondée et les résultats qui en découlent ne sont pas fiables. Évitez de créer des problèmes où il doit pas y en avoir.Les maliens ont besoin de tranquillité. 🙁 🙁 🙁

  59. Un mali où l’islam domine le politique est un mali qui qui crée des inégalités insupportables se basant sur des lois stupides dites céleste c’est le chaos total . C’est le cas de l’Afghanistan tous des terroristes regarder aussi ces rebelles de khidal.
    Cher journaliste vous évoquez un articles sans savoir les conséquences sur la société.
    Vous avez raté votre mission.Que penseront vos enfants ❓ ❓ ❓ ❓ ❓

  60. Mais le vrai problème est aussi les comportements de nos hommes politiques. Beaucoup d’entre eux se servent du citoyen lambda et après le résultat, ils s’enfichent du citoyen lambda. Donc la religion étant le dernier recours va obligatoirement les recevoir tous et ils vont tous se baser sur ce que cette religion leurs dira.

  61. Les chefs religieux doivent se méfier ou s’éloigner de la politique, ils doivent se tenir à la vie religieuse, car très franchement on ne peut pas mélanger vie politique et vie religieuse sinon on risque de se perdre dans son propre repère !!!

  62. On peut associer les mendersas dans le système éducatif car ils contribuent à l’éducation de nos enfants et ils ont appelés à gerer ce pays. Donc il revient à l’état d’organiser ce secteur.

  63. Au Mali il faut surtout comprendre que ses leaders religieux ont toujours été l’emblème pour la paix, ils interviennent dans des moments compliqué et sont considérer comme des piliers de ce pays.
    Au Mali tout le monde à un rôle important à jouer et nul ne peut aller sans l’autre.

  64. Les confréries qui ne valorisent la tolérance religieuse et la paix ne sont pas des religieux en fait car quelques soit la religion la paix et la tolérance religieuse sont la base de toutes religions

  65. La formation des Imams au Maroc ne doit être perçue comme la volonté de prendre contrôle des religieux mais plutôt les amener à avoir la formation qu’il faut pour ne pas induire les fidèles en erreur lors de leurs différentes prêches.

  66. Une société sans religion est comme un vaisseau sans boussole.Effet, la religion a pour rôle d’éclairer l’homme sur ses origines et de lui assurer la protection divine et la béatitude.C’est évident que notre pays n’est pas en marge de cette pratique.
    Assurément si les hommes politiques sont plus écoutés que les politiques le témoignage qu’ont les citoyens pour leurs différentes religions et les lois prescrites par celles-ci.Et désobéir à ses dignitaires c’est désobéir à DIEU.

  67. Religion mêlée de la politique risquera de dégénérer en tout. La population doit bien ouvrir ses yeux et fait la différence entre son destin et sa foi.

  68. Les populations peuvent être favorables à l’application de la Charia mais seulement aux musulmans et pour ce faire le peuple doit l’exprimer d’abord aux urnes par le choix d’une nouvelle constitution.

  69. Les chefs religieux ont un certain pouvoir,les politiques en ont tout autant.Tous ces pouvoirs doivent être utilisés à bon escient pour établir un bon équilibre dans la société.Alors,ces deux pouvoirs doivent se respecter mutuellement car tout pouvoir émane de Dieu. 🙁 🙁 🙁

  70. Les écoles coraniques ne peuvent être des alternatives à l’école formelle que si au-delà des versets coraniques les matières de l’école officielles y soient enseignées.
    LE MALI AVANCE

  71. Les chefs religieux doivent s’écarter de la vie politique du pays. Bien vrai qu’ils sont aussi des citoyens avant tout mais leurs classes ne permettent pas qu’ils se mêlent de ce domaine jusqu’à ce qu’ils soient influents sur certains sujets.

  72. Le mali est un état souverain et non une cité religieuse.Libre à qui le veut d’être religieux .Mais gerer un peuple par la religion et non par les lois de l’état c’est guider le peuple dans le terrorisme total.

  73. L’Arabie saoudite est le pays où il y a de grands Imams ; le Vatican est la tête de l’Eglise mondiale.
    Mais en Arabie saoudite c’est le Roi qui prend ces décisions et aussi en Italie ce n’est pas le pape qui décide mais le président.
    Juste pour dire que certes les leaders religieux sont écoutés mais pas au point de pouvoir faire basculer les politiques.

  74. Dans des pays de l’Afrique, les leaders religieux sont beaucoup écoutés en ce sens que même le président se plie à leurs décisions mais ce n’est pas encore les cas au Mali donc cet article mérite d’être revu.
    On peut dire ça au Sénégal mais ce n’est pas le cas ici.

  75. La religion peut aider à faire une bonne politique dans un pays, mais la religion n’est pas la politique, les chefs religieux ne sont pas, du moins ne doivent pas être des politiciens de première classe, on ne peut pas mélanger la politique et la religion !!!

  76. Les religieux ont autant leur rôle à jouer dans nos sociétés que les politiques.Mais chacun doit rester dans sa zone pour éviter tout conflit de leadership. 🙁 🙁 🙁

  77. Notre pays a été bouleversé par une crise multidimensionnelle, le temps est de la reconstruction. Nous devons tous nous donné la main et avancé vers une sortie de crise durable.

  78. La religion est faite pour nous rapprocher du Dieu et non pour gouverner le pays. Pratiquons la religion à côté de nos vies politiques pour ne pas semer l’amalgame.

  79. Les religieux plus écoutés que les politiques ?
    Il ne faut berner les gens quand même nous sommes dans un état démocratique et civile donc les décisions religieuses ne viennent qu’en complément des politiques.

  80. Le mali n’a pas encore atteint le stade évoqué dans ce rapport car les décisions politiques freinent celles prises par les religieux.

  81. Nous sommes dans un Etat démocratique, c’est à dire un pays laïc d’où tous les citoyens est libre de choisir et de pratiquer sa religion. Donc les chefs religieux ne doivent pas être trop influents sur les sujets du pays sinon cela risque la charia.

  82. Le MALI est un pays où la religion occupe une place très importante dans la vie des fils du pays comme dans la politique du pays aussi, mais si les chefs religieux se servent de cette influence pour prendre part à la politique, ça ne serait plus !!!

  83. Mélanger la religion à la politique c’est quelque chose de très dangereuse. Les chefs religieux doivent s’éloigner de la vie politique, ils doivent nous servir en tant que des sensibilisateurs, c’est à dire des sages après toutes choses.

  84. Les leaders religieux sont écoutés mais pas plus que les leaders politiques que leur rôles est de donner la nourriture spirituel à leurs fidèles mais du reste des autres décisions ; le pouvoir politique domine.

  85. Ces religieux pensent que la faculté de discerner
    entre le bien et le mal se trouve dans la raison
    de l’homme et non dans la société.
    C’est là leur manque de sagesse ils ont tort.
    Un vrai peuple n’a que pour berger un président et son gouvernement.

  86. C que vous oubliez déjà, ses religieux sont aussi des leaders. Le Mali est un pays à grande majorité religieux.

  87. C’est évident que les maliens ont une forte confiance à des leaders religieux. Raison pour laquelle ceux-ci doivent être un exemple à suivre et non incitateur à la polémique. Vus leur place dans la société, ces leaders peuvent aider le gouvernement à diriger le pays en étant un conseillé loyal.

  88. C’EST LE RÉSULTAT DE LA DESTRUCTION DE L’ÉCOLE MALIENNE IL N’Y A AUCUNE ÉDUCATION AU MALI C’EST POURQUOI LA JEUNESSE MALIENNE EST ANALPHABÈTE ET PAR MANQUE DE JUSTICE SOCIALE LA JEUNESSE SE RÉFUGIE DERRIÈRE LA RELIGION C’EST POURQUOI IL FONT PLUS CONFIANCE A CES SOI-DISANT LEADERS RELIGIEUX QUI NE SONT EN RÉALITÉ QUE DES ESCROCS DES VOLEURS DES COUREURS DE JUPONS
    CES FAMEUX LEADER RELIGIEUX ONT DES DES CASSEROLES SALES DERRIÈRE EUX .
    JE DIS TOUS LES LEADERS RELIGIEUX PETITS OU GRANDS CONNUS OU INCONNUS SANS EXCEPTION AUCUNE JE NE VEUX PAS CITER DE NOMS

  89. Le Mali a eu la chance d’avoir tous ces grands hommes en son sein. Cela étant ils doivent joués un rôle important dans la reconstruction du pays. C’est-à-dire apporté son aide psychologique et physique aux gouvernants enfin de les aider à porter le Mali plus haut.

  90. Il est temps que les religieux contrôlent vraiment ce qu’ils racontent au sujet de vie politique du pays. Religion et politique ne doivent pas trop se mêler.

  91. Si la société malienne suis la religion(islam) elle subira son destin comme ils le disent.ils seront responsable de leur propre CHARIA.
    La société ne subit plus son destin, elle le créer avec la politique.
    C’est ça la vrai democratie.
    Vive IBK le vrai leader.

  92. L’élargissement de la société civile religieuse a pour but de favoriser la cohésion sociale.
    Le leader religieux n’aura que des conseils à donner mais pour la prise des décisions les politiques demeurent les premiers responsables.

  93. La religion est le point de convergence entre les religieux et les politiques. Après tout ils ont été élève d’un des leur donc on peut lui donner conseils

  94. La religion est l’ensemble des dogme et des croyances définissant le rapport de l’homme avec DIEU.
    Quant à la politique,elle porte sur les actions, l’équilibre, le développement interne ou externe de la société.
    Mis en rapport,je pense que toutes ces deux entités concourent au bien être de l’homme;et chacun à son niveau.
    Parler donc de la supériorité de l’une par rapport à l’autre dans cette société serait une grave erreur car,que ce soient les politique ou les religieux,chacun a quelque chose à apporter a l’équilibre de cette société.
    Il serait alors bien que chacun appuie l’autre dans sa tâche pour le bien être de la cité. 😉 😉 😉

    • Ainsi on peut utiliser la religion pour éclairer nos politiques car les leaders connaissant les problèmes de la société peuvent apporter leur soutien à l’état.

  95. Le Mali est une république laïque. Ceux qui revendiquent l’application de la charia sont libres d’aller vivre dans un pays islamique. Car nous nous ne comptons pas revisser notre constitution ce sujet. 😛 😛 😛 😆 😆 😆

  96. C’est l’homme qui fait la religion, ce n’est pas la religion qui fait l’homme.
    La société médiatique est fondée sur la soumission de l’homme.
    C’est à dire qu’une société doit être dirigée par un homme et non un religieux .
    Votre étude est fausse cher journaliste.
    Merci IBK

  97. Ses leaders religieux sont aussi concerner dans la gestion du pays.
    Les Mali est connu surtout comme un pays qui apporte tend de respect et de considération à ses valeurs culturelles traditionnel et religieuses.
    La religion occupe une grande place au Mali et cela est depuis avant son indépendance.
    Alors Mr. le journaliste s’essayez pas de créer des polémiques là où il y’en a pas …

  98. Le Sénégal est différent du Mali car les religieux o,nt un regard sur la gestion des affaires de l’état.
    Ils sont concertés et font des suggestions à l’état
    Mais le Mali n’a pas encore cette vision
    c’est le pouvoir actuel avec sa maturité associe les religieux pour avis leur avis car ceux ci sont beaucoup écoutés et connaissent le quotidien de la population

  99. J’invite ceux qui revendiquent l’application de la charia à aller s’informer au près des constitutionnalisme sur ce que dit la constitution malienne à ce propos. Le Mali n’est pas un pays religieux. Donc la charia ne peut pas être appliquée dans ce pays. 😀 😀 😀 💡 💡 💡

  100. C’est à la population civile qui doit faire différence entre la politique et les autres vies de la cité. Nous devons beaucoup faire attention.

  101. La politique peut ou doit être faite en tenant conte de la religion, car elle peut permettre aux politiciens de ne pas prendre des décisions ou faire des choses allant à l’encontre de l’humanité, mais cela ne veux pas dire que les chefs religieux doivent se mettre faire de la politique !!!

  102. Celui qui ne peut pas vivre en société, ou qui n’a besoin de rien parce qu’il se suffit à lui-même, ne fait point partie de l’État ; c’est une brute.
    Alors tout homme religieux qui pense être mieux suivie que l’autorité
    manque de sagesse.
    Cher malien la religion n’est pas la democratie et lademocratie n’est pas la religion

  103. toutes mes félicitations à ce journaliste pour ce brillant mensonge irréfutable pour ceux qui ne savent pas faire des analyses dignes de ce noms et ceux qui sont gogos, naïfs je voulais dire. Donc vraiment, je ne sais pas le pourquoi de cet article en ce moment? 😀 😀 😀 💡 💡 💡

  104. Effectivement dans notre pays les dignitaires religieux sont plus écoutés que les politiques car les citoyens dans leurs pratiques religieux différents doivent respect et considérations à ceux-ci à causes des paroles prêchées.En plus ces religieux doivent accompagner les politiques dans leurs missions.

  105. L’art du politique est de faire en sorte qu’il
    soit de l’intérêt de chacun d’être vertueux.
    Ce qui différencie l’homme de l’animal est, selon Aristote, le fait de vivre en société, de vivre en citoyen au mali . Il existe des communautés animales, mais seul l’homme doué de raison et de langage est capable de se donner librement une constitution politique et d’obéir à des lois. C’est pourquoi la société idéale est une démocratie composée de citoyens libres.

  106. Mentir, faire de diffamation, appeler à la haine et à l’amalgame, j’en passe sont entre autre les qualités des journalistes maliens. Je me demande où cette étude a été faite, dans quel but elle a été faite et l’intérêt qu’elle peut apporter à ce pays. 😆 😆 😆 😛 😛 😛

  107. La religion est l’ensemble des dogme et des croyances définissant le rapport de l’homme avec DIEU.Quant à la politique,elle porte sur les actions, l’équilibre, le développement interne ou externe de cette société.M

  108. Ne faites pas appel aux citoyens à l’amalgame, s’il vous plait? Les politiciens et les chefs religieux ont tous des missions à accomplir. Les musulmans sont, certes, des citoyens et ils doivent se soucier de leur pays. Mais se soucier de son pays est différent de faire la politique en abandonnant sa mission religieuse. Donc que les religieux restent dans leur lot et laisser les politiques dans leur lot. Ils peuvent faire des propositions dignes sans pour autant faire la politique. 😆 😆 💡 💡

  109. Messieurs et citoyens !Sachez bien que la République malienne ne peut pas être le pays des cheiks, des derviches, des disciples, des adeptes. Le chemin le plus droit est celui de la civilisation.
    Honneur à la republique malienne et vive IBK

  110. L’homme n’est jamais si grand qu’à genoux devant Dieu.
    L’homme politique qui a besoin du secours de la religion pour gouverner n’est qu’un lâche.
    Le peuple malien n’est pas lache.
    VIve le Mali et vive IBK.

  111. Comme les religieux ont un rôle d’éclaireur, ils peuvent donner leur avis sur certaines gestions de l’état mais ils ne peuvent pas influencer ces décisions

  112. Avec tout le respect que j’ai envers les religions et envers les chefs religieux, je les demande de prendre leur écart vis à vis de la politique. Je crois pas que ce soit une bonne image pour leur réputation religieuse de se faire des idées politiques. Je les trouve biens dans leur mission de prédicateurs. :mrgreen: :mrgreen: 😛 😛

  113. La vie politique et la vie religieuse sont complètement différentes, elles n’ont absolument rien en commun !!! Certes la religions peut avoir une influence sur la politique d’un pays, mais cela ne veut pas dire qu’on doit faire de la religion une politique à part entière !!!

  114. La politique est avant tout un service rendu à la personne humaine, en tant qu’elle est garante du bien commun. Ce qui signifie qu’il n’appartient pas à la politique de décider si l’homme est religieux ou non ; elle doit garantir la vérité sur ce point.En effet dans le cadre du Mali, certes les hommes religieux sont très influents mais ceux-ci doivent accompagner les hommes politiques dans leurs tâches.

  115. Sinon quel est le rôle d’un leaders religieux dans la prise de décision de l’état.
    ceci les rôles sont divisés

  116. La religion ne doit pas être confondue à la politique. On ne peut pas être un bon religieux et bon politicien à la fois. Les deux mission ne peuvent et ne doivent pas aller ensemble. Donc je demande aux chefs religieux de ne pas trop se donner à la politique pour ne pas faillir à leur mission prêcheurs. 😥 😥 😆 😆 😆

  117. En politique une absurdité n’est pas un obstacle.Mais à dire que
    La population écoute les religieux que le gouvernement c’est une folie: On n’est pas au sénégal

  118. Ils m’ont pas d’impact dans la gestion étatique donc pourquoi une comparaison

  119. Si réellement une étude a été faite, pourquoi ne pas mentionner les lieux d’étude?
    De n’importe quoi seulement. c’est dommage pour le Mali d’avoir des journalistes, menteurs nationaux. 💡 💡 💡 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  120. Une société sans religion est comme un vaisseau sans boussole.
    La haute politique n’est que le bon sens appliqué aux grandes choses.
    Alors juste pour dire que la réligion est une forme de sagesse et la politique une manière de diriger un peuple sur tous les plans.
    Alors cher journaliste Cette vraisemblance d’étude est basée sur du faux.
    Arrêter de nous tromper.
    Vive IBK dans une république malienne libre

  121. Chacun a sa part de responsabilité dans la société il n’y a pas lieu de faire une comparaison
    Les leaders religieux ont pour rôle d’éduquer

  122. mon cher journaliste, je sais que vous êtes en train de mentir sur ce point. Les religieux ont une place très influente dans la vie de toute nation. Cela que ce soit au Mali ou à ailleurs. C’est normal que les religieux soient mieux écoutés que les politiciens. Car il me semble aussi que certains religieux se trompent de mission§. Au lieu de parler des exigences de la religion, il préfère se donner à la politique. 😛 😛 😀 😀 😀 👿 👿 👿

  123. les chefs religieux maliens ont tendance à laisser la religion au profit de la politique. Ce qui n’est pas du tout une bonne chose pour la vie politique et religieuse. Il faut que les religieux cessent de se mêler de la politique pour le bien de tous. 😀 😀 😀 😛 😛

  124. Si il semble que les leaders religieux soient plus écoutés que les politiques c’est sans aucun doute à cause du respect qu’on les citoyens pour leurs différentes religions et les lois prescrites par celles-ci.
    Par conséquent, désobeir aux dires de ces leaders religieux serait comme avoir désobeï à Dieu

Comments are closed.