Ligue des champions d''Afrique : difficile de parier sur les Blancs

0

Le leader du championnat aura fort à face à Kalilou M. Traoré et ses coéquipiers du Wydad Casablanca.
Les Blancs de Bamako ont-ils les moyens de franchir le cap du Wydad Casablanca qu”ils affrontent dimanche au stade Modibo Keita en éliminatoires

aller des 16è de finale de la Ligue des champions d”Afrique ? Il nous paraît difficile de répondre par l”affirmative même si l”équipe de Sotuba vient de montrer contre le Djoliba qu”elle est consciente de ses faiblesses et de ses forces. L”enjeu de cette rencontre est d”autant plus important pour les deux formations qu”au bout se trouve le ticket des quarts de finale, ultime étape qui conduit directement au dernier tour des éliminatoires. En cas d”échec pour l”une ou l”autre formation, l”aventure africaine se poursuivra toujours, mais cette fois en coupe CAF.

Il est vrai que miser aujourd”hui sur le représentant malien pour relever le défi de la qualification ressemble à un investissement à risque. Toutefois, le coach Mohamed Magassouba et sa troupe semblent décidés à faire taire les critiques en se prenant au sérieux. Les Blancs ont-ils tiré tous les enseignements de leur double défaite des préliminaires contre les Sénégalais de l”AS Douanes ? Les atouts de l”équipe de Sotuba sont d”abord l”optimisme du technicien Magassouba qui a su motiver ses joueurs, mais qui n”a toujours pas trouver l”homme providentiel capable de jouer le rôle de tireur de ficelle du groupe. Harouna Diarra est le mieux indiqué pour tenir ce rôle, mais l”aîné de Djila n”a plus ses jambes de 20 ans pour jouer pendant 90 minutes. Amadou Diallo dit Docteur qui a effectué un retour tardif à Sotuba n”est pas encore en possession de tous ses moyens tandis que Lassana Diarra manque de constance pour jouer le rôle de dépositaire de jeu.

Derrière, l”axe défensif peine également à retrouver ses marques et ce, malgré les multiples combinaisons expérimentées par le coach Magassouba. Ce dernier privilégie le jeu de couloir, la vitesse et les mouvements, mais on s”aperçoit que le technicien stadiste ne dispose pas d”une grande marge de manoeuvre au niveau de son effectif. Le jeune Djélimory Kané peut être une arme redoutable, mais à condition qu”il soit utilisé, non pas comme titulaire, mais plutôt comme joker. La paire Bako-Lassana Diallo a fait la fierté de nos sélections de catégorie et les deux compères peuvent toujours causer des malheurs à l”adversaire lorsqu”ils sont en forme.

Dimanche, le public sportif malien espère voir une équipe stadiste emballante qui a fini de digérer les défaites subies face à l”AS Douane et qui est consciente du fossé qui la sépare du niveau de l”élite africaine. L”adversaire marocain qui n”est pas né de la dernière pluie, tentera d”obtenir au moins le match nul pour préserver ses chances de qualification au retour. Le Wydad s’est qualifié malgré une défaite 1-2 à Nouakchott face à l”ASC Mauritel qui avait été écrasé 4-0 lors de la manche aller. Il faut dire que le champion marocain n”a pas eu les beaux rôles au cours de son déplacement à Nouakchott. L”équipe conduite par l”ancien international Aziz Bouderbala a été sérieusement bousculée par les Mauritaniens. Et a perdu dans cette bataille un des hommes clés de sa défense, Issam Adoua, blessé au péroné. Mais c”est un nouvel entraîneur qui conduira l”équipe marocaine contre le Stade : Ladislas Lozano, finaliste de la coupe de France avec Calais, vainqueur de la coupe de l”Émir du Qatar en 2006 qui vient d”effectuer son grand retour au Wydad après un premier passage au club lors de la saison 2001-2002. Les supporters qui ont gardé un bon souvenir du technicien français, pensent qu”il est l”homme de la situation.

Le Wydad Casablanca regorge de joueurs de talent dont Rafik, Sekkat, Fellah Moustaphe, Aoudane Zakaria, l”Ivoirien Jean Jacques Gasso, les Argentins Ortiz Claudio Daniel et Jeandot Christian Daniel. et bien sûr nos deux compatriotes, Kalilou M Traoré et Boubacar Coulibaly tous deux anciens sociétaires de l”ASB. Le Wydad occupe actuellement la 3è place du championnat marocain avec 36 points derrière l”Olympique de Kourighga (46 points) et les Forces armées royales (FAR 39 points). Les Rouges et Blancs du Maroc se sont qualifiés récemment pour les 8è de finale de la coupe du trône en battant difficilement la Jeunesse Missira 2-1.

M. N. TRAORÉ

Dimanche 4 mars au stade Modibo Keita

17h : Stade Malien-Wydad Casablanca
Arbitres : Yakhouba Keita de la Guinée assisté de ses compatriotes Alasane Diané et Moussa Bintou Kaba
4è arbitre : Moussa Bendéka Diabaté du Mali.
Commissaire : Djedje Benjamin (Côte d”Ivoire)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER