TEEN & ICT : un projet numérique de sensibilisation à la santé reproductive

0

Initié par l’association de promotion des femmes « Musodev », le projet Teen And Ict « alphabétisation numérique des adolescentes » a été lancé, ce mercredi 03 mars au siège l’association à Bacodjocoroni Golf.
Un projet à objectifs multiples. Teen And Ict, c’est d’abord un projet d’initiation des jeunes filles à l’utilisation des nouvelles technologies. Selon les données du ministère de l’Education nationale le taux d’élèves dans les filières scientifiques au Mali a chuté de 53% en 1997 à 11% en 2016. « Les filles en sciences représentent seulement 4,52% de la population estudiantine », a indiqué Porcho Marguérite Sogoba, présidente de Musodev. « Nous pensons que la meilleure façon d’inverser la tendance est d’initier très tôt les jeunes filles aux nouvelles technologies », a-t-elle ajouté.
Pour une durée de six mois, a expliqué Naomi Coulibaly, responsable du projet Teen and ICT, 60 jeunes filles de niveau pré-baccalauréat seront sélectionnées. Elles seront réparties en groupe de 15 personnes pour des formations en informatique de base (Word, Excel, PowerPoint et Internet). Elles seront sensibilisées sur les avantages d’une carrière dans les Technologies de l’information et de la Communication.
Avec un budget d’un peu plus de 2 millions FCFA obtenu par le fonds Pananetugri, le projet Teen and ICT vise aussi à sensibiliser les jeunes recrues sur les « avantages et inconvénients d’internet ». « Ce qui se passe sur les réseaux sociaux doit interpeller tout le monde », assure Porcho Marguérite Sogoba.
Des jeunes filles sont victimes de harcèlement sexuel sur le net parfois entre copines. Aujourd’hui, explique la présidente de Musodev, un réseau social propose des avatars à base de silhouette. « Pour cet avatar, la fille doit être nue pour faire la photo », dénonce-t-elle. Les algorithmes transforment la photo prise dénudée en avatar. « Ça marche très bien en ce moment », s’inquiète la conférencière.
Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here