Afrobasket masculin : le Mali a l’ambition de faire mieux que la précédente édition

0

Après quatre ans d’absence, le championnat d’Afrique de basket-ball masculin, communément appelé Afrobasket, est de retour. La 30e édition du tournoi se déroulera du 24 août au 5 septembre, à Kigali, au Rwanda. Les 16 pays participants sont réparties en quatre groupes (A, B, C, D) de quatre équipes. Chaque équipe affrontera toutes les autres équipes de son propre groupe, soit un total de trois matches pour chaque équipe. 24 matches au total seront ainsi disputés dans la phase de groupe au bout de laquelle les équipes classées premières de chaque groupe se qualifieront directement pour les quarts de finale, tandis que celles classées deuxième et troisième joueront la qualification pour les quarts de finale. Quant aux équipes classées quatrième, elles seront éliminées et rentreront chez elles.

Le Mali est logé dans le groupe C et débutera la compétition ce mercredi contre le Nigeria (10h) avant d’affronter successivement la Côte d’Ivoire ce vendredi 27 août, à 16h, le Kenya, le dimanche 29 août, à 10h.

Si il y a un trophée qui échappe à l’équipe nationale du Mali sur le plan continental, c’est bien l’Afrobasket masculin. Ce n’est pourtant pas faute d’essayer, mais il retrouve toujours sur son chemin des équipes plus fortes ou plus déterminées. Cette année, les Aigles basketteurs vont aborder cette édition avec la seule et ferme intention de faire bien mieux que cette 9e place, obtenue lors de l’édition 2017 co-organisée par le Sénégal et la Tunisie. Le meilleur résultat au FIBA AfroBasket est la 3è place obtenue en 1972. Au classement FIBA, le Mali occupe le 77è rang mondial, 9è rang africain. Lors de la dernière participation au FIBA AfroBasket en 2017, les Aigles ont enregistré deux victoires, une défaite.

Dans une récente interview accordée à FIBA.basketball, le capitaine du Mali, Mahamadou Kanté, affirme ne pas pouvoir se contenter d’un 5e rang final. Mais lors des éliminatoires, les Maliens ont éprouvé toutes les peines pour se qualifier, obtenant leur billet seulement grâce à des succès contre le Rwanda. Le Mali s’est qualifié grâce à deux victoires extrêmement précieuses contre le Rwanda, ce qui lui a valu de terminer au 3è rang du Groupe D des éliminatoires. Il s’est incliné deux fois tant contre le Soudan du Sud que contre le Nigeria, respectivement 1er et 2e du groupe.

L’équipe nationale masculine senior n’a jamais participé à une compétition mondiale, au contraire de l’équipe féminine, qui a participé aux Jeux olympiques en 2008 et à la Coupe du monde féminine en 2010.

Il est difficile de parler du Mali sans revenir sur la génération dorée qui a pris le second rang de la Coupe du monde U19 FIBA 2019 en Grèce. Certains de ces joueurs sont attendus très bientôt en sélection senior, à l’instar de Siriman Kanouté durant les éliminatoires.

Au Rwanda, le Mali sera à sa 20e participation au tournoi continental majeur (1964, 1968, 1972, 1974, 1987, 1989, 1992, 1993, 1995, 1997, 1999, 2001, 2005, 2007, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017). Les Seul Sadio Doucoure a tourné avec une moyenne supérieure à 12.5 points par match, lors des deux dernières confrontations des Éliminatoires.

Les Aigles ont déjà prouvé qu’ils sont capables de créer la surprise et le Mali a exporté plusiurs talents en Europe et aux USA. Toutefois, pour réussir à briller sur la scène continentale, il faut d’abord réussir à se sortir d’un Groupe C relevé, avec le Nigeria, la Côte d’Ivoire et le Kenya comme adversaires.

 

Ousmane CAMARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here