Barrage de la coupe du monde de football, Qatar 2022 : Le rêve brisé des Aigles du Mali !

0

Le rêve est brisé ! Les Aigles du Mali ne participeront pas à la 22è édition de la Coupe du monde de football, Qatar 2022. Le capitaine Hamari Traoré et ses coéquipiers qui devaient obligatoirement gagner n’ont pas pu faire mieux qu’un nul blanc en match retour du barrage contre les Aigles du Carthage. Au terme d’une triste rencontre, la Tunisie a validé son ticket à la Coupe du monde pour la sixième fois de son histoire, notamment après 1978, 1998, 2002, 2006 et 2018.

Déception ! Le Mali n’a pu marquer le seul but qui pouvait faire son bonheur  lors du match retour du barrage de la Coupe du monde de football, Qatar 2022. En effet, Vainqueurs (1-0), au match aller, les Aigles de Carthage ont tenu le match nul de zéro but partout. Un match nul blanc qui vaut  de l’or puisqu’il offre aux Tunisiens le sésame pour la participation de la phase finale e la Coupe du monde, Qatar 2022. Après leur défaite à Bamako, les Aigles du Mali se sont présentés à Tunis avec un seul mot d’ordre : une victoire afin d’obtenir le ticket pour le mondial de football qui se jouera en novembre prochain au Qatar. Très motivés, les poulains du sélectionneur Mohamed Magassouba ont pu imposer leur jeu sur l’adversaire du jour. À la 5è minute de jeu, Abdoulaye Diaby sème l’espoir dans les cœurs en envoyant de la tête la balle u fond des filets de la Tunisie, sur un coup franc exécuté par Massadio Haidara. Mais hélas, ce but sera refusé par l’arbitre sénégalais, Maguette N’Diaye, pour une position de hors-jeu franchement pas évidente.  Après cette action, les Tunisiens se contentaient de défendre face à des Maliens qui monopolisaient le ballon, mais qui manquaient cruellement d’imagination dans les trente derniers mètres, comme lors du manche aller à Bamako.

Au retour des vestiaires, le capitaine Hamari Traoré et ses coéquipiers vont tenter de marquer. Peine perdue ! On assistait de nouveau à un match très haché et sans véritable opportunité pour les poulains du sélectionneur du Mali, Mohamed Magassouba, si ce n’est un tir de Yves Bissouma contré in extremis par le défenseur tunisien, Mohamed Ghandri.

Sans briller, la Tunisie assure l’essentiel en se qualifiant à la phase finale de la Coupe du monde, pour la sixième fois et  les deux dernières fois, consécutivement. Pour le Mali, le rêve d’une première Coupe du monde est brisé.

Une inefficacité offensive des Aigles

Le Mali n’a jamais été aussi proche d’une qualification à la Coupe du monde du football. Malheureusement, l’inefficacité des attaquants a coûté très cher aux Aigles du Mali. Battus à Bamako par le score de (1-0), les Aigles étaient contraints de marquer plus de buts afin d’espérer avoir leur ticket pour la phase finale de la compétition. Mais les attaquants maliens, sur les deux rencontres, notamment aller et retour, n’ont pu marquer un seul but, à fortiori surclasser la Tunisie au tableau d’affichage.

Les statistiques en disent long sur l’inefficacité offensive de l’équipe des Aigles du Mali. Par exemple, lors de la phase finale de la CAN, Cameroun 2021, les Aigles ont seulement marqué quatre (4) buts dont trois (3) sur penalty et cela en quatre rencontres, soit un but par rencontre. Pour le barrage de la Coupe du monde, c’est pire : l’équipe n’a pu marquer un seul but, malgré les talents appelés en renfort en attaque dont Abdoulaye Diaby.

L’arbitre sénégalais refuse un but du Mali

Mis à la touche depuis le match controversé Ghana contre Afrique du Sud pour avoir offert gracieusement un penalty aux Ghanéens, l’arbitre Sénégalais Maguette N’Diaye vient de refaire le même coup. Lors de la rencontre Tunisie-Mali, comptant pour le match retour du barrage de la Coupe du monde, il a encore refusé un but clair aux Aigles du Mali, pour un hors-jeu imaginaire. Si ce but était validé, cela allait changer le cours du jeu pour les Aigles. Selon la dernière information, la Fédération malienne de football a adressé une plainte à la Confédération africaine de football (Caf). Prions que l’instance dirigeante du football africain puisse donner une suite favorable.

POULES DE LA COUPE DU MONDE DE FOOTBALL QATAR 2022

Tirage au sort ce jour, vendredi 1er avril 2022

Le tirage au sort des poules de la phase finale de la Coupe du monde de football aura lieu en principe ce jour, vendredi 1er avril, à Doha, la capitale du Qatar. Voici les 27 nations qui ont déjà validé leur billet pour la Coupe du Monde.

Zone Afrique avec 5 représentants : Ghana, Sénégal, Cameroun, Tunisie et Maroc.

Zone Amérique du Sud avec 4 représentants : Brésil, Argentine, Équateur et Uruguay.

Zone Asie avec 5 représentants : Qatar, Iran, Corée du Sud, Japon et Arabie Saoudite

Zone Europe avec 12 représentants : Danemark, Allemagne, France, Belgique Croatie, Espagne, Serbie, Angleterre, Suisse, Pays-Bas, Portugal et Pologne.

Zone Amérique du Nord et du Centre avec 3 représentants : Officiellement, seul le Canada est assuré d’être dans le top 3 du tour final de ces éliminatoires de la zone Concacaf. Deux autres équipes sont en ballottage favorable avant la dernière journée (États-Unis et Mexique) pour compléter le trio assuré de voir le Qatar.             

Mahamadou TRAORE

 

Mossa Ag Attaher après l’élimination des aigles à Tunis :

“Nos objectifs n’ont pas été atteints… “

Le parcours était prometteur, les matchs pour les éliminatoires de la Coupe du monde un sans-faute jusqu’à ces barrages face à la Tunisie et l’arrêt prématuré de ce soir ! Comme ministre et en tant que premier supporteur des Aigles, j’ai le cœur lourd après cette élimination. Le Mali et nos joueurs issus d’une génération dorée avaient l’occasion de rentrer dans l’histoire. Il faudra encore être patient pour rejoindre le cercle des nations ayant le privilège de participer à une phase finale de Coupe du monde. C’était notre objectif et nous avons tout donné pour cela.

Je tiens à remercier les autorités de la Transition et particulièrement le chef de l’État qui, malgré les difficultés que rencontre le pays, aura mis tout à la disposition de l’équipe et de l’encadrement pour atteindre les objectifs fixés.

Mon ministère, sous mon impulsion, a su convaincre les plus hautes instances pour que les Aigles, dans toutes leurs composantes, bénéficient de conditions optimales pour viser la qualification dans un contexte politique et économique difficile.

Dans la tristesse et la déception, j’adresse un message à nos jeunes joueurs sur qui tant d’espoirs s’étaient fondés. Leurs larmes sont les larmes de tout le Mali et puissent-elles rapidement devenir larmes de joie.

Mes pensées les plus sincères s’adressent au peuple malien et aux supporters qui ont démontré jusqu’au bout tout leur amour, leurs croyances et leur soutien sans faille à leur équipe. Ce soir l’heure n’est pas à la recherche de responsabilités, ce temps arrivera bien assez tôt, mais nous devons être lucides et admettre qu’au regard des moyens déployés et de l’implication, l’équipe nationale n’a pas été à la hauteur des attentes et des espoirs. Le football, ce sont des émotions, ce sont aussi et surtout des objectifs à atteindre. Nos objectifs n’ont pas été atteints.

Merci encore au peuple malien et aux supporters qui ont démontré jusqu’au bout leur soutien indéfectible envers nos aigles”.

Habib Sissoko, président du CNOSM, après l’élimination du Mali :

“Nous sommes fiers de nos Aigles et nous sommes convaincus que si on leur donne le temps, ils peuvent voler encore plus haut”

Battu 1-0 le 25 mars dernier au Stade du 26 Mars, le Mali a contraint la Tunisie au nul vierge (0-0) ce mardi 29 mars 2022 à Radès. Malheureusement, ce score ne suffit pas aux Aigles pour obtenir le ticket de la Coupe du monde “Qatar 2022”. Ce sont donc les Aigles de Carthage qui vont représenter l’Afrique au prochain mondial avec le Sénégal, le Ghana, le Maroc et le Cameroun. Pour le président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm), Habib Sissoko, les Aigles du Mali n’ont pas à rougir de cet échec qui peut aussi présager de lendemains réjouissants si l’on se remet rapidement au travail pour maintenir le cap et corriger nos erreurs.

Habib Sissoko

“Je devine la déception des joueurs, du staff technique, de la Fédération, du Département des Sports, voire même du public sportif. Mais les jeunes ont réellement mouillé le maillot pour obtenir ce ticket qualificatif pour Qatar 2022. Ils sont partis en Tunisie avec la ferme détermination de l’obtenir. Malheureusement, cela n’a pas été le cas. C’est la loi du sport. Elle est souvent très cruelle pour le perdant qui n’est pas forcément le plus mauvais, mais le moins chanceux. Mais nous sommes fiers de nos Aigles et nous sommes convaincus que si on leur donne le temps, ils peuvent voler encore plus haut”, a déclaré le président Habib Sissoko. Au nom de l’ensemble du Mouvement Olympique et Sportif du Mali, le président Habib Sissoko adresse ses félicitations au ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Mossa Ag Attaher, pour tous les efforts consentis, au président de la Fédération malienne de football, Mamoutou Touré, à l’encadrement technique, aux Aigles du Mali et les assure que le meilleur est à venir ! CNOSM

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here