L’élection du nouveau président de la Femafoot, une épine dans le pied du ministre Arouna Modibo Touré.

1

Le ministre Arouna Modibo Touré a hérité d’une crise qui a plongé le football malien dans un abîme difficile à surmonter. Depuis sa nomination à la tête du département des sports et de la jeunesse, il s’est assigné comme objectif de désamorcer la crise la plus difficile de l’histoire du ballon rond dans notre pays. L’homme est-il chanceux d’avoir réussi cette prouesse à convaincre les acteurs du football malien sous les auspices de la FIFA, la CAF et le CONOR, de la nécessité d’aller à l’élection du président de la FEMAFOOT (Fédération Malienne de Football), gage d’une sortie de crise définitive pour notre football ? D’aucuns le penserons mais nous sommes convaincus que le jeune ministre est un homme des défis. Son leadership à la tête du PMU-Mali  et du département de l’Economie Numérique de l’Information et de la Communication a été salué par tous. Le patron des sports maliens est animé par une volonté inébranlable de relever ce challenge et de donner un nouveau souffle au sport roi du Mali. Réussira-t-il là où ses prédécesseurs ont échoué ? L’élection du nouveau président qui aura lieu le 29 Août marquera sans nul doute un tournant décisif dans la résolution de la crise du football et nous édifiera davantage. La commission de validation des candidatures a validé trois candidatures. Celles de Mamoutou Touré dit Bavieux(vice-président de l’AS Réal), de Salaha Baby(président de la league de Tombouctou) et de Alassane Souleymane(journaliste). Le département des sports et le comité de normalisation du football ont pris toutes les dispositions pour que cette élection puisse se dérouler dans une confrontation amicale et fraternelle.  Nous espérons qu’à l’issue de cette élection, le meilleur va gagner et que le football malien sortira grandi de cette crise. D’ores et déjà, le ministre Arouna Modibo Touré peut se féliciter de la tenue prochaine de l’élection du président de la FEMAFOOT. Nous lui souhaitons bon vent pour que vive le football malien.

Fousseini Ouattara

Source : LE HERON

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Il n’ y a aucun problème pour que l’élection du 29 Août prochain de la FEMAFOOT se passe en toute fraternité et que le meilleur gagne pour le bonheur des Maliens, il s’agit de l’excellent journaliste Alassane SOULEYMANE. Avec le duo Arouna Modibo TOURÉ à la tête du département des Sports et Alassane SOULEYMANE à la tête de la FEMAFOOT, le football Malien oubliera rapidement cette page triste de son histoire. Une chose est sûre et certaine, Alassane SOULEYMANE est l’homme de la situation pour apporter des réformes majeures dans notre football notamment la création d’une ligue professionnelle et d’un championnat professionnel, en plus de la Direction technique la création d’une Direction du Management qui s’occupera de la recherche de sparings partenaires pour nos sélections nationales et nos clubs, la création d’une Direction du Marketing qui s’occupera de la recherche de véritables sponsors capables de distribuer 3 Milliards de Fcfa par an entre nos clubs de première division sous forme de contrat de sponsoring.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here