Situation du salaire des employés du CICB : la direction générale apporte des précisions

0

Suite à certaines informations véhiculées par le comité syndical du centre international de conférence de Bamako (CICB) concernant le non-paiement de certaines arriérées de salaire des employés dudit centre, la direction générale a apporté des précisions dans un communiqué publié le  mercredi 22 juillet 2020.

Dans ce communiqué, la direction générale du centre international de conférence de Bamako (CICB), s’est dite d’abord surprise de constater que le comité syndical du service ait   enregistré et diffusé une situation née d‘une circonstance exceptionnelle (gestion de la crise de Covid-19).

Selon le communiqué mis à notre disposition, dès l’annonce des mesures gouvernementales de fermeture le 11 mars dernier, la direction du CICB indique avoir rencontré le syndicat pour évoquer ce cas de force majeure et donner l’assurance de sa détermination à conserver tous les emplois, bien qu’il reconnaisse que l’option du chômage était sur la table.  D’ailleurs, il a été procédé selon le communiqué, au paiement intégral des salaires de mars et avril.

Comme précision, le CICB indique que la question de salaire impayé  évoquée  par le comité syndical  ne concerne pas tout le personnel, mais les contractuels dont le traitement salarial est prélevé au niveau du chapitre des recettes générées par les activités abritées par le CICB.

La direction du CICB a fait savoir que le centre, à l’instar de toutes les structures d’accueil d’évènement, a été frappé de plein fouet par les conséquences des mesures prises par les autorités contre la pandémie de la Covid-19 depuis le 11 mars dernier.

Elle a tenu à préciser aussi que les récentes réouvertures du centre ont été faites dans le cadre de service à la nation, notamment lors de la session parlementaire, suite à l’élection législative et l’adresse aux forces vives de la nation du président de la République. Des services qui ne  permettent pas , selon elle,  de générer des ressources.

Par conséquent, en  tant que première responsable du centre la direction générale du CICB a rassuré  le personnel  de sa volonté de tout mettre en œuvre pour trouver une solution à la situation « tout comme il en a été fait de tous les arriérés de salaire à la réouverture du CICB en 2019 ».

Elle a indiqué d’ailleurs qu’il a été entrepris des démarches auprès des hautes autorités afin de faire du CICB, une structure prioritaire de l’accompagnement de l’État, dans le cadre de l’appui aux organisations impactées par la Covid19, afin de payer les salaires des mois de mai à septembre.

Tout en condamnant la tentative d’intimidation par intrusion organisée de médias en ligne, la direction générale du CICB a profité de ce communiqué pour inviter le comité syndical à plus de responsabilités et au respect des normes de courtoisie dans le cadre de leur rôle de défense des intérêts des syndiqués

  Issa Djiguiba

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here