Mois de la solidarité et de lutte contre l’exclusion : Pas de développement durable sans solidarité

0

Ce mois d’octobre est  le mois de la fraternité, de la lutte contre la pauvreté et de la charité au Mali. Pour répondre aux besoins constants de la population, le chef de l’Etat, son excellence Amadou Toumani TOURE, tout au long de son règne  a fait de ce mois une lune de solidarité plus visible et plus exceptionnelle. De ce fait, la marraine de  la 17ème édition Mme MARIKO Aminata TOURE, était face à la presse, le jeudi 29 septembre 2011 à la direction nationale de développement social. C’était en présence de Alassane BOCOUM, directeur national de développement social. Le thème retenu cette année était « solidarité genre pour une société équitable »

 

La solidarité est la dépendance des hommes, les uns à l’égard des autres d’où résulte l’obligation de s’entraider. Au Mali pour combattre la mendicité, l’exclusion et la pauvreté, le gouvernement  a  consacré dès lors le mois d’octobre mois de la solidarité, de charité, de lutte contre la pauvreté et l’exclusion, d’être au chevet des démunis. Durant ce mois, le président  ATT procédera à la remise des clefs d’une villa à la personne la plus âgée (127 ans) au secteur 7 de sébénikoro selon le directeur national de développement social, Alassane BOCOUM. Quand   au ministère de développement social, il a  rendu à cet évènement une image mémorable en faisant chaque année des réalisations, des dons, des prises en charge de nombreuses personnes spécialement les plus âgées ce qui n’exclut nullement toute autre initiative civile ; étant donné que la vulnérabilité hante majoritairement la population malienne, c’est une priorité, une nécessité par le gouvernement à tout citoyen ayant les moyens et  une bonne conscience de relever le défi toute fois il faut signaler qu’avec un budget 120millions de francs CFA, l’action gouvernementale, elle seule ne peut répondre à tous les besoins de la population en matière de solidarité. C’est pourquoi le mois est célébré par les Maliens de l’extérieur dans les  pays tels que la France, le Congo, les Etats Unis.

                                                                                                                        Aïssata DIARRA           


Commentaires via Facebook :

PARTAGER