CHAN 2021 : Le Mali en demi-finales

0

Le Mali disputera les demi-finales de la 6è édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) Cameroun 2021. Les Aigles locaux l’ont décroché, samedi dernier, en battant les Diables Rouges de Congo (5-4 t.a.b.), à l’issue du temps règlementaire et des prolongations que les deux équipes avec une égalité parfaite au tableau d’affichage (0-0). C’est donc au bout du suspense que le capitaine Djigui Diarra et ses partenaires ont décroché le sésame et disputeront comme en 2016 les demi-finales de la compétition.

«On ne change pas une équipe qui gagne». Nouhoum Diané semble faire sienne cette maxime. Depuis la 2è journée de la phase de poules du CHAN contre le Cameroun (1-1), le sélectionneur des Aigles locaux alignent le même onze de départ. Le Mali a débuté le premier quart de finale du CHAN contre Congo, samedi dernier, au stade Ahmadou Ahidjo, avec les mêmes joueurs que contre le Cameroun et le Zimbabwe. Comme lors des trois matches de la phase de poules contre le Burkina Faso (1-0, 1re journée), le Cameroun (1-1, 2è journée) puis le Zimbabwe (1-0, 3è journée), les Aigles ont manqué d’efficacité dans les 30 derniers mètres. Les nombreux centres de l’arrière droit, Issiaka Samaké, n’ont pas trouvé de preneur dans la surface congolaise.

Favoris de la rencontre, les Aigles ont peiné dans le jeu et se sont compliqué la tâche, donnant l’occasion à l’adversaire de croire en leurs capacités de faire jeu égal.

Le premier quart de finale n’a toutefois point déçu en termes de spectacle. Si les buts n’ont pas été inscrits dans le temps réglementaire, ce ne sont pas les occasions qui ont manqué. Après une phase de groupes au cours de laquelle il a dominé les débats dans le groupe A, le Mali a connu une proposition plus difficile face au Congo, qui s’était pourtant qualifié in-extrémis lors de la dernière journée.

Le Mali manquera même de se faire surprendre à 5 minutes du temps de la prolongation lorsque le nouvel entrant Mukombo, parti à toute allure sur le flanc gauche, effectue un crochet intérieur pour se mettre sur son pied d’appui. Mais sa frappe sera stoppée par la défense des Aigles, soulagée. Les tirs au but du Mali ont été inscrits par Issaka Samaké, Moussa Kyabou, Makan Samabaly, Mamadou Doumbia et Mamadou Coulibaly. Le Congo, qui a également atteint les quarts de finale en 2018 au Maroc, a inscrit ses tirs au but grâce à Julfin Ondongo, Hardy Binguila, Yann Mokombo et le gardien Pavelh Ndzila.

«Je suis content pour cette victoire face à une équipe très bien organisée du Congo. Nous avons fait le maximum pour passer en demi-finale en puisant dans nos forces jusqu’à arriver aux tirs au but. Maintenant le plus important pour nous est de bien récupérer et attendre notre prochain adversaire pour le prochain tour. Pour évoquer le niveau de la compétition, je pense que le niveau est élevé avec des équipes qui sortent du lot. Tactiquement, les formations ont évolué et ce n’est que bénéfice pour le continent africain», a déclaré Nouhoum Diané, à l’issue de la rencontre. Les Aigles doivent travailler la finition avant la demi-finale, prévue ce mercredi contre le vainqueur du match Guinée-Rwanda, qui se sont affrontés hier soir lors du dernier quart de finale.

C’est la deuxième fois que le Mali atteint la demi-finale d’un tournoi CHAN après 2016 au Rwanda. Le Mali a été éliminé en phase de groupes en 2011 avant de se qualifier pour les quarts de finale en 2014 et perdu en finale de 2016 contre la RD Congo (3-0).

 

 

Ousmane CAMARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here