Forum international sur le sport : Les initiateurs prêchent la paix et la cohésion sociale

0

Le Palais des sports de Bamako abrite, depuis le jeudi dernier,  la quatrième édition du forum international sur le sport. Au menu des activités, des conférences de débats sur le développement du sport, une caravane de sensibilisations sur l’activité sportive  et l’organisation d’un match de foot  au camp des réfugiés du Niamana.

 Pour la quatrième fois, le forum international sur le sport ouvre ses portes pour promouvoir les bienfaits du  sport.  La coordinatrice du forum international sur le sport, Mme Sy Aminata Makou Traoré a souligné que le sport s’est érigé comme une source de motivation et de mobilisation pour les  peuples du monde. Avec les acteurs du sport, dira-t-elle, les initiateurs du forum s’attellent à explorer les voies et les moyens qu’offrent le sport pour promouvoir la paix et la cohésion sociale dans le contexte sécuritaire très difficile.  Pour elle, le monde du sport doit, dans ces moments difficiles,  de mener des actions positives en conformité avec celles du gouvernement  pour le retour de la paix

Présente à la cérémonie d’ouverture de cette nouvelle édition, la première dame du Mali, Mme Keïta Aminata Maïga  a déclaré que l’organisation d’un tel évènement est nécessaire d’aujourd’hui pour notre pays.  Le sport,  pour elle, est un facteur de la paix, de l’union et de développement. La première Dame s’est réjouie de voir ce forum réunir toutes les fédérations sportives du Mali.

Partenaire du forum, la représentante de  Peace and Sport, Marlène Harnois  a indiqué que son  organisation la paix par le sport intervient, durant une décennie, partout dans le monde   pour promouvoir le sport comme un langage universel. Le seul, selon elle,  qui subsiste quand les communautés sont en crise, et qui a la capacité d maintenir ou  de créer le dialogue au-delà des clivages et des divisions politiques, sociales, ethniques, religieuses.  Cette Championne de la Paix de poursuivre que le sport est, par nature, un processus social qui rassemble les individus autour de buts communs. « Il contribue à faire naître et à façonner les interactions humaines et à améliorer les relations entre des parties en conflit. Le sport fournit un outil puissant qui renforce les liens sociaux et les réseaux, et qui promeut des idéaux de paix, de fraternité, d’inclusion, de non-violence et d’égalité. La pratique du sport et ses valeurs incitent les personnes à briser les cycles de violence et d’exclusion pour adopter des relations pacifiques plus durables », a déclaré Marlène Harnois.

Elle a exprimé l’enthousiasme   de la  Caravane de la Paix et Peace and Sport  d’avoir participés au Forum International du Sport ici à Bamako qui, selon elle,  est une occasion pour  échanger avec de nombreux acteurs africains afin de proposer des outils concrets et de favoriser l’utilisation du sport comme vecteur d’éducation, de développement et de cohésion sociale. A cet égard, Marlène Hornois a informé qu’ils se rendront visite aux déplacés de Niamana  où ils feront des dons et organisera  un match de foot  entre les enfants des réfugiés internes, et une caravane se rendra également dans le village Tola (cercle de Bougouni) pour parler de sport et développement.

 Ce forum de trois est une occasion pour les différentes fédérations sportives et celles de l’étranger d’échanger sur les  pistes de développement du sport.  

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here