Route de Kalabancoro : Un usager tué, le camion-benne incendié

0

Pendant que le maire de Kalabancoro essaye de faire appliquer sa décision d’interdiction des camions bennes de circuler sur le goudron menant à la Cité Universitaire, un camion a écrasé mardi un motocycliste. La benne a été incendiée.

 Mercredi 20 décembre, aux environs de 11h, un camion-benne transporteur de sable a fauché un motocycliste sur la route de Kalabancoro, juste à quelques encablures du tournant de Kalaban-Plateau. Sur le coup, l’homme a trouvé la mort. Sachant bien qu’il a commis l’irréparable, le chauffeur de la benne a pris son pied au cou. Pendant ce temps, l’accidenté gisait dans une mare de sang sous le regard de nombreux curieux.

Des esprits remontés à défaut de mettre la main sur le chauffeur se sont attaqués au camion brisant les vitres.  Comme si cela ne suffisait pas, le camion a été conduit loin des vues et stationné sur le terrain de football de Kalaban-Plateau pour être incendié. Appel a été lancé au service des sapeurs-pompiers. Ceux-ci n’ont pas mis une quinzaine de minutes pour arriver sur les lieux et éteindre le feu.

Ce énième accident commis par les camions transporteurs de sable sur l’axe Kalabancoro-Cité Universitaire intervient à un moment où le maire de la Commune, Tiecoura Hamadoun Diarra est à couteau tiré avec les exploitants et transporteurs de sable de sa Commune.

Suite à la multiplication des accidents causés par les camions, l’édile communal a pris la décision  d’interdire la circulation des bennes sur le goudron pendant la journée. La mesure a été vivement contestée par des transporteurs et vendeurs de sable, qui ont fini par manifester leur colère. D’autres ont juré qu’ils ne vont pas appliquer la décision du maire.  Pour faire appliquer sa décision,  la mairie est en train d’aménager une route qui permettra aux camions de circuler sans passer sur le goudron.

La décision du maire intervient après la mort de 5 étudiants et enseignant sur l’axe Kalabancoro Cité Universitaire à moins de 4 mois.

En janvier prochain, près de 50 000 étudiants doivent emprunter l’axe.

Amadou Sidibé/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER