Journée de mobilisation autour des Aigles : AJSM – UNASAM tous pour l’union sacrée autour des Aigles !

1
Les Aigles du Mali
Les Aigles du Mali

L’initiative d’organiser la journée de mobilisation autour des Aigles du Mali relève de la volonté de l’organe dirigeant de l’AJSM de jouer sa partition en sonnant la mobilisation autour des Aigles qui jouent demain contre le Soudan du sud à 19 h  au stade du 26 mars dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Can Gabon 2017.

La particularité de cette journée de mobilisation se situe au niveau de la co-organisation avec  l’union nationale  des associations de soutien aux Aigles du Mali. Selon le président de l’AJSM Oumar Baba Traoré, ce choix  est loin d’être un hasard. Cette association fait partie des meilleures d’Afrique, dira Oumar Baba Traoré, pour qui c’est l’époustouflant combat de l’UNASAM qui a permis à nos Aiglonnets d’être les rois de l’Afrique à l’issue de la Can des cadets à Niamey au Niger. S’adressant au ministre des sports Ousseini Amion Guindo, le président de l’AJSM  dira que la forte mobilisation traduit sans ambiguité l’engagement des acteurs du football. Il  a aussi exhorté ses collègues journalistes sportifs à persévérer  dans leur rôle  de sensibilisateurs et de mobilisateurs pour que  demain le stade du 26 mars soit plein à craquer. Avec la brillante  qualification  des Aiglons pour les quarts de finale du mondial junior qui se déroule en Nouvelle – Zélande,  tout en formulant  les  vœux d’une belle entrée en matière pour les Aigles, il exhorta l’ensemble des journalistes sportifs à faire l’union sacrée autour des Aigles.

Pour  le président de l’UNASAM,  Souleymane Diabaté après avoir fait un regard rétrospectif  sur le parcours de nos formations, à savoir la qualification de notre équipe sénior en Guinée équatoriale 2015, éliminée injustement suite à un tirage au sort, la qualification de celle de l’équipe junior à la Can de leur catégorie, quatrième africain et qualifiés en coupe du monde où ils viennent de se qualifier brillamment  pour les quarts de finale et enfin nos cadets qualifiés pour la Can des cadets, sacrés champions d’Afrique et qui se préparent  avec sérénité pour une participation à la coupe du monde, au regard de tout ce qui précède, Souleymane Diabaté  dira que  le bilan est largement positif. Il est, dit – il le résultat d’une synergie d’efforts entre les responsables et les acteurs de notre sport roi, à savoir le ministère des sports, le comité national olympique et sportif, la fémafoot, les joueurs, les encadreurs, les journalistes et les supporters. Face à cette nouvelle campagne, notre objectif est d’aller plus loin. Mais cela, dit – il, ne peut s’obtenir qu’à travers l’union sacrée autour des Aigles. Souleymane Diabaté dira que les supporters sont déjà dans cette dynamique depuis plus d’un mois le groupe d’animation est à pied d’œuvre à travers des répétitions. Pour le président de l’UNASAM, le mot d’ordre est le plein des points  à Bamako et le reste est négociable à l’extérieur. C’est pourquoi il invita tous les Maliens le samedi  derrière les Aigles de Kayes à Kidal, avec au minimum un drapeau vert jaune rouge et prêt à chanter l’hymne national avant l’entame de la compétition. Pour terminer, il lança un appel aux responsables de notre sport roi en affirmant que le Mali n’a pas besoin de cette situation déplorable entre certains responsables de notre football, surtout au moment où nos formations font aujourd’hui notre fierté.  « Nous faisons appel à leur sens de tolérance et de responsabilité pour le bonheur de notre football  que nous aimons tan » dit – il.

Pour le doyen Madou Diarra, le fait d’associer les supporters à cette cérémonie de mobilisation en faveur des Aigles du Mali est une première et  elle  est vraiment la bienvenue.

Pour le président de la fémafoot, Boubacar Baba Diarra, c’est toujours un réel plaisir de constater une solidarité sportive, surtout autour du football. Il dira que lorsque les supporters et les journalistes se lient, cela cesse d’être une simple réunion pour devenir une symbiose de deux forces complémentaires et principales incontournables pour le développement de la discipline que nous chérissons tous, à savoir le football. Aux supporters, dit – il, vous faites preuve d’imagination, de création pour un seul objectif, la victoire. Rien que la victoire. Quant aux journalistes, dit – il, vous êtes ceux qui donnent âme et vie à une partie de football  pendant, avant et après les rencontres. Il les a exhortés à soutenir les Aigles qui ont plus que besoin de se sentir aimés. Il a félicité les Aiglons pour leur victoire  avec la manière sur le Ghana, une victoire qui les qualifie pour les quarts de finale  de la coupe du monde de leur catégorie. Cette victoire dit – il, est la preuve de a vivacité et de la productivité de notre football.

Almihdi Touré

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Le Mali à autre chose à se préoccupe que le foot en ce moment chaque chose a son temp

Comments are closed.