Close combat karaté et disciplines assimilées : Les pratiquants d’arts martiaux se réunissent

0

C’est dans le but de créer une cohésion entre les pratiquants des arts martiaux que l’Association malienne de close combat karaté et disciplines assimilées a vu le jour. Ainsi, par ce lancement, l’association entend créer un climat de stabilité à travers l’unification des acteurs des différentes disciplines du secteur. Elle ambitionne d’enseigner non seulement les arts martiaux, mais aussi d’inculquer aux enfants les bons comportements dans la société.

La cérémonie de lancement des activités de l’association a eu lieu samedi passé à Sébénikoro en présence du parrain de l’événement, Aboubacar Magassouba dit Big Magass, secrétaire général de la jeunesse RPM en commune IV. Comme pour témoigner son importance, les notabilités, le maire, le député de la commune IV, les grands maîtres des arts martiaux, entre autres, ont fait le déplacement.

Cette initiative, à en croire le président de l’Association malienne de close combat karaté et disciplines assimilées, Fadensé Traoré, vise à réunir les pratiquants de ces disciplines autour d’un même objectif qui est de promouvoir la cohésion et la paix à travers les arts martiaux. “Qui dit sport dit l’union, dit cohésion, et paix. C’est pourquoi, nous voulons créer un climat de stabilité à travers cette activité”, dit-il.

Cependant, des maîtres de plusieurs disciplines ont fait honneur de leur présence. Et les participants ont été émerveillés par les spectacles de bonnes factures fournies par les pratiquants.

Selon les acteurs, le travail en coopération induit le respect du partenaire. De même, la présence au sein d’un dojo nécessite l’intégration des règles essentielles à la vie en communauté. A les entendre, “sle karaté permet au pratiquant de respecter le milieu où il évolue tout en s’adaptant aux situations”.

A cet effet, ils invitent les parents d’élèves de faire en sorte que leurs enfants viennent apprendre à pratiquer les arts martiaux.

Dans son intervention, le parrain du jour, Aboubacar Magassouba dit Big Magass s’est dit animé d’un sentiment de joie pour cet honneur qui lui a été fait. Il a salué la présence massive de toutes les couches du quartier de Sébénikoro. Tout en invitant la jeunesse à se donner aux sports, et laisser les activités de délinquances. “Car, les arts martiaux permettent d’éduquer le corps et l’esprit afin de trouver une réponse à toute agression. C’est aussi, et surtout, une philosophie d’ouverture au respect, au contrôle de soi et à l’application d’un code moral”, a-t-il conclu.

Ibrahima Ndiaye

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here