Après l’adhésion par le Comité Exécutif dirigé par Mamadou Dipa Fané des recommandations du pool des médiateurs : C’est au tour de celui dirigé par Boubacar Baba Diarra d’adhérer

1

Dix mois jour pour jour, on peut dire aujourd’hui qu’il ne fait aucun doute qu’on se dirige inexorablement vers la fin de la crise du football malien. Et pour cause les deux protagonistes viennent d’adhérer aux recommandations du pool des médiateurs. Aujourd’hui les deux parties en conflit se disent favorables à travers leurs  correspondances envoyées au ministre des Sports la semaine dernière.

Le football malien a été frappé par la pire crise de son histoire suite à des divergences profondes quelques mois seulement après l’élection avec brio de Boubacar Baba Diarra le 8 octobre 2013. Face à l’enlisement de la crise le comité national olympique et sportif, à la société civile composée des jeunes musulmans, de la CAFO, de la commission sports de l’Assemblée Nationale, des notables de Bamako, de l’ancien président de la transition, Dioncounda Traoré et des bonnes volontés connues dans le football malien de tenter à leur tour mais sans succès. Tirant les leçons de tous ses échecs, le ministre des Sports décide de faire appel à nouveau au comité national olympique et sportif. L’expérience aidant, le président du CNOSM change de stratégie et fait appel à un pool des médiateurs composés de spécialistes et d’experts qui ont sorti des recommandations pour une sortie honorable de la crise. Du coup le ministre des sports n’avait plus la raison de fermer les stades. Et cela a permis de disputer la Super Coupe qui a opposé le Stade Malien de Bamako et les Onze créateurs de Niaréla le 13 décembre dernier.

Après l’adhésion des deux protagonistes aux recommandations, place à l’application

Aujourd’hui tous les yeux sont braqués vers l’application de ces recommandations acceptées des deux protagonistes. Elles portent sur différents points à savoir la désignation des membres du Comité exécutif après la fin des travaux de l’Assemblée générale élective des 07 et 08 octobre 2013, de la levée immédiate de sa suspension si cela n’a pas été encore fait de M’Pa Sylla ; de la levée immédiate de la sanction de Monsieur Yéli Sissoko, membre du Comité exécutif élu de la commission des finances de la FEMAFOOT. Sur l’Assemblée générale ordinaire du 10 janvier 2015, le pool recommande que les délais statutaires de convocation et de mise à disposition des documents soient respectés ; que les documents relatifs aux questions soumises par les membres soient transmis et discutés par l’Assemblée générale ; que la violence physique et verbale soit à jamais bannie des pratiques des dirigeants sportifs. Du boycott du championnat et son traitement, le pool recommande que dans un souci d’apaisement que la relégation des clubs à savoir le Djoliba, le COB, le CSK et l’Avenir de Tombouctou en division inférieure, soit examinée par la prochaine Assemblée générale. Pour les négociations, le pool recommande que les litiges dans le sport malien trouvent leurs solutions par les acteurs du Mouvement sportif national du Mali. De la tenue d’une assemblée générale extraordinaire du 30 août 2015 à l’hôtel Mandé, les médiateurs recommandent l’arrêt immédiat de l’utilisation des sceaux et de l’entête de la FEMAFOOT, et de toutes activités dans le domaine du football au Mali par le comité exécutif issu de l’assemblée générale extraordinaire du 30 août 2015, au sujet des évènements des 1er et 2e  septembre 2015 intervenus au siège de la FEMAFOOT, que la violence physique et verbale soit à jamais  bannie des pratiques des dirigeants sportifs. Quant au tournoi de montée en ligue 1 Orange, les médiateurs recommandent la reprise du tournoi de montée en ligue 1 Orange avec les champions officiellement déclarés par chaque ligue régionale ; que les autorités sportives (ministère des sports et CNOSM) mettent un accent sur la formation des dirigeants sportifs dans le domaine de la bonne gouvernance, le respect de la déontologie et de l’éthique sportive afin d’éviter des dérapages malheureux dans la gestion technique des compétitions sportives. Pour les litiges dans les ligues de Kayes et Bamako, le pool des médiateurs recommande concernant la suspension du président de la ligue de Kayes, la reprise de l’Assemblée générale de la ligue de Kayes qui a statué sur la suspension du président de la ligue. Quant aux deux bureaux se réclamant de la ligue de Bamako, il recommande la reprise de l’Assemblée générale du 26 septembre 2015 de la ligue de Bamako. Enfin quant à la saisine du TAS par le comité exécutif issu du 30 août 2015 dirigé par Mamadou Dipa Fané, les médiateurs recommandent que les requérants demandent le zèle du processus au TAS et autres juridictions. On peut dire aujourd’hui que les deux protagonistes sont revenus à de meilleurs sentiments pour le bonheur des amateurs et joueurs. Et tout doit être rapidement mis en œuvre pour le démarrage du championnat national.

Saïd

PARTAGER

1 commentaire

  1. J’ai honte pour mon pays. Je désespère davantage chaque jour que Dieu fait. La MAFIA vient d’être légalisée à la FEMAFOOT.

Comments are closed.