La prolongation de l’âge de la retraite : Un acquis de l’UNTM avec d’énormes avantages

0

Après la levée du préavis de grève déposé sur la table du gouvernement par la principale Centrale Syndicale du Mali, les supputations vont bon train. Certains sont allés jusqu’à douter de la bonne foi des principaux responsables de l’UNTM, plus précisément du secrétaire général, Siaka Diakité et de son trésorier, Seydou Diarra qui est par ailleurs le principal négociateur de l’UNTM. Mais la réalité est autre.

Après les différentes discussions, l’UNTM n’est pas sortie avec les mains vides. Un des acquis a été l’obtention de la prolongation de l’âge de la retraite. Elle soulage le régime vieillesse de l’INPS. Autrement dit, elle agit sur les caisses de l’INPS dont le régime vieillesse est dans le creux de la vague. Il faut rappeler que la doléance relative à la prolongation de l’âge de la retraite ne date pas d’aujourd’hui. Elle avait fait, on se souvient, l’objet d’une grève.

Le constat amer

Le déséquilibre du régime vieillesse s’aggravera d’année en année évoluant de plus de 4,3 milliards de FCFA en 2010 à plus de 13,4 milliards de FCFA en 2015. Telle est une des conclusions de l’étude commanditée par l’INPS et réalisée par le cabinet « La Capitale Financière ». Ce cabinet a déposé son rapport. L’étude en question a, ensuite, été validée par une commission inter ministérielle. Mieux, quand la Centrale Syndicale a posé le problème de la prolongation de l’âge de la retraite, l’Etat malien a commis un cabinet dont les conclusions ont abouti aux mêmes constats. Il le fallait obligatoirement afin de corriger le déséquilibre.

Les avantages  

La prolongation de l’âge de la retraite présente de nombreux avantages pour les travailleurs actifs, ceux qui sont à la retraite et surtout pour la caisse de sécurité sociale dont le régime vieillesse a un déficit de 4 milliards de nos francs. Les cotisations des travailleurs servent à payer ceux qui sont à la retraite. Or ni l’Etat, ni le secteur privé ne recrute à hauteur de souhait. Donc la pyramide est inversée. Le nombre de partants à la retraite est supérieur celui des travailleurs recrutés. Il y a donc problème qui doit être résolu.

La prolongation de l’âge de la retraite ne profite pas seulement aux responsables de l’UNTM mais c’est un acquis pour l’intérêt général. Ce n’est pas une question d’individu ou de personnes comme le pensent certaines personnes. Elle concerne tous les maliens.

Oumou Sissoko, stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER