Compétition panafricaine de robotique parc 2022 : Le Mali sur le toit de l’Afrique

0

Du 30 juin au 03 juillet 2022, l’équipe nationale de Robotique du Mali a participé à la Compétition Panafricaine de Robotique tenue à Dakar, au Sénégal. Le résultat enregistré par l’équipe malienne est très encourageant (03 médailles d’or).

La Compétition Panafricaine de Robotique, PARC 2022 de Dakar, a vu la participation d’une délégation du Mali. Composée d’élèves et d’étudiants, la délégation malienne entend rester fidèle à son rang lors de cette compétition qui s’organise depuis 2018.

La compétition panafricaine de robotique, PARC, est une compétition annuelle pour les équipes de robotique en Afrique et dans sa diaspora.

Son objectif est d’inspirer les jeunes tout en promouvant l’enseignement des STEM (Science, Technology, Engineering et Mathematics) afin de les préparer à utiliser la science et la technologie pour relever les défis sociétaux de notre continent.

L’édition PARC 2022 avait pour thème « l’Impact durable » et elle invitait les élèves et les étudiants à développer des solutions pour l’adaptation au changement climatique, la faim, l’accès à l’eau, l’assainissement et le transport en Afrique.

Suite à l’obtention des résultats très probants par l’équipe nationale de Robotique du Mali, les lauréats et l’encadrement technique ont été reçus par le Pr. Amadou Keïta, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. C’était en présence de la Représentante résidente de l’UNICEF, des responsables de l’ENETP ainsi que des parents et proches des lauréats.

Après la présentation des différentes médailles par catégorie, le ministre Pr. Amadou Keïta a vivement félicité les jeunes compétiteurs qui, selon lui, ont franchi un autre cap dans la compétition panafricaine phare de robotique.

Les victoires engrangées, dira-t-il, ont fini de convaincre les autorités maliennes de la justesse de leur orientation qui entend mettre un accent particulier sur le secteur des technologies en termes d’enseignement supérieur, mais aussi de formation pour les plus jeunes.

« Nos équipes viennent de confirmer que notre pays n’a aucun complexe à avoir face à la révolution technologique en cours. C’est pourquoi, conscients de l’intérêt que revêtent les Sciences et les Technologies pour le développement d’un pays, nous réitérons notre dévouement pour faire émerger des talents dans ce domaine », dira le ministre Keïta, avant d’expliquer qu’il a d’ores et déjà instruit que la réflexion soit portée sur le statut du Centre collaboratif pour l’éducation en robotique (Robots-Mali), afin de lui permettre d’être au cœur des enjeux de la robotique et de l’intelligence artificielle au Mali.

Fabrice Abdoul

Source : Plume Libre

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here