Manchester United : Cristiano Ronaldo achève Erik ten Hag et menace de quitter le club !

0

Après la première partie de l’entretien de Cristiano Ronaldo, diffusée mercredi soir, le journaliste britannique Piers Morgan diffusait, ce jeudi, la suite de l’échange. L’occasion pour le quintuple Ballon d’Or de régler, une nouvelle fois, ses comptes avec Erik ten Hag et d’évoquer son avenir du côté d’Old Trafford.

Après une première salve sulfureuse, place à la seconde partie tout aussi dévastatrice. Absent des terrains lors du festival offensif des siens contre le Nigeria (4-0), ce jeudi soir, Cristiano Ronaldo (37 ans) a, malgré tout, marqué cette soirée de son empreinte. Enregistrée depuis plusieurs jours, la seconde partie de son échange avec le journaliste britannique, Piers Morgan, était, en effet, diffusée en même temps que la victoire de la Seleção, placée dans le groupe H en compagnie du Ghana, de l’Uruguay et de la Corée du Sud lors du Mondial qatari.

CR7 flingue (encore) Erik ten Hag et sa gestion !

Au cours de cette nouvelle séquence, l’ancien attaquant du Real Madrid et de la Juventus Turin en a ainsi profité pour régler (une nouvelle fois) ses comptes avec son entraîneur, Erik ten Hag. Sans langue de bois et avec une sincérité glaçante, l’international portugais (191 sélections, 117 buts) a notamment remis en cause le traitement que lui infligeait le coach batave. «Je ne cache pas que la relation avec le coach n’est pas bonne. Je suis honnête. Il ne me respecte pas de la façon dont je le mérite. L’entraîneur n’avait pas de respect pour moi. C’est pourquoi la relation est comme ça. Il n’arrête pas de dire dans la presse qu’il vient me voir, qu’il m’aime blablabla. Mais ce n’est que pour la presse. Cent pour cent. Si tu n’as pas de respect pour moi, je n’aurai jamais de respect pour toi», a notamment avoué CR7 avant de revenir sur l’épisode de Tottenham où l’ancien du Sporting, remplaçant au coup d’envoi, avait refusé d’entrer en jeu et avait quitté Old Trafford avant le terme de la rencontre.

«Je regrette d’avoir quitté le stade face à Tottenham, mais je me suis senti provoqué par le coach. Ce n’est pas acceptable pour moi qu’un coach me mette trois minutes sur la pelouse. Désolé, je ne suis pas ce genre de joueur. Je sais ce que je peux apporter aux équipes». Suspendu, dans la foulée, par le club mancunien, Ronaldo n’a pas manqué, non plus, d’exprimer son amertume à ce sujet. «J’ai été très, très, très, très déçu pour la communication de Manchester United. Pour être honnête, je n’ai jamais eu de problème avec aucun club, avec aucun entraîneur. Et ils m’ont suspendu trois jours, ce que j’ai ressenti comme beaucoup. C’était pour la presse». Relancé sur son avenir, celui qui s’apprête à faire ses débuts dans le Mondial contre le Ghana, le 24 novembre prochain, a également tenu à mettre les choses au clair, tout en ouvrant la porte à un possible départ dès le mois de janvier.

Un départ en janvier prochain ?

«C’est difficile à dire en ce moment, mon humeur est tournée vers la Coupe du Monde. C’est probablement ma dernière Coupe du monde, bien sûr, ma cinquième Coupe du monde. Je ne sais pas ce qui va se passer après la Coupe du monde, mais comme je vous l’ai déjà dit, et je le répète, les fans (de MU) seront toujours dans mon cœur. Et j’espère qu’ils ont été à mes côtés, même si je recule, ou si je ne suis pas de retour, ou si je reste ou quoi que ce soit», a ainsi lancé la star des Red Devils avant de détailler son état d’esprit actuel : «quand je suis arrivé à Manchester United, j’ai toujours été disponible pour aider l’équipe à faire les bonnes choses, à se mettre aux bonnes places, à rivaliser avec les meilleures équipes. Mais c’est dur quand ils te coupent les jambes et qu’ils n’aiment pas que tu brilles et qu’ils n’écoutent pas tes conseils. Je pense avoir des choses à conseiller au club car les trophées sont individuels et collectifs. Je pense que je peux beaucoup aider, mais quand l’infrastructure n’est pas bonne…»

Confirmant par la suite une offre de l’Arabie Saoudite à 350 millions d’euros, Cristiano Ronaldo a également tenu à démentir les fausses informations parues dans la presse ces derniers mois. «Ce que dit la presse, ce sont des conneries, que personne ne veut de moi, ce qui est complètement faux. J’étais heureux ici pour être honnête, j’étais motivé pour faire une belle saison ici. Mais ils continuent de répéter que personne ne veut de Cristiano. Comment ils ne veulent pas d’un joueur qui a marqué 32 buts l’an dernier ?» Frustré, amer et en colère du traitement reçu, le numéro 7 de United a finalement ouvert la porte à un départ dans les semaines à venir : «c’est peut-être bon pour Manchester et c’est probablement bon pour moi également de débuter un nouveau chapitre». L’après-Mondial s’annonce, d’ores et déjà, palpitant du côté de Manchester.

Source: https://www.footmercato.net/

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here