Sommet UA : arrivée à Niamey de plusieurs dirigeants africains

1
A quelques heures de l’ouverture de la 33ème conférence au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) à Niamey, une vingtaine de dirigeants africains sont arrivés dans la capitale nigérienne et d’autres y sont attendus dimanche, pour participer à ce grand rendez-vous politique du contient, a constaté sur place samedi l’agence Xinhua.

Les premiers à fouler le sol nigérien sont le Burkinabè Rock Marc Christian, dès la veille, les présidents gambien Adama Barow et guinéen Alpha Condé, samedi matin. Dans l’après-midi, suivront Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, Idriss Déby Itno du Tchad, le roi de l’eSwatini (ex-Swaziland), Mswati III, l’Equato-Guinéen Obiang Nguema, le Mauritanien Mohamed Oul Abdoul Azziz, ainsi que Macky Sall du Sénégal, Denis Sassou Nguesso du Congo Brazaville, Omar Guelleh de Djibouti.

Les présidents Muhamadou Buhari du Nigeria, et Abdel Fattah al-Sissi de l’Egypte, président en exercice de l’UA, José Mário Vaz de la Guinée-Bissau, Brahim Ghali de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), ont également fait le déplacement de Niamey, tandis que l’Algérie et la Libye sont représentées par leurs Premiers ministres.

A l’occasion de cet événement continental, plus de 4.000 invités dont une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement africains sont attendus à Niamey, selon l’organisation.

Au cours de cette rencontre de Niamey, les leaders africains vont entériner l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) et échanger sur l’intégration régionale et le développement du continent.

Le président nigérien Mahamadou Issoufou, champion de la ZLEC, présentera dimanche à ses pairs africains un rapport détaillé du projet qui vise à éliminer les barrières douanières entre les Etats membres pour faciliter les échanges à l’intérieur du continent africain, selon les initiateurs.

En prélude à cette conférence, le dispositif sécuritaire a été renforcé à tous les points stratégiques de la ville de Niamey, plusieurs jours auparavant, afin de prévenir tout risque d’attentat pendant l’événement qui intervient dans un contexte d’insécurité dans la région marquée par des attaques terroristes meurtrières.

Eucap Sahel Niger, une mission de l’Union européenne intervenant dans le renforcement des capacités des Forces de défense et de sécurité nigériennes dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée, a fait don mercredi dernier à ces dernières d’importants matériels en vue de renforcer le dispositif de sécurité dans la capitale et ses alentours durant le sommet.

Plusieurs caméras de surveillance ont été placées par la police sur les grandes artères de la ville de Niamey pour sa sécurisation.

En outre, sur décision des autorités de la ville de Niamey, la circulation routière sera totalement fermée (sauf autorisation spéciale) du 6 au 8 juillet sur toutes les voies d’accès au périmètre de l’emplacement du sommet et aux lieux d’hébergement des hôtes de marque, notamment le Palais des Congrès et l’Hôtel présidentiel Radisson Blue.

Publié le dimanche 7 juillet 2019  |  Xinhua

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. On ne peut pas nous dire que Boua IBK le Mande Zon keba, Mande Fougari keba, Mande Djito keba, sera absent de ce sommet Africain du siècle. Ou est AIRFORCEONEBOUAIBK au nom de l’honneur de l’Afrique?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here