Le Palais de la culture Amadou Hampaté Ba en piteux état

1

Inauguré en 1983, le Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba a besoin d’un coup de pinceau. C’est, le moins que l’on puisse dire, au regard l’état de dégradation avancée de ce temple de la culture malienne. Plus qu’un problème de façade, ce sont les sièges de la salle Bazoumana Sissoko qui s’envolent.

 

Le Palais de la culture Amadou Hampaté Ba de Bamako
Le Palais de la culture Amadou Hampaté Ba de Bamako ©journaldumali

 

Établissement public à caractère culturel, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, le Palais de la culture Amadou Hampaté Ba, ainsi baptisée en 1996, est en piteux état.

 

Au titre de l’année écoulée, le palais de la culture a accueilli 116 spectacles. Le budget de l’exercice 2013 était de  544 734 000 FCFA.  Pour  2014, le budget a connu une hausse sensible. Au terme de la dernière session du Conseil d’Administration du palais de la culture, le ministre de la Culture, Bruno Maïga, a annoncé que le budget sera de  906 923 000 FCFA. Soit une augmentation de 39, 93%.

 

Au-delà de ce budget, qui avoisine le milliard, la question de la rénovation de ce haut lieu de la culture malienne est plus que jamais d’actualité. Bâti au bord du fleuve Djoliba, sur une superficie de 3 hectares, le bâtiment a perdu son éclat d’antan.

 

La façade à l’épreuve du temps

 

De style soudanais, l’architecture du palais de la culture est, à lui seul, un pan de la culture malienne. Au fil des années, le bâtiment a subi les rudes épreuves des intempéries. Les murs, lézardés à plusieurs endroits, donnent l’impression de s’écrouler. Au moindre mouvement. Les terrasses se sont craquelées sous l’action des racines d’arbres. Le revêtement de la façade fait sa mue, ce qui laisse apparaître d’autres couches de peinture, étalées au  fil des années. Les toilettes datent d’une autre époque. A l’intérieur du bâtiment, dans la salle Bazoumana Sissoko, c’est une autre réalité.

 

Attention au toit !

 

L’enceinte de la salle Bazoumana Sissoko s’étend sur deux étages. C’est la plus grande salle de spectacle de notre pays. Le suintement des eaux de pluie a fini par avoir raison des contre-plaqués, arrachés par endroits.

 

Pour ce qui est des sièges, dans cette salle mythique baptisée salle Bazoumana Sissoko, elles sont au nombre de 3300. Du moins, ce qu’il en reste.  Car, elles se sont envolées pour la plupart, notamment celles d’en haut. Les spectateurs, à cet endroit, s’asseyent sur des barres de fer, auxquelles sont accrochées les sièges.

Mamadou TOGOLA 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Triste constat pour le Palais de la Culture. J’invite M.Togola à faire un tour du côté de la Pyramide du Souvenir, du Mémorial Modibo KEITA. Au cas où M. TOGOLA voudrait se rendre à la Tour de l’Afrique je lui conseille de prendre une bouteille à oxygène, une lampe de main et de porter des chaussures ranger.

Comments are closed.