Sports et racisme : Soutien total du ministre Touré à Maréga

0

A quand la fin du racisme sur le terrain de football ? Cette question vaut son pesant d’or d’autant plus que le dimanche 16 février 2020, l’attaquant malien du FC Porto, Moussa Maréga, a été victime de racisme sur le terrain. Très énervé, il a quitté le terrain avant la fin du match qui opposait son club FC Porto à Guimaraes. Aussitôt dans un tweet, le ministre de la Jeunesse et des Sports du Mali, Arouna Modibo Touré, a condamné l’acte et lui a réitéré son soutien total et massif.

Incident à caractère raciste majeur dans un match du championnat portugais de football, dimanche 16 février. Moussa Maréga, l’attaquant international malien du FC Porto, a inscrit le but de la victoire de son équipe, à Guimaraes, avant de quitter le terrain, ne supportant plus les cris racistes dont il faisait l’objet. Aussitôt, le ministre de la Jeunesse et des Sports Arouna Modibo Touré a réagi sur son compte Twitter : «  Tout mon soutien total et massif à Moussa Maréga. Stop au racisme ! ».

En plus du ministre Touré, tous les amoureux du foot ont apporté leur soutien à Moussa Maréga qui n’a pas manqué de cracher ses vérités sur Instagram : « Je voudrais juste dire à ces imbéciles qui viennent au stade faire des cris racistes… Allez-vous faire foutre. Et je remercie également les arbitres de ne pas m’avoir défendu et mis un carton jaune parce que je défends ma couleur de peau… J’espère que je ne vous reverrai plus jamais sur un terrain de football ! Vous êtes une honte !!!! »

Avec sa réaction à la hauteur de l’acte commis, Maréga vient de répéter là une attitude que de nombreuses stars africaines ont eu à prendre.

La question du racisme reste entière !

Les têtes fortes du football mondial en ont parlé et reparlé, mais la question de racisme reste entière. Que font les instances faitières du football pour mettre fin à ces comportements négationnistes à l’égard de négro-africaines victimes de racisme? Pas grand-chose, sinon nous connaîtrions déjà un recul dans cette xénophobie à l’égard de la race noire.

Maréga entre de plein pied dans l’histoire, car il a refusé les insultes racistes de ces négriers analphabètes des temps modernes.

Tant qu’ils ne comprendront pas que l’Europe ne peut plus fonctionner sans l’Afrique, ils resteront embués dans le passé. D’où leur analphabétisme.

En tout cas, le football est beau et fédérateur parce qu’il est tout simplement multiculturel.  Et le sectionneur des Aigles du Mali, expert mondial du Foot, Mohamed Magassouba de conclure : « Ceux qui viennent au stade pour évacuer leur angoisse n’ont jamais aimé le football et ne le servent point. Maréga, aujourd’hui ; hier bien d’autres acteurs ; demain à qui le tour ? Courage, courage, courage Maréga, je te sais brave» !

Tientigui

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here