CAN Cameroun 2021 : Le test Covid-19 fait polémique

0

Une Can à polémique. Voilà comment on peut appeler la 33e édition de la compétition qui se déroule présentement au Cameroun.

 

Après le doute sur sa tenue, le tournoi fait parler sur d’autres plans. Il s’agit notamment des suspicions autour de la fiabilité des tests Covid-19 ainsi que la gestion des cas de contamination. Des suspicions qui ne désemplissent pas quand on sait que pour la plupart des cas le pays hôte, le Cameroun, est épargné au grand dam de son adversaire du jour. Après le Burkina Faso avec 5 cas de contamination déclarés dont des joueurs cadres et le sélectionneur principal à la veille du match d’ouverture de la Can, ce sont 12 personnes de la délégation des Comores qui ont été déclarés positives à la Covid-19 à deux jours du match des 8es de finale contre les Lions Indomptables camerounais.

Au-delà du nombre élevé de positivité, la privation des Comoriens de leurs 3 gardiens de but (dont le 3e pour raison de blessure) a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Même testé négatif avant le match, le portier Ali Ahamada n’a pas été autorisé à jouer contre le Cameroun. La CAF ayant avancé comme argument une nouvelle directive qui impose aux joueurs ayant été testés positifs à s’isoler pendant cinq jours. Une nouvelle règle de jeu un peu surprenante lorsqu’on se rappelle qu’auparavant, Whabi Khazri est entré en jeu lors du match qui opposait la Tunisie au Nigéria (victoire tunisienne, 1-0) moins de cinq jours après avoir été testé positif au Covid-19. Très décriée, la CAF, avec son Comité local d’organisation, balaie d’un revers de la main toutes les accusations de tricherie. « Je tiens à signifier que l’agence choisie pour faire les tests n’est pas sous le contrôle du Cameroun, c’est à 100 % sous le contrôle de la CAF. Les règles du jeu étaient connues par tous avant le début de la compétition et je souhaite vraiment, humblement que mon pays soit respecté », s’est défendu Samuel Eto’o, actuel président de la Fédération camerounaise de football.

De son côté, le secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo -Omba a déclaré que « Il y a eu des contestations sur des contrôles Covid avec certaines équipes. Pour éviter ces problèmes ces suspicions nous avons décidé de contacter un laboratoire indépendant fiable dont l’expérience n’est plus à démontrer, puisqu’il a eu la responsabilité de conduire des tests à l’Euro. Le labo est venu ici avec son propre matériel. »

 

Alassane Cissouma

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here