Les Écureuils hyper-motivés

0

Les Écureuils du Bénin sont attendus aujourd”hui à Bamako en provenance du Burkina Faso où ils ont effectué un stage d”acclimatation de quelques jours.

Dès lundi, une première vague de 8 joueurs expatriés était arrivée dans la capitale du Faso dont Stéphane Sessègnon qui signe ainsi son retour en sélection après avoir écarté par le coach, Edmé Codjo. Le milieu de terrain du Muc 72 a rejoint les Écureuils, tout comme Damien Chrysostome de l’AC Cuneo Calcio et Moustapha Idrisssou Agnidé (AS Vitré/Cfa 2, France). L”international junior et gardien de but de Red Star (CFA 2, France), Yohan Djidonou, crédité d”une bonne prestation au mondial 2005 en Hollande figure également dans le groupe.

Parmi les autres joueurs de la sélection on peut citer entre autres Anicet Adjamonsi (FC Istres), Razack Omotoyossi (Helsingborg), Abdul Khaled Adénon (ASEC d’Abidjan), Félicien Singbo (Pafos, Chypre), Oumar Tchomogo (Vitoria Guimaraës, Portugal), Séïdath Tchomogo (East Fiffa), Alain Gaspoz et Jocelyn Ahouéya (FC Sion, Suisse). "Le stage de Ouagadougou était basé essentiellement sur des séances techniques, tactique et la conservation du ballon. Et le match amical devant les olympiques burkinabés, (1-1), a été un test intéressant pour l”équipe", a souligné le directeur technique national, Moïse Ekoué.

Selon nos confrères béninois, l”entraîneur Edmé Codjo a élaboré un plan de route rigoureux pour le match de dimanche face aux Aigles. Il a d”abord mis en place une ossature locale composée du gardien Thierry Adjassa (Entente FC), des défenseurs Olivier Guindéhou (Mogas 90), Aï Bio Traoré (Panthères), Moustapha Aziz (Soleil), Safradine Moussa Traoré (Buffles) et des milieux de terrain Zangnon Elysée (Mogas 90), Langan Pascal (Tonnerre), Oké Marius (Requins), Aboubacar Issa Mazou (Unb) et Koukou Djima (Soleil). En attaque, on retrouve Oumar Bah (Requins) et Armand Gnizannon (Tonnerre).

Avec 3 points, les Écureuils occupent la 2è place du groupe derrière le Mali (4 points) et devant le Togo qui compte le même nombre de points, mais avec une différence de buts inférieure. "Les joueurs sont bien conscients de la mission qui leur est assignée et vont jouer à fond leur partition, pour donner confiance au public sportif béninois. C”est sûr, les Maliens nous attendent de pied ferme, mais nous nous sommes hyper-motivés et cela devrait nous permettre de surmonter les situations difficiles", a annoncé le vieux briscard Marius Oké à notre confère local, Le Matinal.

Signalons que la sélection mozambicaine qui rencontre le Burkina Faso dimanche à Ouaga, a effectué son stage d”acclimatation à Bamako

M. N. TRAORÉ


Eliminatoires de la Can Ghana 2008 : Les Ecureuils mettent le cap sur le Mali ce jour

Quotidien Le Matinal – BENIN
22 mars 2007

Les Ecureuils du Bénin fouleront le sol malien ce jour jeudi 22 mars 2007 après avoir participé à un stage de préparation de six jours à Ouagadougou. Les joueurs béninois sont attendus à Bamako où ils doivent affronter les Aigles du Mali le dimanche 25 mars prochain. …

L’ambiance au sein de la sélection béninoise de football devrait connaître un changement à compter de ce jour jeudi 22 mars 2007. En effet, les Ecureuils, qui doivent affronter leurs homologues du Mali dimanche prochain dans le cadre des éliminatoires de la Can Ghana 2008, font le déplacement sur Bamako ce jour. Ils quittent Ouagadougou ce jour par un vol régulier pour rallier la capitale malienne. Le groupe béninois a été désormais renforcé surtout après l’arrivée des joueurs expatriés qui étaient déjà au Burkina-Faso où ils ont été soumis à un régime particulier en vue de cette rencontre décisive contre les Aigles du Mali.

Les seuls qui sont encore attendus sont Jonas Okétola (Kwara United) et Mouri Ogoubiyi (Etoile Sportive du Sahel). Et les deux joueurs ont promis rallier la troupe à Bamako vendredi prochain. Sur place dans la capitale malienne, les joueurs seront désormais soumis à la pression des grands rendez-vous puisque le Mali a déjà annoncé les couleurs et ne voudrait en aucun cas perdre les trois points de la victoire. Et tous les moyens seront utilisés par le public malien pour saper le moral aux Béninois pourtant sereins à quelques jours de cette confrontation. L’équipe béninoise devrait prendre quartier dans un grand hôtel de Bamako avant de découvrir la pelouse du stade du 26 mars (infrastructure de la Can 2002) samedi. C’est ce stade qui accueille très souvent les rencontres officielles de la sélection malienne de football à défaut du stade Modibo Keïta.

 La tension monte déjà au Mali et le pays hôte ne veut rien laisser passer : « Il faut être très présent dans les duels et être beaucoup plus performant et efficace en attaque. C’est vrai que l’équipe nationale a des handicaps sur les balles arrêtées, mais il nous faut améliorer cette situation de toute urgence en travaillant les coups francs et les corners », a déclaré l’entraîneur du Mali Jean-François Jodar qui se réjouit également du retour de Djila et Soumaïla au sein de la sélection nationale.

Epiphane Axel Bognanho


Commentaires via Facebook :

PARTAGER