L’UA presse le Mali d’installer une structure de dialogue avec les rebelles

17
L’ex-président burundais Pierre Buyoya, le 31 octobre 2011 à Bujumbura
© AFP/Archives Pedro Ugarte

OUAGADOUGOU – Le Haut représentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel, l’ex-président burundais Pierre Buyoya, a jugé jeudi urgent que les autorités maliennes de transition installent une structure pour un dialogue entre Bamako et des groupes armés du nord du Mali.

Il est urgent d’avoir cette structure, a-t-il déclaré à Ouagadougou après un entretien avec le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur de la Commmunauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) dans la crise malienne.

Au sommet de la Cédéao du 11 novembre à Abuja, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, a annoncé que des assises nationales auront lieu prochainement et que, aussitôt après, le comité de négociations sera mis en place, a-t-il indiqué.

Nous attendons tous avec impatience que cela soit fait, parce que c’est un élément important. Le médiateur ne peut pas avancer s’il n’y a pas au moins deux parties à la table des négociations, a insisté M. Buyoya.

Les dirigeants africains réunis à Abuja ont approuvé l’envoi – qui doit encore recevoir l’aval de l’ONU – de 3.300 hommes dans le nord du Mali pour chasser les groupes islamistes armés qui occupent la région. Ils ont toutefois dit préférer une solution politique, réclamant un comité national pour le dialogue entre Bamako et les groupes armés non terroristes.

Le nord du Mali est occupé depuis avril par trois mouvements islamistes: Ansar Dine, groupe essentiellement composé de Touareg maliens, et les jihadistes surtout étrangers d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

Des discussions intermaliennes devraient aussi inclure le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), laïc et favorable à l’autodétermination, mais évincé du Nord malien par les islamistes.

Jusque-là, les discussions en vue d’une règlement politique ont seulement impliqué le médiateur Compaoré et les deux groupes considérés comme des interlocuteurs légitimes, Ansar Dine et le MNLA.

M. Buyoya a par ailleurs bien accueilli les dernières déclarations d’Ansar Dine, qui depuis Ouagadougou a fait mercredi d’importantes concessions: ces islamistes ont dit renoncer à imposer la charia (loi islamique) dans tout le pays, sauf dans leur fief de Kidal (nord-est), et proposé d’aider à débarrasser le nord du Mali du terrorisme et des mouvements étrangers.

C’est certainement un pas dans la bonne direction. Maintenant c’est à la table des négociations qu’on verra si ces déclarations sont réelles, mais sinon cela rencontre la position de la communauté internationale, de l’Union africaine en particulier, a réagi le représentant de l’UA.

Il faut négocier avec les groupes, les mouvements rebelles maliens qui acceptent le principe de l’unité nationale, l’intégrité territoriale mais aussi la laïcité de l’Etat, a-t-il réaffirmé.

(©AFP / 15 novembre 2012 18h22)

Commentaires via Facebook :

17 COMMENTAIRES

  1. J’hésite à placer un commentaire. Le niveau général des débats et de conscience politique critique est indigent. On se demande si certains sont lecteurs. Que comprendre quand Buyoya, au sortir d’un entretien avec le satrape Compaoré déclare que « l’UA presse le Mali d’installer une structure de dialogue avec les rebelles »?
    En clair il traduit les pressions diplomatiques du groupe néocolonial de la CEDEAO au sein de l’UA.
    Ce groupe ouest-africain défend les intérêts français en lien avec les segments pourris du régime à Bamako. Il intervient pour offrir de la « chair à canon » par l’envoi de tirailleurs; mais aussi pour peser diplomatiquement sur les conditions de sortie de la guerre. Mais sans en être là, on sent déjà en filigrane que les ethno-sécessionnistes touaregs seront imposés dans un Mali partitionné (autonomie ?, fédération ?) et soumis à la charia au nord. Islamisé à 90°/°, le Mali pourra alors adhérer à la ligue arabe, cette autre structure néocoloniale de lèche-bottes.

  2. Ah. Oui. La guerre doit être évitée. Les alliés devraient laisser faire Hitler ! Et Dien Bien Phu ! Et toutes les guerres de décolonisation en Asie, aux USA ! Pourquoi l’Algérie a pris les armes contre les colons français ? POURQUOI FAIT-ELLE MINE DE COMBATTRE LES TERRORISTES PAR LES ARMES SUR SON SOL, notamment en KABYLIE ? COMMENT PEUT-ON LUTTER REELLEMENT CONTRE UN PHENOMENE CHEZ SOI ET LE SOUTENIR CHEZ LES AUTRES ? Des maliens sont privés de toute liberté, voilés de force, volés, violés, fouettés, amputés, lapidés, profanés, assassinés depuis plus de 8 mois maintenant, tous les projets de développement sont suspendus au Nord Mali, il n’y existe quasiment plus de santé, d’éducation ou de justice. L’Algérie répond : ‘’négocions’’, ce qui n’est pas grave en soi. Mais elle s’oppose férocement à la guerre, c’est-à-dire, laissons les criminels continuer impunément à voler, violer, fouetter, amputer, lapider, saccager, profaner, assassiner encore ! Quelle explication donner à tout cela ? Tout simplement que l’Algérie (en tout cas le gouvernement actuel) est devenue un NARCO ETAT, UN ETAT TERRORISTE qui se moque éperdument des âmes maliennes, que si les maliens se laissent se faire, ils n’ont qu’à périr tous, ce n’est pas son affaire. En oubliant que fatalement, un Nord Mali livré au banditisme/terrorisme aura forcement des répercussions désastreuses sur l’Algérie, les pays voisins et le reste du monde. Heureusement que le reste du monde qui n’est pas constitué de narcotrafiquants et de terroristes nous soutient. Et que la guerre contre le banditisme/terrorisme se fera, avec ou sans l’Algérie (et il faut ardemment souhaiter que ce gouvernement algérien ne reflète pas l’esprit du peuple algérien). Il s’agit pour nous :
    – de convaincre les nomades d’informer les troupes internationales sur les mouvements des bandits/terroristes dans le désert pour que la guerre s’achève en un mois maximum. Si on arrive à les convaincre que la paix est plus importante que leur peur panique des djihadistes… Car ces derniers ne leur font pas de cadeau en cas de suspicion dans cet immense désert où les nomades sont terriblement à leur merci.
    – revivifier les BRIGADES D’AUTODEFENSE UTILISEES AVEC SUCCES PAR L’ARMEE MALIENNE PAR LE PASSE.
    – SECURISER LA REPRISE DES PROJETS DE DEVELOPPEMENT IMPORTANTS DEJA FINANCES AU NORD MALI (Barrage de Taoussa, Route Niono -Tombouctou, Route Bourem-Kidal, etc.). CAR, IL NE FAUDRAIT JAMAIS OUBLIER QUE LE BANDITISME/TERRORISME SE NOURRIT AVANT TOUT DE L’ANALPHABETISME, SURTOUT DU CHOMAGE ET DU DESESPOIR DE JEUNES DESŒUVRES…

  3. Oui, on doit trouver une solution rapide et urgente. Avoir la paix sans guerre c’est le meilleur choix. Mais est ce que je les gens qui coupes les mains, les pieds, vols et font le trafique de drogue sont près à se repentir. Est ce que leur victimes sont prêtes à pardonner. Voila temps des questions que je me poses. MNLA n’est-il pas égal à Ansçardine, n’est-il pas égale à MJAO ou Aqmi. C’est les mêmes combattants qui changent d’un camp à l’autre. QUi va se démarquer de qui? qui est terroriste et qui ne l’ai pas ? si tout le monde fait le même boulot mais revendique de manière différente.

  4. Notre position est claire, faire la guerre qui mettra fin à toutes les rebellions

  5. DIEU EST PAIX FAISONS LA PAIX AU NOM D ALLAH .JE SUIS DU NORD ET JE NE JAMAIS QUITTE LE NORD QUELQUE SOIT LES VIOLENCES ENCOURUES ET ENDUREES . JE VOUS DEMANDE AU NOM D ‘ALLAH ET DE SON PROPHETE MOUHAMED (PSL)A MES FRERES SONHRAI ARABE PEULS ET TAMACHEQ LA PAIX .DIEU PARDONNE ET NOUS DEVONS PARDONNER AU NOM D ALLAH . SAUVONS L ESSENTIEL POUR LES GENERATIONS FUTURES(NOS ENFANTS).COMBATTONS LES MECHANTS PAR L AMOUR DU PROCHAIN LA PAIX LA PAIX YALLAH LA PAIX YALLAH LA PAIX POUR LE MALI AU NORD COMME AU SUD.
    JE SUIS VICTIME DANS MON SANG ET DANS MA CHAIR ET J AI TOUT ENDURE LES AGRESSIONS,LE DEPLACEMENT FORCE A L INTERIEUR DE MON PAYS ET A L EXTERIEUR DE MA FAMILLE(BURKINA MAURITANIE ALGERIE ET NIGER).JE REDEMANDE VERKOY MA GANDASSI,ALA WAJIHI ALLAH, MASSINAK LA PAIX ET LE PARDON .

    • qu’allah seul peut nous protege sinon l’homme est devenu loup pour l’homme.je frofite pour vous souhaite bonne et heuresse annee.k’allah excausse vos voeux

  6. jamais pas de négociation avec ses imbéciles qui ont tué nos frères pour ça ils vont payer très chéres 😈 .

  7. nous devons avant tous,d alle pietine ces tippes de kont dite rebel ,pr un mali au futur croyent est un et indivisible!

  8. POURQUOI A TRAVERS LES CONCERTATIONS NATIONALES, ET DE FAçON CONSENSUELLE, LE HAUT CONSEIL D’ÉTAT ET SES COMPOSANTES NE POURRAIENT PAS ÊTRE CRÉES EN LIAISON AVEC L’ASSEMBLÉE NATIONALE POUR LA CRÉATION DE LOIS IDOINES ?

    RECOURIR AU RÉFÉRENDUM PRENDRAIT BEAUCOUP DE TEMPS.

    Bonjour,

    Pourquoi à travers la gouvernance consensuelle et participative, le haut conseil de l’État ET ses composantes ne pourraient pas être crées ou juste, comme le demande la CEDEAO, créer le conseil national de transition dont le rôle (consultatif) ne sera pas de se substituer à l’assemblée nationale OU une structure de dialogue comme le demande l’UA ?

    Pourquoi à travers les concertations nationales et de façon consensuelle, le haut conseil de l’État et ses composantes ne pourraient pas être crées en liaison avec l’assemblée nationale pour la création de lois idoines ?

    Sans assemblée nationale, comment avait été crée le conseil consultatif du Niger ? Ce dernier, constitué des représentants des partis politiques et de la société civile, a piloté toute la transition du Niger, proposé une constitution qui a été adoptée, certes, par référendum.

    Recourir au référendum prendrait beaucoup de temps.

    Contrairement au Niger lors sa période de transition, le Mali dispose actuellement d’une assemblée nationale.

    Alors, pourquoi la relative complexité juridique du processus va bloquer le Mali et n’avait pas bloqué le Niger qui ne disposait pas pourtant d’assemblée nationale lors de sa transition ?

    Les Maliens doivent aller les uns vers les autres, travailler ensemble A TRAVERS LES CONCERTATIONS NATIONALES afin d’établir les consensus qu’il faut pour débloquer la crise pour le bonheur de tous et pour l’intérêt général.

    Le plus tôt sera le mieux: c’est l’attente qui complique de plus en plus les choses car les délais se resserrent et les populations Maliennes souffrent des effets induits par cette crise, qui a déjà trop duré.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: [email protected]
    TEL 00336 15 39 67 79

  9. Je me nomme Wangaro fils du Gourma et Haoussa de Gao. Je me donne le devoir d’intervenir sur les problèmes du Nord créés et entretenus par le MNLA et ANSSAR DIN qui veulent négocier la paix avec le Mali.
    Le médiateur et les autorités actuelles du Mali n’ont pas rapproché la population à la base en général et celle du nord en particulier qui ont subis les atrocités du MNLA et ANSSAR DINE et abandonné enfin à leur sors par le pouvoir central.
    Une population dont les femmes et les filles sont violées en présence des parents impuissants, des garçons sodomisent dans les camps. Ces soit disant négociateurs par excellence qui ont violé, volé, assassiné, séquestré, emprisonné, flagellé, amputé, lapidé, une population innocente, continu a nargué le Mali et ces populations victimes pour une négociation ou une entente qui ne dit pas son nom certes nous n’avons pas les moyens de les combattre mais leur forfait posé dans nos villes un 31 mars de cette année 2012 ne s’effacera jamais des mémoires. Ces criminels, grands bandits et narcotrafiquants n’ont épargné ni vélo, voitures, camions, motos, appareils, ordinateur, argents, détruit et le pillé les banques, les services financiers, l’administration générale, les ONG, l’hôpital régionale et toute les structures sanitaires de Gao.
    Le pire c’est la destruction des infrastructures scolaires, les magasins de stocks de céréale et les lieux de culte.
    La tuerie de nos jeunes parce qu’ils ont manifesté leurs mécontentements. O combien de blessés, des femmes qui ont perdu leur vie par des accouchements prématuré, d’enfants mort né, combien sont elles ces femmes et filles violées qui ont abandonné leurs foyers et se sont suicidées ?
    Combien de déplacés qui vivent une vie infernale qui n’ont pas demandé cet envahissement.
    Toutes ses atrocités sont commises par MNLA et ANSSAR DIN qui côtoyaient cette population au quotidien. MNLA et ANSSAR DIN ne sont autres que les déserteurs de l’armée, la gendarmerie, la police, la garde, la fonction publique, des élues, notables et civiles tamasheq avec qui cette population majoritaire partage les repas, toits et couchettes qui sans vergogne, un matin ces dévergondés ont osé retourner les armes contre leurs hôtes ne peuvent plus les considérer comme une partie de leur.
    Et vous voulez que ces gens la vienne que nous nous regardions en face impossible nous ne pouvions jamais vivre avec ses gens la, c’est impardonnable ce qu’ils nous ont commis comme atrocité.
    Même si nos autorités demandaient aux coupables de venir à Gao ils n’oseront pas. Ce n’est pas possible, c’est inimaginable on ne peut pas faire certaine choses pour une population et venir vivre avec cette même population. J’attire l’attention du gouvernement du Mali sur notre position par apport a ces négociations unilatérales et n’engagera nullement cette population car ne faisant pas partie des négociations.
    Une question faut il être un criminel au Mali pour être écouté et considéré comme bon citoyen? Ou une communauté doit d’abord prendre les armes pour être supérieure aux autres malgré son infériorité numérique et sa non contribution au développement économique du pays car ses des individus qui ne payent même pas d’impôt dans toutes leurs activités.
    Le COREN Collectif des Ressortissant du Nord qui se dis défenseur du nord qu’ils arrêtent leurs cinémas on ne peut pas défendre une communauté étant loin d’eux, même nos frères Dogons qui on le souci de notre devenir son venue a Gao, Tombouctou, Kidal pour s’acquérir de nos problèmes.
    Qu’ils continuent a lapidé les dons qui vienne de partout ce leurs spécialités. Il et tops tard pour sortir les griffes maintenant que les hommes on prit le devant vous voulez avoir une porte de sortie vous vous trompez énormément vous trouvez devant vous un nouveau visage de Gao.
    Que les gens disent ce qu’ils veulent négocier ce que vous voulez MNLA, ANSSAR DIN, MUJAO, AQMI, BOCOUHARAM, LE MEDIATEUR, ET LE MALI nous vous attendrions de pied ferme on a pas besoin de CPI pour sa les coupables paierons très chers

  10. Bsoir Miri.
    Je ne vous suis pas bien. ce sont les politiciens qui ont dénigré l’armée ou ce sont certains maliens qui ont dénigré notre pays au yeux du monde entier pour justifier l’acte inconstitutionnel comis ??

  11. ANSARDINE dit renoncer renoncer à imposer la charia (loi islamique) dans tout le pays, sauf dans leur fief de Kidal (nord-est)

    Vous vous dites(Blaise a mis dans votre bouche) :
    Il faut négocier avec les groupes, les mouvements rebelles maliens qui acceptent le principe de l’unité nationale, l’intégrité territoriale mais aussi la laïcité< de l’Etat, a-t-il réaffirmé.

    Mr doit savoir que Leur fief kidal est la huitième(8 eme) région administrative du Mali. soyez un peu sérieux, aucune logique dans vos démarches!!! Il y a contradiction dans vos propos.Donc il ne doit pas y avoir de négociations(CE Mot me fait MAL 👿 ) 👿 👿 👿

    • Slt Miri, tu comprends un peu ma logique dans cette affaire depuis le début !!!! Nos politiques ont cherché à internationaliser ce conflit maintenant ils nous imposeront tout ce qu’ils veulent, ceux qui veulent nous aider!!!! Personne n’est contre le dialogue mais après avoir mis la main sur ces zones!!! En aceptant de négocier dans ces conditions de faiblesse c’est fini, on aura que nos yeux pour pleurer!! Rien n’est gratuit dans ce monde, personne ne viendra nous aider gratoce 👿 👿 👿

      • Bsr Koudis, je te comprends bien on l’a vu venir cette situation tu te rappelles au tout début.Nos politiques ne juraient que pour internationaliser a cause de leur soif du pouvoir, cupidité. Il fallait(faut) laisser, aider(si elle le désirait) notre armée faire le boulot au lieu de cela non!!!!on la dénigre et la traite de tous les noms d’oiseaux. Et voila..L’agenda caché est entrain de sortir petit a petit avec la bénédiction de nos politiques. 👿 👿

  12. On negociera avec nos freres du Nord qui n’ont pas pris les armes contre leur pays. Le MNLA n’est qu’une association de B.A.T.A.R.D.S. ESCROCS, VAURIENS, VOLEURS, VIOLEURS, TRAFRICANTS, APATRIDES, MECREANTS, HYPOCRITES. Et leur soutien interieur ou exterieur ne sont que des “bataradens”, batraciens fils de salamandre et de crapeaux. Cette organisation terroriste ne represente meme pas 1% de la population du nord. Quand des corses prennent les armes contre l’Etat Francais, ils sont traites a hauteur de leur trahsion. Que les deputes francais qui se rangenet derriere le MNLA pense a ce qui est arrive au chef des independantistes, Jean Marie Noumea de la nlle Caledonie, un territoire qui se trouve a des millier de kilometre de la France.
    Les Algeriens, Oh ohh ceux-ci ne perdent rien pour attendre. Le polisario est entrain de leur “peter” a la guele. ‘L’azawad” sera leur ….
    Quand a Blaise Compaore, tient toi pour le dit: qui vient par l’Epee, perira par l’Epee. Souviens-toi Cain Burkinabe comment ton frere est mort? Tu etais la. Souviens-toi de tous ceux que tu as fais assassine. J’espere que malgre les omniferes et autre tranquilisants que tu prend, le visage de tes victimes passent chaque nuit devant tes yeux.
    MAUDITS SERONT LES AUTORITES MALIENNES QUI S’ACCOMODERONT D’UNE NEGOCIATION AVEC PENSENT QU’ILS SONT SORTIS DU D.RI.E.RE DE ZUES ET QUI FONT MASSACRES LEUR SEMBLABLES POUR LEUR “PLAISIR”

  13. On négociera avec les populations mais pas avec des criminels coupables de viols d’assassinats et de crimes de toutes sortes.

Comments are closed.