Daouda Tambadou : un jeune footballeur talentueux qui veut se faire valoir au Mali !

Né le 1er novembre 1999 au Congo Brazzaville, le jeune Daouda Tambadou, dès son jeune âge, rejoignit son pays d’origine, le Mali. Passionné pour le football, il se mettra au travail et se fera très vite remarqué par son talent hors du commun. Après avoir eu la nationalité malienne, il intègrera l’Association Sportive de la Commune I (ASCI), une équipe de Djélibougou en Commune I du District de Bamako, avant de s’envoler pour le Congo où il est en train de faire carrière présentement.

0

Comme le dit bien un adage de chez nous : «Nulle n’échappe à son destin». Après un succès hors norme auprès du club de football ASCI en 2013, équipe de deuxième Division de Bamako, à l’époque, le jeune Daouda Tambadou séduira les recruteurs des cadets de l’équipe Cara de la première division congolaise. Ainsi, une nouvelle aventure s’ouvrira à Daouda dans le Congo qui l’a vu naître. Du coup, à peine arrivé dans l’équipe Cara du Congo, son ascension fut fulgurante, plus tôt que prévu. Cette belle performance du jeune footballeur malien n’a pas été  vaine, car  il se fera remarqué par les dirigeants de plusieurs clubs congolais qui lui feront alors la cour.

 

C’est ainsi qu’en fin de saison 2014, le Colonel Claude Jean François, président du Centre d’Études du Sport de la Djiri (CESD), un Centre sportif à environ 15 Km de la capitale brazzavilloise, jugera nécessaire de recruter, vaille que vaille, le jeune talentueux Daouda Tambadou pour sauver son équipe. À noter que cette équipe traversait un moment difficile et peinait à monter en première Division.

 

Après plusieurs semaines de tractations, les dirigeants du Club Cara accepteront enfin de laisser le jeune Daouda partir. Ainsi, le jeune prodige malien fut prêté au club du Colonel Claude Jean François pour 2 ans, à partir de janvier 2015.Le président du CESD n’avait vraiment pas tort d’insister sur le fait que Daouda rejoigne les siens, car à peine arrivé, les choses ont commencé à bouger dans le bon sens.

 

Avec 6 buts  en tant que milieu défensif du CESD, l’exploit du jeune malien fut reconnu à sa juste valeur, car il a franchi plusieurs étapes pour avoir une place en première Division congolaise. Il a été constaté que le meilleur buteur du tournoi n’a marqué que 18 buts tout au long du tournoi. En comparant ce bilan à celui du jeune malien, il a tout de suite constaté jusqu’à quel point, il peut être valable, s’il est mis dans les meilleures conditions.

 

Avec ses exploits, Daouda s’est vu sollicité par l’équipe nationale cadette et junior congolaise. Cependant, il doit changer sa nationalité malienne contre celle du Congo. À ce niveau, les parents du jeune Tambadou n’ont pas tourné autour du pot. Ils veulent voir leur fils défendre les couleurs du drapeau malien. Le jeune milieu de terrain, avec ses ambitions plus que jamais énormes d’apporter sa pierre à l’exploit du football malien, résiste toujours face à la proposition des autorités sportives congolaises. En espérant avoir une place dans l’équipe malienne pour se faire valoir.

 

Très grand travailleur, respectueux auprès des aînés, très ouvert d’esprit, Daouda Tambadou qui vient à peine d’avoir ses 16 ans le 1er novembre dernier, doit sa réussite à son courage, à son sens très élevé de patriotisme, à sa patience et à son optimisme.  Il faut retenir que le jeune droitier est polyvalent et joue respectivement aux postes de milieu défensif, milieu offensif, latéral ou attaquant.

 

KANTAO Drissa

PARTAGER