Témoignage : ATT, un malien chez lui au Sénégal

2

Pendant 5 longues années et 8 mois, Amadou Toumani TOURE a vécu à Dakar sur les bords de l’Atlantique, à quelques kilomètres de l’île de Gorée,  loin des rives du Djoliba d’où l’on peut admirer au loin les fameuses collines du pouvoir et du savoir. Pendant toute cette période, il a observé une réserve ne se prononçant jamais sur les questions relatives à la politique malienne. Et pourtant il avait certainement beaucoup de choses à dire, notamment pour rétablir la vérité des faits devant tant de ‘’procès’’ injustes dans la presse malienne.

Comme ce sont les bonnes attitudes qui permettent d’avoir de l’altitude, il a continué ainsi à se comporter en véritable homme d’Etat malgré la perte du pouvoir et cette grande épreuve loin des siens et de la terre natale. Heureusement qu’il s’est retrouvé au Sénégal, un pays dont le destin est lié au Mali pour des raisons historiques et la proximité géographique. ATT a été vite adopté par les Sénégalais qui ont eu la chance de croiser sa route. Pas parce qu’il est ancien Chef d’Etat mais surtout pour son humilité et le respect manifesté à tous ses interlocuteurs, quelle que soit leur position sociale.

Il faut dire qu’ici il jouissait déjà d’une grande considération avant le coup d’Etat qui l’a obligé à quitter le pouvoir et précipité le Mali dans une période d’incertitudes avec un horizon assombri. Les Sénégalais qui ont la chance de vivre dans l’un des rares pays du continent qui n’a jamais connu une telle rupture brutale de l’ordre institutionnel ont toujours du mal à comprendre comment ce pays frère a ouvert ainsi l’une des pages les plus sombres de son histoire au moment où ATT s’apprêtait à faire respecter le processus démocratique pour passer le témoin à la tête de l’Etat.

Le jour de Noel, comme un cadeau aux nombreux maliens qui réclamaient inlassablement son retour ces dernières années, ATT a foulé à nouveau le sol du Mali. Un grand soulagement aussi pour ses nombreux amis à Dakar et tous ces sénégalais anonymes qui l’admirent sans l’avoir jamais rencontré, persuadés que ce n’est que justice rendue à l’enfant de Mopti. Nous sommes sûrs que même s’il a vécu dans la discrétion à Dakar, il a pu bénéficier de la chaleureuse hospitalité sénégalaise, ce qui a dû atténuer quelque part les contraintes de l’exil. ATT a été ainsi un malien bien accueilli chez lui au Sénégal.

Correspondance particulière

Cheikh Tidiane FALL

(Dakar)

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. La Societe Civile,les partis d’Opposition,les Syndicats doivent exiger que le parti d’IBK presente une liste de projets qu’il s’engage de faire en cas d’election au Poste de la Presidence de la Republique du Mali.Tous les candidats doivent presenter des listes de projets qu’ils accompliront durant leur mandat en cas d’election.Les hommes honnetes et les citoyens patriotes choisiront les meilleurs programmes et les plus credibles.Il est ridicule de voter sur la tete d’un candidat .Il est deplace de voter pour un candidat qui n’a pas de programme et qui achete ,a force de cadeaux,d’argent frais, les votes des citoyens Maliens.Cela n’est que la corruption institutionnalisee.Une candidature pour etre valable et valide doit etre accompagnee d’un programme economique et social couvrant la periode du mandat Presidentiel.Le President devra etre elu sur ces bases et juge sur ces pages,n’en deplise aux clientelistes,et autres chantres de corruption institutionnelle.

  2. ATT est parti en exile pour avoir trahi tout un peuple. Il est poursuivrable pour haute trahison. Je ne vois absolument rien dans votre exposé qui prouve le contraire pour lequel ATT a été chassé du pouvoir. Maintenant qu’il est revenu tant mieux pour moi. Il doit comprendre cette sanction devine qui vient de lui être infligée . Dans le reste de sa vie, plus jamais on ne lui fera confiance , pas parce qu’il a été renversé par un coup d’Etat, mais la manière pitoyable dans laquelle il se trouvait durant des semaines sans domicile fixe dans son propre pays. Pourtant les mêmes maliens ont acclamé ses tombeurs. Aujourd’hui se réjouir de son retour , relève de deux choses: la mal gestion du pouvoir de l’actuel Président de la Republique IBK, les nostalgiques de l’ère ATT qui sont aux abois depuis le depart force en exile de leur traitre. Son retour en simple citoyen , est normal puisqu’étant malien, mais penser au retour d’ATT au pouvoir est pratiquement impossible. Il reste aux historiens d’écrire maintenant. Cet homme a été tout sauf un homme à la hauteur de sa mission . C’est bien lui qui a plongé notre pays dans cette situation de crise multidimensionnelle .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here