Soumaïla Cissé : Le film de sa libération

1

L’ex-otage a salué les autorités de la Transition pour avoir facilité sa libération. Il a aussi remercié tous ceux qui se sont mobilisés, depuis des mois, pour qu’il retrouve sa famille sain et sauf

Six mois après l’enlèvement du président de l’Union pour la République et la démocratie (URD), l’attente devenait trop longue et même insupportable pour sa famille et ses proches. À leur grand soulagement, les autorités de la Transition ont réussi la prouesse de faire revenir Soumaïla Cissé auprès des siens, sain et sauf. Avec lui, une travailleuse humanitaire française, Sophie Pétronin, enlevée il y a 4 ans et deux autres otages de nationalité italienne, Nicola Chiacchio et Pier Luigi Maccalli. Ils ont pu regagner Bamako dans la soirée du jeudi dernier.

Quelques jours auparavant, des rumeurs avaient circulé sur la libération de l’otage le plus célèbre du Mali dont le rapt avait suscité un élan de solidarité jamais égalé des fils du pays autour de sa famille. Tout a commencé le mardi 6 octobre dernier.
Au cours de cette journée, des informations circulent sur les réseaux sociaux et par voie de presse sur une éventuelle libération du président de l’URD, enlevé en pleine campagne pour les législatives.

La rumeur enfle. Ses partisans jubilent et se mobilisent à son domicile et à l’Aéroport international président Modibo Keïta-Sénou. Après des heures d’attente, ils se rendront à l’évidence que c’était une fausse alerte. L’arrivée de Soumaïla Cissé est ensuite annoncée pour le lendemain mercredi. Une autre fausse alerte qui a semé le doute sur sa libération. C’est finalement le jeudi dans l’après-midi que la bonne nouvelle est annoncée par voie officielle.

LIESSE POPULAIRE- Par un communiqué, la présidence de la Transition a confirmé la « libération de Soumaïla Cissé et de Mme Sophie Pétronin». Avant de préciser que les ex-otages sont en route pour Bamako. Ensuite, le président de la Cellule de crise pour la libération de Soumaïlla Cissé confirmera l’heureux dénouement. Ousmane Issoufi Maïga précisera dans un communiqué que la libération de ces personnalités enlevées par les filiales du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) a été obtenue grâce aux efforts conjugués des services de renseignement, des Forces armées et de sécurité, des partenaires du Mali et de la cellule de crise.

Dès cette annonce, les partisans, les proches, la famille politique et tous ceux qui se battaient pour la libération de l’ancien député de Niafunké se sont mobilisés pour lui réserver un accueil chaleureux. Son domicile à Badalabougou a été pris d’assaut. Ses partisans se massaient aussi en nombre à l’aéroport. Plus d’une centaine d’automobilistes et de motocyclistes se sont retrouvés aux abords de la route. « Dieu soit loué !», «notre champion est libre », pouvait-on entendre dans la foule. L’ambiance était à son summum à 21h41 lorsqu’un avion de type «Casa» de l’Armée de l’air s’est posé sur le tarmac de l’aéroport. Le comité d’accueil composé du président de la cellule de crise, Ousmane Issoufi Maïga, du secrétaire général de la présidence, Sékou Traoré, de l’ambassadeur de France au Mali Joël Meyer, de diplomates italiens, des proches des ex-otages, attendait au bas de la passerelle.

…………LIRE LA SUITE SUR LESSOR.SITE

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. DJIHADISTES LIBERES 200+
    ENCORE CE MANGEUR DE CHIE!
    ENCORE CE VOLEUR!
    ENCORE CE POLITICIEN!
    ENCORE CET IRRESPONSABLE!
    ENCORE UN CISSE,CISSE LA KAW AW YE BO ANW DALA SAH!
    🤣 QUi NE CONNAIT PAS ENCORE LES CISSE,HAIDARA,MAIGA? TRUANDS HAUT- NIVEAU!🤣

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here