Youth Innovation Lab : les jeunes tirent le bilan du projet d’un an

0

Depuis l’hôtel Mandé à Bamako, les jeunes maliens ont pris part, le samedi 20 novembre, à la journée de bilan du projet Laboratoire d’Innovation des jeunes. Appelé « Demo day », l’évènement au format hybride a regroupe des jeunes entrepreneurs maliens avec leurs collègues du Burkina, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et du Niger. C’était sous l’égide de Pasca Angulo Dieros, directrice pays de Save the Children.

 Le West Africa Youth Innovation Lab+(YILAB) est un programme d’accompagnement des solutions issues du Laboratoire d’Innovation des Jeunes, offrant aux jeunes une occasion novatrice de dialoguer entre eux et d’apporter leur énergie collective, leur créativité, leur vision et leurs solutions aux problèmes de développement dont font face les communautés. Couvrant 5 pays d’Afrique dont le Mali, le Sénégal, la Cote d’Ivoire, le Burkina et le Niger, ce programme est initié par Save The Children Mali en concert avec les antennes des différents pays.

Incubateur en charge d’accompagner les talents pour le développement et la concrétisation des différentes solutions des jeunes, l’Impact Hub BAMAKO, selon sa directrice générale, Doumbia Ramata N’Diaye, a initié des sessions de formation qui avaient pour objectif d’outiller les participants sur les techniques entrepreneuriales et les aider à travailler pour mieux structurer leurs solutions. A cela se sont ajoutés les 9 modules de formation en Lean Startup inspirés de Human Design Center, de l’adéquation Problème / Solution à la croissance en passant par le planning stratégique, la gestion des ressources humaines et les finances…

Celles-ci se sont suivies par les sessions de coaching et les visites terrain dans les différents pays d’implémentation des solutions. L’objectif était de lier les acquis théoriques à la pratique. Ce qui, assure-t-elle, permettra d’évaluer et d’analyser les données obtenues à travers les recherches réalisées sur le terrain. Pour terminer, Doumbia Ramata N’Diaye a remercié tous les Hubs partenaires à travers le Mali.

Financé par la coopération danoise, la directrice pays du Save the Children, Pasca Angulo Dieros, a indiqué que ce projet a reposé sur la bonne connaissance du contexte qui caractérise la SCI, présente au Mali depuis 1987 et dans la sous-région depuis plus longtemps encore. Dans la zone d’intervention du projet, explique-t-elle, les emplois salariés sont peu nombreux. L’entreprenariat, l’auto-emploi et l’innovation restent dans ce cas les seules alternatives permettant aux jeunes de s’épanouir.

Ce défi, assure-t-elle, pour la jeunesse Ouest africaine est d’autant plus important que sa non prise en compte généra des situations où les jeunes ne peuvent pas correctement entrer dans leur vie d’adulte, ne peuvent pas accéder à l’autonomie financière auquel tout un chacun aspire.

 

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here