Le journaliste sportif Djibril Traoré se prononce sur la crise du football malien : « Cette crise qui n’a que trop duré n’arrange personne sauf les fossoyeurs de notre football »

2

Vivant en France depuis quelques années, le journaliste sportif malien Dijbril Traoré, qui depuis le début de la crise dans le football malien ne s’était pas prononcé est sorti de sa réserve pour donner son point de vue à travers sa page facebook.

« Vous avez été très nombreux à réagir par rapport à mon post au sujet de la crise que connait notre sport roi depuis plus d’un an et je vous en remercie. Cela dénote de l’intérêt que vous portez et au sujet et à ma modeste personne. Beaucoup d’entre vous m’ont demandé de réagir et de proposer, j’ai pensé d’abord que je dois rester neutre mais cette neutralité me donne en âme et conscience la force de proposer surtout après vos multiples réactions. Et mes propositions ne feront certainement pas plaisir à tout le monde mais ce qui est sûr c’est que je n’ai jamais voulu de l’unanimité et je sais pourquoi. Aussi, aujourd’hui après réflexion, j’ai décidé de proposer. ». C’est par ces mots que Djibril Traoré a commencé son poste.

« Les mots clés de cette crise sont transparence et patience. Raison pour la quelle, je demande au bureau fédéral en place d’être beaucoup plus transparent dans tout ce qu’il fait comme gestion et autres et je demande à la partie d’en face d’être beaucoup plus patiente et compréhensive. Je suis d’accord qu’on applique les textes mais il faut savoir que notre pays est dans une situation très difficile aujourd’hui, raison pour laquelle, d’autres divisions ne feront qu’aggraver la situation », poursuit Djibril Traoré.

Pour  régler cette crise à l’amiable sans trahir les textes, Djibril Traoré propose à la fédération de convoquer, au plus vite, une assemblée générale qui est au dessus de tout pour que celle-là se prononce en faveur de la réintégration des clubs relégués et revoir ne serait ce qu’au rabais les sanctions qui frappent certains acteurs de notre football.

« Dans le même temps, que la partie d’en face reconnaisse totalement le bureau fédéral et le laisse travailler sereinement jusqu’à la fin de son mandat tout en retirant toutes les plaintes engagées contre le bureau fédéral. Que le Ministère des Sports fasse l’effort financier pour qu’on puisse augmenter ne serait ce que pour cette saison le nombre de Clubs de ligue 1 afin que les clubs montés puissent rester dans l’élite et à la fin de la saison, le nombre des clubs qui doivent descendre en ligue 2 sera revu à la hausse pour qu’on puisse revenir rapidement à l’ancien système », poursuit M. Traoré.

« Autre chose est de  reprendre les élections des ligues qui ont vu le jour pendant cette crise. Enfin, que l’Etat s’implique davantage dans le processus pour une meilleure application des décisions», a-t-il expliqué.

« Vous savez, rien ne sert de se taper la poitrine aujourd’hui dans notre pays pour envenimer les choses. Cherchons plutôt les solutions meilleures pour notre pays et notre football qui constitue en ces moments difficiles pour notre pays l’une des rares sources de satisfaction. Que nos dirigeants enterrent leurs querelles pour l’intérêt général et qu’on implique les personnes à haute probité morale dans la résolution de cette crise. Je pense à un monsieur comme SAM Djèman du Stade que les blancs écouteront, Mamadou Lamine Haïdara dit Mao pour le Djoliba AC et Ba Ousmane Diarra pour le COB entre autres. Cette crise qui n’a fait que trop duré n’arrange personne sauf les fossoyeurs de notre football. Aujourd’hui personne n’ignore la profonde division à l’intérieur de nos clubs, l’appréhension de nos représentants en compétitions Africaines, et le manque de crédibilité de notre football malgré ses derniers résultats. Tel est  mon point de vue et ma petite contribution pour la résolution de cette crise. », a-t-il conclu.

  1. D
PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Le journaliste sportif Djibril Traoré se prononce sur la crise du football malien : « Cette crise qui n’a que trop duré n’arrange personne sauf les fossoyeurs de notre football »
    Par Tjikan –
    29 Jan 2016

    Comme les Francais nous l´ont appris: joli texte de Moliére…ou plutôt une poésie á l´Alexandin…
    Evidemment si vous dites cela on va vous menacer, on va vous frapper, on va vous insulter…c´est pas courageux M D.Traoré!

    Vous connaissez trés bien les tares de notre football, et vous êtes bien placés pour situer les vraies responsabilités, et informer davantage le grand public malien, vous leur devez cela tout de même. Demba Coulibaly l´aurait fait, paix á son âme! Au contraire vous nous faites un reportage reload du genre Stade Malien vs Djoliba AC des années 1990, c´est fini cela Monsieur…
    AOK s´est “muré” depuis, peut-être que vous auriez du faire la même chose, au lieu de nous balancer ce qui n´est qu´un sécret de polchinelle!

  2. si Mr DJIBRIL TRAORE pouvait continuer a profiter de son ”COUP de PISTON”a l ambassade du mali en france et faire des benedictions a ATT,au lieu de nous sortir des incoherences comme a son habitude.pourrions -nous toujours continuer a caresser dans le sens des poils ,tout en faisant fi des textes ?evidenment ,cela ne me surprend guere de la part d un individu specialiste des coups bas pour ceux qui l ont connus a l ORTM?dans un pays serieux les textes servent a quoi ?la meme racaille de la trempe de MOUSSA KONATE a la base de toutes cette crise . L APPLICATION DES TEXTES …………c est tout !!!!!!!!!!!

Comments are closed.