Crise au Mali : Nos communications sur les réseaux sociaux facilitent le travail aux terroristes

0

« Le Mali est en guerre », a déclaré le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. Cette déclaration doit être prise en compte par le peuple, notamment les autorités compétentes dans leur comportement et aussi leur façon de communiquer. Aujourd’hui, on constate d’énormes dérapages dans la communication, surtout concernant les Forces armées maliennes.

Les actions menées, envisagées et en cours en faveurs des FAMa sont exposées n’importe comment sur les réseaux sociaux qui contribuent forcement à l’intention des ennemis, à prendre des mesures pour contrecarrer le plan gouvernemental.

Face aux députés, les ministres de la Sécurité et de la protection civile, Général Salif Traoré et celui de la Défense et des anciens combattants, Général Dahirou Dembélé, ont dit que certaines informations qui circulent contribuent à faciliter le travail des ennemis de la paix et aussi démoraliser les troupes dans le centre et au nord. Les terroristes sont très forts dans la propagande de leurs informations et beaucoup des citoyens, par ignorance ou par apatridie, les aident parfois à partager leurs vidéos dans lesquelles souvent on voit les soldats maliens ligotés et assassinés. De même, le gouvernement par pression du peuple, fait souvent à travers ses communiqués, en informant de certaines choses ou actions à l’égard de l’armée, cela permet aux ennemis de saboter ces actions, soit de planifier d’autres actes pour contrecarrer son plan. Ce n’est pas pour rien qu’on nous dit que l’armée doit garder les secrets, car elle doit être un mythe à l’imagination des terroristes et autres auteurs des crimes odieux contre la république. En réalité, le peuple a besoin qu’il soit informé par les efforts et les actions que le gouvernement fait à l’égard de son armée, mais il faut aussi tenir compte que certaines informations détaillées qui tuent la même armée. Car les ennemis s’informent sur sa capacité effective, morale et matérielle, ses moyens, ses plans et ses stratégies de combat.

En effet, courant cette semaine, des photos circulaient sur les réseaux sociaux dans lesquelles on voit un avion-cargo de l’armée française ‘Barkhane’’ descendent des motos de marque ‘’Senili’’. Pour d’autres, l’armé

e française est en train d’équiper les terroristes, d’ailleurs une thèse déjà soutenue par beaucoup des maliens. Et il fallait que la Dirpa affirme à travers un communiqué que ces motos sont destinées à l’armée malienne, offerte par le Barkhane, pour faire face aux terroristes.

Certes, les doutes planaient surtout le moment où l’armée française est beaucoup critiquée par les maliens sur sa sincérité dans cette lutte. La question qu’on se pose est de savoir qui a pris ces photos pour les publier ? Et on sait bien que le moment de la descente de ces motos, aucun autre étranger ne pourra être présent sur ce lieu. Alors, on peut prendre les photos pour les besoins d’archives dans le cadre du partenariat, mais ce n’est pas bon de les publier à ce temps-ci, car les ennemis suivent minutieusement toutes les actions en faveur de l’armée pour se préparer en conséquence. A cet effet, les autorités doivent tenir compte que trop de communiqués continuent à nuire à l’armée malienne, car elle aura face à elle les ennemis qui en savent tout sur elle. Il est temps pour tout le monde de faire énormément attention pour ne pas sacrifier notre armée qui a déjà perdu trop d’hommes.

B. KONE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here