Tueries lors des manifestations du 10 et 11 juillet : Le juge Kassogué prend le dossier en main

0

Sur instruction du  Procureur général, près la Cour d’Appel de Bamako, le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III, Mamadou Kassongué a laissé entendre que les enquêtes « sur les morts et blessés par armes à feu » vont commencer avec sur « la base de l’audition des victimes et des témoins ».

Vendredi 10 juillet 2020, le Mouvement M5-RFP a organisé des manifestants à Bamako, à l’interieur du pays et dans la Diaspora. Au cours de ses manifestations, il a été enregistré des morts et des blessés « par armes à feu ».

Selon le Procureur de la république près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III, Mamadou Kassongué, qui intervenait sur mercredi dernier sur l’ORTM, a affirmé que « sur la base  des faits extrêmement graves, sur instruction du Procureur Général, près la Cour d’Appel de Bamako, qui lui-même relayait les instructions du secrétaire général du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, pour le compte du ministre de la Justice, une information judiciaire a été ouverte contre X, au niveau du Tribunal de Grade instance de la Commune III, pour fait et « meurtres, coups et blessures volontaires aggravée et coups mortels ».

A ses dires, les enquêtes sont en cours au niveau du juge d’instruction du dossier. « Le juge a notamment commencé l’audition des victimes et des témoins. Par ailleurs, l’état d’évolution du dossier fera l’objet des autres communications dans le strict respect du secret de l’information », a affirmé M. Kassongué.

A ce stade, ajoute t-il, « il est prématuré de dire exactement qui a fait quoi ? C’est pourquoi, nous allons commencer l’enquête sur la base de l’audition des victimes et des témoins ». Et d’ajouter que « Les victimes peuvent nous indiqués à peu près qui a tiré sur elles, tout comme les témoins qui peuvent nous rapporter des faits qui se sont passés devant eux, sur leurs yeux dont, ils ont entendus parler ».

Le procureur a promis que les éléments de la balistique et autres vont entrer en jeux « pour pourvoir situer les responsabilités ».

Mamadou Sidibé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here