Le Président de la Fédération Malienne de Basket-ball, Jean Claude Sidibé en exclusivité : “Je me rends en Europe pour proposer un nouveau challenge aux basketteurs maliens pour les défis de 2015” “C’est à nous de travailler davantage pour mériter la confiance des plus hautes autorités”

1
Jean Claude Sidibe
Jean Claude Sidibé

Dans cet entretien exclusif, le Président de la Fédération Malienne de Basket-ball, Jean Claude Sidibé adresse ses sincères remerciements au ministre des Sports pour son implication  dans le sacre de l’équipe nationale féminine U18 de basket-ball en Egypte. Il a ensuite félicité les championnes d’Afrique, leur encadrement. Sans oublier, le chef de la délégation malienne, Mme Salamatou Maïga dont la présence a été d’un apport inestimable.  Pour le patron de la balle au panier au Mali, leschantiers sont grands en 2015. Il s’agit du championnat senior dames et messieurs, la Coupe du Monde en Russie et l’Afrobasket U16. Selon lui, ce travail commence dès maintenant. C’est pourquoi, il se rend ce week-end en Europe en vue de remotiver les basketteurs maliens pour les défis de 2015.

L’Indépendant : Quelle analyse faites vous de la brillante victoire des Aiglonnes au Caire ?

Jean Claude Sidibé : Je pense que c’est le résultat d’un effort collectif qui a commencé depuis janvier 2014 avec le Président Seydou Diawara et qui s’est poursuivi lorsque nous avons pris les rênes de la Fédération Malienne de Basket-ball. Sans oublier, les conditions maximales de préparation avec dix jours de renforcement alimentaire et dix jours d’internat aux frais du Président de la fédération et dix jours d’internat payés par l’Etat.

 

Quel challenge aviez vous confié au staff technique avant son départ au Caire ?

C’est notre pays qui avait demandé  l’organisation de l’afro basket U 18 filles 2014 à Bamako mais pour des contraintes budgétaires, l’Etat  a finalement renoncé.

Pour cette compétition, nous avons fixé comme objectif  de jouer au moins la finale avec la qualification directe pour le mondial. Arrivé à ce stade et ayant battu le pays hôte, l’Egypte, en match de poule, les objectifs ont évidemment été portés plus haut, il fallait donc gagner ce trophée continental pour le bonheur des Maliens. Ce qui fut fait.

 

Elles seront au mondial 2015 en Russie, quelles seront les consignes à respecter avant et pendant la compétition ?

Effectivement, nous avons demandé au département des Sports la reconduction immédiate du staff afin de continuer le travail entrepris à partir de janvier prochain.  Nous estimons que nous devons en finir avec la figuration au mondial. Nous devons y aller pour gagner des galons comme les cadettes qui ont battu l’Italie en Tchèquie.  Si cette équipe juniors bénéficie d’un soutien important, elle pourrait faire un coup en Russie. Pour l’heure, le ministre des Sports Housseini Amion Guindo nous a assuré de son soutien total.

 

Pouvez-vous nous dire  le but de votre voyage prochain en France ?

Je me rends en Europe pour rencontrer les seniors hommes et dames qui sont entre la France, la Suisse et la Belgique. Il y a eu des malentendus dans le passé,  je passe au devant et propose aux athlètes un nouveau challenge pour les défis de 2015 notamment les deux Afrobasket en Tunisie et au Cameroun. J’espère arriver à quelque chose assez rapidement car les prémices des contacts sont de bons augures.  Je discuterai aussi avec des coachs pressentis pour nous accompagner mais là ça devrait être des entraineurs en contact avec les joueurs.

 

 

Comment allez-vous vous y prendre pour convaincre les joueurs de rejoindre la sélection ?

Les joueurs ne demandent que du respect pour eux et l’assurance qu’en cas de blessures, il y aura prise en charge. Je m’engage à faire contracter les assurances nécessaires pour couvrir d’éventuelles blessures. Je tiendrai le langage de la vérité car les ressources du pays ne sont pas extensibles à profusion.

 

Ceux qui viennent jouer pour le pays doivent être mus par un élan patriotique, un sentiment d’appartenance profonde au pays surtout en cette phase cruciale pour le pays où le sport peut bien être un facteur de cohésion nationale.

 

 

A quand l’organisation de l’Afrobasket au Mali ?

Lorsque le Président de la République recevra les championnes d’Afrique, le Bureau fédéral entend lui demander solennellement de présenter la candidature du Mali pour l’Afro basket U 16 masculin de 2015.

Quelles sont les attentes de la famille du basketball vis-à-vis des autorités du pays ?

Nous avons pu mesurer l’importance du basketball par les autorités lorsqu’à la faveur des finales de la Coupe du Mali 2014, le Président de la République, le Premier ministre et leurs cabinets respectifs et un nombre important de ministres, le Président de l’Assemblée Nationale  ont fait le déplacement pour vivre cette communion de la clôture de la saison. Tous les pays africains n’ont pas cette chance. A nous de travailler davantage pour toujours mériter la confiance des politiques.

 

Un mot de la fin ?

Je félicite les championnes d’Afrique, leur encadrement et le chef de la délégation, Mme Salamatou Maïga, dont la présence a été d’un apport inestimable. Je remercie  le ministre des Sports pour avoir tout fait pour que ce succès soit à la portée des filles.

Les chantiers 2015 sont grands (Afrobasket seniors  dames et messieurs, Coupe du Monde et Afrobasket U 16). Je pense que  le travail des techniciens doit se poursuivre pour engranger plus de succès.

 

Réalisé par Alou  BADRA HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.