Les 10 règles de Xavi pour remettre de l’ordre dans le vestiaire du FC Barcelone

0

À peine intronisé nouvel entraîneur du FC Barcelone, Xavi a déjà instauré 10 nouvelles règles plus strictes qui doivent servir à serrer la vis d’un vestiaire trop habitué à un certain confort.

Qui dit nouvel entraîneur, dit nouvelles idées et nouvelles règles. L’arrivée de Xavi Hernandez (41 ans) sur le banc de touche doit permettre au FC Barcelone de redresser une situation sportive compliquée. En difficulté en Ligue des Champions, l’écurie catalane est aussi très mal partie en Liga, occupant la 9e place après 12 matches à déjà 10 points du podium. L’ancien milieu de terrain a déjà dévoilé ses prérogatives en matière de jeu, mais se faire entendre, il souhaite également instaurer une discipline de fer. D’après AS, il a mis en place 10 nouvelles règles auxquelles ses joueurs, mais aussi son staff devront se plier.

Une première chose, la ponctualité sera exigée. Selon le média espagnol, Xavi veut mettre fin aux méthodes souples entrevues ces derniers temps. Avec lui, impossible d’arriver à l’entraînement quelques minutes plus tôt. Désormais, il s’agira d’être présent une heure et demie avec la séance, histoire que les joueurs puissent se retrouver autour du petit déjeuner, mais également de procéder à quelques discussions avec l’entraîneur ou des membres du staff. Ces derniers devront quant à eux être encore plus matinaux et venir deux heures en avance pour montrer l’exemple. Pour ces deux premiers changements, c’est Carles Naval, mémoire du club et sorte de super-intendant, qui en aura la responsabilité.

Ponctualité et respect des règles sont les maîtres mots

Autre changement, tous les joueurs de l’équipe première doivent à partir d’aujourd’hui manger ensemble dans les infrastructures, et respecter un programme de repas établis par des nutritionnistes du club, le but étant d’optimiser le rendement physique de chacun. Pour faire respecter tout cela, Xavi instaure un système d’amendes, qui avait disparu depuis le départ de Luis Enrique en 2017 au motif que les joueurs étaient suffisamment responsables. Le nouvel entraîneur se rappelle des règles souples qui avaient fini par pourrir la fin de cycle de Frank Rijkaard. Son successeur Pep Guardiola avait rapidement remis en place un code de conduite efficace.

5e point évoqué par AS, ces amendes seront graduelles et multipliées par deux à chaque nouvelle sanction. Un premier retard coûtera 100 euros, puis un second 200 euros, le troisième 400 euros et ainsi de suite. Et attention à ceux qui veulent sortir le soir. À partir de dorénavant, il est interdit de rentrer après minuit à 48h d’un match. Le but est de faire comprendre aux joueurs les exigences de tous les instants du haut niveau. Xavi sera d’ailleurs très pointu là-dessus et mettra en place une forme de méritocratie pour appuyer cela. Pour cette 7e règle, il veut avantager les éléments qui s’entraînent dur et méritent d’être récompensés sur le terrain.

Xavi veut tout contrôler

Les trois derniers changements concernent la vie extra-sportive. Ces activités affectent évidemment les performances sur le terrain, en bien ou en mal. Pour ce qui est des voyages privés, tout le monde devra avertir le club en amont pour un vol de plusieurs heures, et surtout obtenir le feu vert du coach. Certaines pratiques comme le surf et même le vélo électrique sont même proscrites, comme c’est déjà souvent le cas pour les sportifs professionnels. Un enfreint à cette règle pourrait être un motif de licenciement. Enfin, les joueurs sont les ambassadeurs du club, ils doivent montrer l’exemple. Ils sont invités à se montrer respectueux en public et notamment vis-à-vis des supporters. Tout le monde est prévenu.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here