Le Pen veut “laisser le sport en dehors de la politique”, tout en faisant souvent l’inverse

1

La patronne du RN estime que le sport est “l’un des espaces où la politique ne doit pas entrer”. Contredisant ses propres prises de parole, souvent sur le football.

SPORTS – “Je pense qu’il faut laisser le sport en dehors de la politique”, a affirmé Marine Le Pen au micro de France Inter ce mercredi 23 juin. “C’est un des espaces, précisément, où la politique ne doit pas entrer, a-t-elle poursuivi. C’est une dérive à laquelle on a assisté depuis un certain nombre d’années.”

Une déclaration qui semble en contradiction, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, avec les déclarations que la présidente du Rassemblement national a pu faire tout au long des années, en particulier au sujet de l’équipe de France de football, en mêlant régulièrement sport et politique dans ses propos.

Comme en 2010, lorsqu’elle jugeait face à Jean-Jacques Bourdin, sur RMC, que les Bleus n’étaient “pas à l’image de la France.” “J’espère que non, avec le pognon qui dégouline de ces gens, ce sentiment d’argent facilement gagné, développait-elle. “Les valeurs qu’ils [les joueurs, ndlr] véhiculent ne sont pas les valeurs de la France.”

“Ces joueurs qui ne chantent pas la Marseillaise”

Ou en décembre 2015, sur Europe 1. Interrogée sur Karim Benzema en équipe de France, elle donnait alors son opinion. “Je pense que Karim Benzema n’aurait jamais dû y entrer, considérait-elle, condamnant également “ces joueurs de football qui ne chantent pas la Marseillaise, qui expriment (…) leur mépris de toute forme de patriotisme.”

En décembre 2020, c’est l’image des joueurs du PSG et du Basaksehir Istanbul, agenouillés lors d’un match de Ligue des champions pour dénoncer le racisme, qui “inquiète” Marine Le Pen. “Je vois une mouvance essayer d’apporter en France la guerre raciale américaine, avait-elle commenté. Et moi la racialisation des relations humaines me fait horreur. Je suis française et ça me fait horreur.”

Plus récemment, d’autres polémiques concernant notamment le slogan de Paris pour les Jeux olympiques 2024 ou le choix de l’artiste Youssoupha pour l’hymne de l’équipe de France à l’Euro ont également provoqué des réactions de la part de la présidente du RN. Qui n’a jamais vraiment “laissé le sport en dehors de la politique.”

Par: Le HuffPost – Huffingtonpost.fr |

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Avec les mauvais comportements des régimes successifs français retenant les africains comme une race inférieure et posant des actes indignes dans les relations humaines d au cours de ce millénaire, aujourd’hui, Le Pen avec sa vision exacerbée sur les africains, les considérant avec condescendance vient enfin d’arriver au pouvoir, Le Pen est sans équivoque la prochaine présidente de France, sauf cas exceptionnel avec des impondérables non maitrisables par le commun du mortel, mais il faut que cette française sache qu’ «Il est impensable que toute une race soit constituée uniquement que de mauvaises gens. Les hommes sont comme les herbes et les plantes des champs. Les espèces venimeuses poussent à côté des espèces guérisseuses et les plantes comestibles à coté de celles qui ne le sont pas», Amadou Hampâté Bâ-Amkoulel l’enfant peulh

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here