Préavis de grève de l’UNTM pour les 18, 19 et 20 novembre prochain : Les agents financiers de l’Etat se désolidarisent du mot d’ordre

1

Dans une lettre circulaire rendue publique, le 09 novembre 2020, la Coordination des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS, des DFM, de la primature et des départements ministériels a émis des réserves sur certains points du préavis de grève de 72 heures de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM). «A la lumière des incohérences constatées dans le préavis de grève de la centrale historique allant du 18, 19, et 20 novembre 2020, l’assemblée générale des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS, et des DFM de la Primature et des départements ministériels a décidé de se désolidariser du mot d’ordre de grève et demande à ses militants de travailler normalement pendant les jours sus cités », révèle la lettre circulaire du coordinateur adjoint des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et des DFM, de la primature et des départements ministériels, Doukaye Coulibaly, adressée aux ministres, directeurs, chefs de service et militants.

Le coordinateur adjoint des comités syndicaux de la DAF (Direction administrative et financière), des DRH ((Direction des ressources humaines), des CPS (Cellules de la Planification et de la Statistique) et des DFM (directeurs financiers et du matériel), de la primature et des départements ministériels a souligné dans la lettre circulaire que l’assemblée générale de la coordination des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS et des DFM a formulé des réserves sur les points du préavis de grève de 72 heures de la centrale historique (UNTM). Par rapport à l’arrêt des activités de l’Office Centrale de Lutte contre la Corruption et l’Enrichissement Illicite (OCLEI) demandé par l’UNTM, l’assemblée générale des agents financiers de l’Etat reste convaincue que la lutte contre la corruption est un devoir syndical. « Par conséquent nous devrons porter main forte à toutes les structures de contrôle et de vérification pour la déontologie, l’éthique et de notre engagement auprès des militants », révèle la lettre circulaire. Concernant l’instauration et l’augmentation de la dotation budgétaire du Conseil Economique, Social et Culturel souhaitée par l’UNTM, l’assemblée générale des financiers de l’Etat trouve inopportune toute demande d’augmentation du budget du Conseil Economique, Social et Culturel en raison de ses résultats peu probants. Par rapport à une large participation au Conseil National de Transition (CNT), l’assemblée générale des financiers de l’Etat indique que la part belle de représentation au sein des membres du Conseil National de Transition doit revenir aux vrais acteurs de l’avènement de la quatrième République pour éviter l’échec de la refondation du Mali. « A la lumière de toutes ces incohérences constatées dans le préavis de grève de la centrale historique allant du 18, 19, et 20 novembre 2020, l’assemblée générale des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS, et des DFM de la Primature et des départements ministériels a décidé de se désolidariser du mot d’ordre de grève et demande à ses militants de travailler normalement pendant les jours sus cités », révèle la lettre circulaire de la Coordination des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS, des DFM, de la primature et des départements ministériels.

A signaler que dans un préavis de grève en date du 02 novembre 2020 adressé au ministre du travail et de la fonction publique, porte-parole du gouvernement, l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), la première et la plus grande centrale syndicale du Mali menace d’observer une grève de trois jours à partir du 18 novembre prochain. L’UNTM exige du Gouvernement, le règlement des droits des Compressés et des Partants Volontaires à la Retraite, l’octroi d’indemnités et de primes de spécificités par catégories à tous les fonctionnaires de façon équitable, l’application des mesures pour la réduction de la cherté de vie non respectée par les marchands, la relance du chemin de fer, l’ouverture de concours de recrutement de 20000 diplômés dans la Fonction Publique de l’Etat avant le 15 décembre 2020, l’intégration définitive des Enseignants communautaires dans la Fonction  Publique des collectivités, la restauration de la sécurité et de l’intégrité territoriale, la participation des syndicats et la mise en place du Conseil National de la Transition (CNT) avant le 15 novembre 2020. «Si les exigences ainsi formulées sont restées lettres mortes, le Bureau Exécutif engage à tous les démembrements à observer une grève de 72 heures allant du mercredi 18 novembre au vendredi 20 novembre 2020 sur toute l’étendue du territoire », révèle le préavis de grève de l’UNTM, dirigée par Yacouba Katilé.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Une façon de venger IBK, Katilé tu es mauvais, la lutte contre la corruption est une bonne chose dans un pays en manque de tout . l’Ocleil poursuivra son travail , tu crains quoi, si tu ne te reproches rien. Laissez la justice faire son travail. Franchement il y a peu de patriote au Mali , les gens travaillent pour leur poche et non pour servir les maliens . Cher Katilé, les maliens défendront l’OCLEIL au moment venu, nous sommes à l’attente de l’appel de Moumine Guindo et collègues pour occuper notre place Tahir.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here