Discussions entre les autorités de la transition et l’UNTM : Yacouba Katilé annonce un « dénouement heureux »

3

Depuis plusieurs jours, les autorités de la transition sont en pourparlers avec l’UNTM afin d’éviter une nouvelle grève de la principale centrale syndicale du pays. Hier, le Jeudi 1er juillet 2021, l’UNTM a annoncé un « dénouement heureux » de ces discussions directes d’une part avec le Président de la Transition Assimi GOÏTA et d’autre part avec le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga. « Des mesures fortes en vue de l’apaisement du climat social, de la consolidation de la justice sociale, de l’égalité de chances et de la rectification de la Transition ont été convenues », précise, dans un communiqué, le secrétaire général de l’UNTM, Yacouba Katilé.

L’UNTM avait lancé un ultimatum de dix jours aux autorités de la Transition pour poser « des actes forts » dans le sens de la satisfaction de leurs doléances, faute de quoi, disent-ils, « l’UNTM s’assumera par rapport à ses revendications ». Ils ont aussi tenu à préciser, au passage, que leur mouvement de grève « n’a pas été levé, mais a été suspendu ».

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Je ne connais pas ce à quoi le gouvernement et l’UNTM sont parvenus. Mais je dois dire que la plus grande injuste c’est plutôt dans le vol des ressources, la corruption. Je ne sais si COULIBALY Yacouba W, en parlant de nantis fait références aux enseignants du secondaire. Mais tout le monde sait que Yacouba KATILLE et tous ceux qui travaillent aux assiettes de l’état sont les propriétaires des buildings et les villas à l’ACII 2000. Vous ne verez aucun enseignant, même du supérieur, ayant un terrain là-las. Si quelqu’un on connait un seul, qu’il le dise.
    On connait les nantis et les voleurs dans ce pays. Si on a peur de l’OCLEI c’est bien parce qu’on se sent morveux et veut noyer le poisson dans l’eau.

  2. C’est dommage de voir que les autorités du Mali depuis la nuit des temps ne sentent pas les injustices, la grande majorité des travailleurs de ce pays sont privés de leur dû depuis très longtemps, un petit groupe de travailleurs s’accapare de toutes les ressources de la fonction Publique en regardant cette majorité dans les yeux sans aucun regret, nous sommes dans quel pays? Nous restons certains que KATILE serait béni de cet effort titanesque pour avoir bloqué ces injustices qui divisent ce pays depuis toujours. Ce petit groupe de privilégiés devient plus arrogant et se moque sans regret des autres groupes moins nantis de la même fonction publique, quelle ignominie? Quelle indignité? Quelle honte pour ce pays? Les ténors de ce groupe nanti sont des personnes éhontées, sans aucune dignité, ils sont comme des voleurs au sein de cette fonction publique. Ce qui reste certain, aucune injustice ne peut être réalisée indéfiniment, chaque bêtise à une fin et la fin de celle-là est finie, nous savons que ces ténors des injustices créerons d’autres injustices car ils savent que ça, c’est des diables et des Satan. Courage KATILE car la lutte est difficile et très âpre, lorsqu’il s’agit des détournements et des corruptions autour de nos deniers publics, nos autorités spéculent en faisant semblant de lutter contre ces fléaux, mais quand il s’agit de corriger les injustices, ils disent qu’il n’y a pas d’argent; donc il y a de l’argent pour les voleurs et les tricheurs, mais il y a pas d’argent pour corriger les injustices. Quels genres d’autorités nous avons?

  3. Une bonne nouvelle!
    Nous avons besoin de stabilité sociale! Il faut reconnaître que l’ancienne équipe gouvernementale était caractérisée par un déficit criard de dialogue. J’espère que cette fois si le dialogue sera sincère et constructif.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here