Championnat national : ASOM, l’arroseur arrose

3

Les Olympiens ont subi une véritable correction face au Stade malien qui l’a emporté par le score sans appel de 5-0, avec en prime, un triplé de Souleymane Dembélé.

On s’en souvient, lors de la 11è journée, l’Association sportive olympique de Missira (ASOM) avait réalisé le plus gros score du championnat en explosant l’AS Police 5-0. Le record établi par les Olympiens n’a pas encore été battu, mais vient d’être égalé par le Stade malien de Bamako. Et ironie du sort, c’est contre… l’ASOM que les Blancs ont réalisé ce récital (5-0). Mardi au stade Modibo Keïta, le promu du District a complètement volé en éclats face au Stade malien qu’il avait pourtant accroché à l’aller 2-2.

 

Un petit quart d’heure a suffi au team de Sotuba pour plier l’affaire contre des Olympiens totalement méconnaissables. Dès la 4è min, Souleymane Dembélé débloque le tableau d’affichage pour les Blancs, suite à une belle action collective. Dans la foulée, Mamoudou Simpara double la mise pour le Stade malien (7è min) avant de passer le relai à Souleymane Dembélé dont le corner fait mouche (15è min).
A l’image des deux défenseurs centraux, Sambadio Djibo et Marcel Nana soumis à rude épreuve par le duo Morimakan Koïta-Ousmane Cissé, les Olympiens sont complètement dépassés par la tournure des événements et assistent impuissants à la démonstration des Blancs. Il faudra attendre les ultimes minutes de la première période pour voir les joueurs de Niaréla porter le danger dans le camp adverse avec ce tir de Souleymane Dembélé au dessus de la transversale, (36è min) et surtout cette frappe en course d’Isac Tano qui oblige le keeper Adama Samaké à se détendre pour dévier le cuir en corner (45è min).

 

Après ces deux alertes, on pensait que l’ASOM allait enfin sortir la tête de l’eau et montrer un autre visage face à une équipe stadiste remaniée par le coach Abdul Razak qui a décidé de ménager plusieurs cadres (Moussa Diango Coulibaly, Adama Diarra, Oumar Kida, Cheick M. C. Doumbia, Oumar Sidibé). Mais dès l’entame de la deuxième période, les Blancs tuent définitivement le suspense en marquant un quatrième but, œuvre d’Ousmane Cissé (47è min). L’attaquant stadiste profitait ainsi d’une énième erreur de marquage de l’arrière-garde des Olympiens qui croyait au hors-jeu. Remake trois minutes plus tard : Abdoulaye Sissoko s’élance à son tour dans le dos de la défense adverse, avant de lober le gardien Seydou Tangara.
Pour empêcher le cuir d’aller au fond des filets, le latéral gauche Youssouf Bah n’a d’autre choix que de l’extraire de la main. Penalty et carton rouge. La sentence est exécutée par le spécialiste-maison Moussa Coulibaly, l’homme qui ne rate jamais les penaltys.
Tout le stade Modibo Keïta voyait le ballon au fond des filets, mais contre toute attente, le gardien de l’ASOM, Seydou Tangara détourne le tir du défenseur central du Stade malien (50è min). « C’est la première fois que Moussa Coulibaly rate un penalty depuis qu’il joue au Stade malien », indiquera un responsable de Sotuba.
Mais « l’exploit » du gardien de l’ASOM est anecdotique puisque ce dernier encaisse un cinquième but en fin de rencontre des pieds de Souleymane Dembélé (86è min). Le milieu de terrain du Stade malien devient ainsi le deuxième joueur à réaliser le triplé en championnat cette année, après l’attaquant de la J. A., Bougadary Fomba qui avait fait trembler les filets trois fois face au Sigui étrillé 4-1 lors de la 11è journée. Grâce à leur succès contre l’ASOM, les Blancs reviennent à quatre points du leader invaincu du classement, le Djoliba vainqueur 2-0 du COB. Lors de la prochaine journée, Rouges et Stadistes en découdront, respectivement avec l’AS Police et l’ASB.

 

Si l’explication entre le Djoliba et la lanterne rouge du championnat, l’AS Police est déséquilibrée, on peut s’attendre à une belle empoignade entre le Stade malien et l’ASB. Certes, les Bamakois manquent de régularité et ne semblent pas bien armés pour jouer les premiers rôles en championnat. Mais dans un bon jour et sur un match, le capitaine Boubacar Sissoko « Papy » et ses coéquipiers peuvent donner du souci à n’importe quel adversaire. Aussi, les Blancs ne doivent pas oublier que les équipes dites de seconde zone retrouvent toujours des motivations supplémentaires dans ce genre de confrontations.
Et le moins que l’on puisse dire est que les pensionnaires de Garantiguibougou ont bien préparé le choc avec le champion sortant en s’imposant 2-0 face au Stade malien de Sikasso, mardi en deuxième heure. Les deux buts des Bamakois ont été marqués par Moussa Diarra qui a frappé aux 17è et 81è min. L’ASB n’a pas dominé son sujet, mais a fait montre de réalisme devant les buts. Une chose essentielle dans le football !

Mardi 17 avril au stade Modibo Keïta
ASOM-Stade malien : 0-5
Buts de Souleymane Dembélé (4è, 15è et 86è min), Mamoudou Simpara (7è min) et Ousmane Cissé (47è min).

Exclusion de Youssouf Bah de l’ASOM (50è min).
Arbitrage d’Ibrahim Haïdara assisté de Drissa Niaré et Boubacar Kinta.

ASOM : Seydou Tangara, Sambadio Djibo (Moussa Cissé), Abdoulaye Samaké, Mama Traoré, Youssouf Bah, Marcel Nana, Souleymane Dembélé, Adama Sidibé (Seydou Manda), Isac Tano, Ibrahim Tamboura (Oumar Tandjigora) et Lassana Diarra.
Entraîneur : Kassim Bamba.

Stade malien : Adama Samaké, Moussa Coulibaly (Madiomé Diomandé), Bakary Dembélé, Djibril Sacko, Mamoudou Simpara, Lamine Diawara, Souleymane Dembélé, Abdoulaye Sissoko (Cheick Tounkara), Ousmane Cissé (Cheick M. C. Doumbia) et Morimakan Koïta.
Entraîneur : Abdul Razak.

ASB-Stade malien de Sikasso : 2-0
Buts de Moussa Diarra (17è et 81è min).
Arbitrage de Mamadou Barry assisté de Hammadoun K. Cissé et Abdoul Cadre Camara.

ASB : Sory I. Traoré, Daouda Camara, Amara Konaté, Idrissa F. Keïta, Hamadou Sanogo, Rodrigue Tangui, Diakaridia Tounkara, Oumar Doumbia (Drissa Dembélé), Drissa Ballo, Moussa Diarra et Boubacar Sissoko (cap). Entraîneur : Sébastien Yode.

Stade malien de Sikasso : Sory I. Coulibaly, Mamadou Coulibaly, Alassane Traoré, Soungalo Bamba, Mory Coulibaly, Amara Diakité (Mohamed Traoré), Yaya samaké, Ousmane Coulibaly, Bourama Coulibaly, Hamidou Dembélé et Tidiane Fofana (Victor Sanou).
Entraîneur : Yaya Berthé.

LES RéSULTATS
Djoliba-COB : 2-0
J. A.-AS Police : 2-1
CSD-Réal : 2-1
Bakaridjan-Nianan : 1-0
Onze Créateurs-Sigui : 3-1
ASOM-Stade malien : 0-5
ASB-Stade M. Sikasso : 2-0

NB : Initialement prévu lundi, le match CSK-ASKO a été reporté à aujourd’hui au stade Modibo Keïta.

 

LE PROGRAMME de la 18è journée

Samedi 21 avril au stade Modibo Keïta
17h : AS Police-Djoliba
19h : COB-J. A.

Dimanche 22 avril au stade Modibo Keïta
17h : Stade malien Bko-ASB
19h : Réal-Onze Créateurs

A Koulikoro
Nianan-CSK

A Sikasso
Stade M. Sikasso-ASOM

A Kayes
Sigui-CSD
Lundi 23 avril au stade Modibo Keïta
17h : ASKO-AS Bakaridjan.

 

Souleymane Bobo Tounkara
jeudi 19 avril 2012

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. 😉 SBT salut mais classement aussi on v suivre le champions pas a pas et bonne chance a no représentant

Comments are closed.