A la découverte de l’Université de Dartmouth

3

DartmouthCréé en 1769 par Eleazar Wheelock, avec des fonds levés partiellement par les efforts d’un prêcheur appelé Samson Occom (17231792), le Dartmouth College fonctionne aujourd’hui avec un budget annuel de 629,4 millions de dollars et une dotation (endowment) de 3,7 milliards de dollars en 2007. Trois écoles spécialisées se trouvent sur son campus : une école de médecine, d’ingénierie et de commerce.

L’université contribue à la vie culturelle de la région avec ses bibliothèques, son musée (Hood Museum of Art) et soncentre Hopkins. Elle affirme son identité grâce à ses traditions étudiantes anciennes et ses nombreuses équipes sportives.

Le Dartmouth College fut fondé en 1769 par le révérend Eleazar Wheelock (1711 – 1779). Ce dernier avait ouvert en1754 la Moor’s Indian Charity School à Lebanon (Connecticut), une école destinée à l’instruction des Amérindiens. Il souhaitait transformer cet établissement en College2, mais le Connecticut refusait. Avec le concours de l’un de ses élèves amérindiens Samson Occom, il créa le Dartmouth Collège dans le New Hampshire, une région rurale en cours de peuplement.

La fondation du Dartmouth College fut officialisée par l’octroi d’une charte signée par le roi de Grande-Bretagne George III.

L’institution est nommée en l’honneur de William Legge, 2è comte de Darmouth. Wheelock avait l’espoir qu’ainsi il obtiendrait des donations du comte, mais celui-ci n’en fit jamais. L’établissement fut construit en Nouvelle-Angleterre sur des terres attribuées par le lieutenant gouverneur de la province du New HampshireJohn Wentworth (16711730). Le but du Dartmouth College était alors de former des ministres du culte et de donner un enseignement religieux aux enfants des colons et des Amérindiens. Le College délivra ses premiers diplômes en 1771 et se dota d’un sceau en1773.

John Wheelock prit la succession de son père comme président de l’institution, fonction qu’il assuma de 1779 à 1815. Pendant cette période, il dut faire face aux troubles de la Révolution américaine et sa principale préoccupation fut de trouver des fonds pour garantir la pérennité du College. Il parvint néanmoins à construire le Dartmouth Hall et à développer l’établissement : ainsi, en 1797, fut fondée l’une des plus anciennes écoles de médecine des États-Unis. Elle fut placée sous la direction du docteur Nathan Smith (17621829).

En 1816, la législature de l’État du New Hampshire voulut réformer la charte de fondation de 1769 : il était question de faire de l’établissement une institution publique et de changer son nom en «Dartmouth University3.» La controverse fut portée par le président du College Francis Brown et le conseil devant la Cour suprême. La cause fut défendue parDaniel Webster en 1818 et se conclut par l’arrêt «Supreme Court hearing of Trustees of Dartmouth College v. William H. Woodward», en faveur du College. Mais cette affaire le plongea dans une crise financière.

Sous la présidence de Bennett Tyler (18221828), le College ouvrit ses portes aux Afro-américains (le premier étant Edward Mitchell en 1824) et aux étudiants pauvres grâce à une bourse d’étude.

Nathan Lord, président de 1828 à 1863, réussit à combler le déficit du budget et à développer l’institution : le nombre d’étudiants augmenta de manière significative et le campus fut doté de nouveaux bâtiments. Mais il fut critiqué pour ses prises de position esclavagistes et présenta finalement sa démission pendant la Guerre de Sécession.

Avec Asa Dodge Smith (18631877) et Samuel Colcord Bartlett (1877-1892), le Dartmouth College poursuivit sa croissance : les bourses et les dons se multiplièrent, la Thayer School of Engineering et le New Hampshire College of Agriculture and Mechanical Arts furent fondés. De nouveaux bâtiments furent érigés (Rollins Chapel, Bartlett Hall et Wilson Hall). Les étudiants de la promotion 1881 réclamèrent néanmoins la démission du président Samuel C. Bartlett ; le conseil enquêta sur lui et lui reprocha d’avoir aliéné le corps enseignant, d’avoir négligé sa fonction et de ne pas avoir tenu son rang de président. Bartlett resta en poste jusqu’en 1892.

C’est sous la présidence de William Jewett Tucker (18931909) que le College entra véritablement dans la modernité. Il fit construire plus de 20 nouveaux bâtiments, le nombre d’étudiants dépassa les 1.100 et les formations proposées furent élargies, notamment en sciences physiques. En 1904, le Dartmouth Hall, qui datait de 1784, fut détruit par un incendie ; il fut reconstruit l’année suivante.

John Sloan Dickey, président de 1945 à 1970, fit prendre au College une nouvelle orientation : il l’ouvrit aux cultures étrangères par exemple avec la mise en place d’un département de civilisation russe. Il proposa également des programmes sociaux dont le fer de lance fut la fondation William Jewett Tucker. Il doubla le nombre d’étudiants afro-américains. Il fit construire le centre culturel Hopkins et le Kiewit Computation Center consacrer à l’informatique.

C’est en 1972 que le College devint mixte. L’établissement fut assez peu touché par la contestation étudiante. David T. McLaghlin (19811987) s’attacha à développer les infrastructures sportives (Berry Sports Center) et culturelles (Rockefeller Center, Hood Museum). Il fit rénover les salles de cours et mit l’accent sur les écoles professionnelles du campus.

Le président James O. Freedman (19871998) créa ou restaura de nombreuses filières tournées vers les cultures étrangères, les minorités ethniques aux États-Unis (Roth Center for Jewish Life) et l’environnement (Institute of Arctic Studies). Il réussit à faire appliquer la parité parmi les étudiants et démarra le projet d’une bibliothèque moderne (Baker-Berry Library, 1998).

 

Enseignement et réputation académique

Dartmouth College compte environ 4.100 étudiants undergraduate et 1.600 graduate. C’est l’une des universités américaines les plus sélectives.

Devant l’importance des effectifs étudiants et le manque de locaux, l’année universitaire est divisée en quatre trimestres (terms) et qui correspondent chacun à une saison : par exemple, le Fall Term (trimestre de l’automne) commence le 26 septembre et s’achève le 11 décembre avec les derniers examens. Des cours ont aussi lieu en été, qui compte comme un trimestre.

Le College qui compte 597 enseignants se place parmi les meilleures universités du pays. Il se classe en effet au 61ème rang mondial tout en occupant la 9e place nationale selon U.S. News and World Report.

 

Admissions

Pour la promotion 2015, 2.178 candidats ont été admis sur 22.385 soit un taux d’admission de 9,7%. Ce taux fait de Dartmouth l’une des universités les plus sélectives des États-Unis. Les frais d’inscription pour les premières années de cours s’élèvent à 34 965 dollars pour l’année universitaire. Les aides financières ont été attribuées à 57% des étudiantsundergraduate pour un montant total de 67 millions de dollars.

 

Facultés et écoles spécialisées

Le Dartmouth College est organisé en 29 départements et propose dix programmes interdisciplinaires. Les sections destinées aux doctorants (graduate schools) sont au nombre de quatre : arts et sciences, médecine, ingénierie et commerce. Même si Dartmouth propose des doctorats, elle garde la qualification de College plutôt qu’university en souvenir de l’affaire qui avait secoué l’institution au début du XIXème siècle.

 

Tuck School of Business (école de commerce Tuck)

Le Dartmouth College compte trois grandes écoles spécialisées : l’école de médecine (Dartmouth Medical School) est la quatrième plus ancienne des États-Unis. Elle a été fondée en 1797 et se divise aujourd’hui en 16 départements. Elle met en œuvre plusieurs programmes de recherche interdisciplinaire sur le cancer, les maladies infectieuses et vasculaires, la biologie moléculaire, la génétique, l’immunologie, les neurosciences, la santé publique, etc.

Environ 700 professeurs à temps pleins et 1.600 chercheurs et vacataires enseignent à quelque 500 étudiants ;

– la Thayer School of Engineering a été fondée en 1867 ; elle propose plusieurs formations en ingénierie, depuis la première année jusqu’au doctorat, pour un effectif total de 780 étudiants;

– la Tuck School of Business a ouvert ses portes en 1900 ; elle est l’une des meilleures écoles de commerce du monde. Elle compte 480 étudiants en MBA de 30 nationalités différentes.

 

SPORTS

Keggy the Keg, la mascotte de Dartmouth.

Darmouth-collegeSoixante-quinze pour cent des étudiants de Dartmouth appartiennent à un groupe sportif. L’université propose 34 sports interuniversitaires, 24 sports interclasses et 17 clubs. Les Dartmouth Big Green défendent les couleurs du Dartmouth College dans des disciplines variées : basket-ballbaseballhockey sur glaceskiéquitationgolf, etc. Ces équipes sportives participent à la National Collegiate Athletic Association (Division 1), à l’Ivy League Conference et à l’Eastern College Athletic Conference. Les patineurs artistiques de l’université ont remporté les quatre derniers championnats nationaux. Le Dartmouth College ne distribue aucune bourse aux sportifs.

Le vert est la couleur officielle de Dartmouth depuis 1866. Jusque dans les années 1970, les équipes sportives étaient aussi connues sous le nom « Indiens » et les uniformes représentaient une tête de guerrier amérindien. Pendant les matches, la cheerleader portait un costume indien et faisait office de mascotte. Aujourd’hui, «Keggy the Keg», un baril de bière, sert parfois de mascotte.

 

Memorial Field, Dartmouth College

Le Memorial Field est l’une des principales infrastructures sportives du campus. Il accueille de nombreuses compétitions sportives, en particulier les matches de football américain universitaire. La structure actuelle date de 1923et a été rénovée en 2006 pour accueillir quelque 13.000 spectateurs. Les matches de basket ont lieu à l’Edward Leede Arena (2.100 places) au sud-ouest du campus, ceux de hockey sur glace à la Rupert C. Thompson Arena (3 500 places).

Un gymnase (Dartmouth College Alumni Gymnasium) est également à la disposition des étudiants. Construit en 1910et rénové plusieurs fois, il comprend deux piscines, des courts de basket, de squash, deux saunas, etc.

 

COMMUNAUTE

Le Collis Center, un lieu de la vie étudiante

Environ 60% des étudiants de Dartmouth s’engagent dans la vie et le fonctionnement de l’université par le biais de lafondation Tucker.

Le Collis Center est le cœur de la vie étudiante : situé au centre du campus, ce bâtiment abrite le bureau des activités étudiantes (Student Activities Office) qui organise les grands évènements de l’année universitaire comme le carnavalde l’hiver.

Il accueille aussi le conseil des organisations étudiantes (Council on Student Organizations) qui distribue des financements aux diverses associations de l’université. Le Collis Center est un lieu de réunion qui met à la disposition des étudiants plusieurs salles dont la plus grande peut accueillir 300 personnes. Il sert également de lieu de restauration et de loisir (télévisionbillard).

 

Une résidence universitaire : Lord Hall.

En 2007, l’université comptait treize publications littéraires, huit groupes a cappella, dix autres groupes de musique et plus de 200 associations reconnues par le conseil des organisations étudiantes (Council of Student Organizations).The Dartmouth Film Society est le plus ancien club étudiant de cinéma du pays. Il existe une chapelle sur le campus de Dartmouth et 25 organisations religieuses étudiantes.

Plusieurs résidences universitaires sont dispersées sur le campus. Au début des années 2000, l’université dut faire face à une crise, car la demande en logements était supérieure à l’offre. Des logements provisoires ont été construits et deux nouveaux ensembles furent ouverts à l’automne 2006.

 

Médias

Il existe trois journaux à Dartmouth. Le plus ancien journal étudiant d’Amérique, fondé en 1799, s’appelle The DartmouthThe Dartmouth Review est un autre journal du campus, fondé en 1980, à tendance conservatrice. LeDartmouth Free Press est considéré comme plus à gauche.

Les premières expériences de radio à l’université datent des années 1920. Mais la première radio officielle remonte à 1958 : WDCR (W. Dartmouth College Radio) est toujours en activité aujourd’hui. Elle est concurrencée depuis 1976 par une autre radio étudiante, WFRD (FM Radio at Dartmouth).

 

Fraternités et sororités

Comme beaucoup d’universités américaines, Dartmouth compte de nombreuses fraternités étudiantes. En 2005, 1 785 étudiants étaient membres d’une fraternité, soit environ 27% de l’effectif total. Ces organisations proposent des avantages résidentiels et sociaux, mais ne permettent pas de se restaurer. La tradition des associations étudiantesremonte à la fin du XVIIIème siècle à Dartmouth ; à cette époque, les étudiants se réunissaient en sociétés littéraires.

La première fraternité fut fondée en 1842 (Psi Upsilon). Avec leur multiplication tout au long du XIXème siècle, il fallut construire plusieurs bâtiments, ce qui contribua à l’expansion du campus universitaire. Après avoir connu des difficultés financières pendant la Grande Dépression, les fraternités de Dartmouth furent parmi les premières du pays à abolir laségrégation raciale. Puis, dans les années 1970, des associations de filles (sororités) et mixtes (coeducational Greek houses) virent le jour.

Aujourd’hui, il existe seize fraternités masculines, neuf féminines et trois mixtes. Elles sont administrées par trois conseils indépendants (Interfraternity Council, Panhellenic Council et Coed Council).

Moussa Kondo, depuis les USA

YALI 1

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. C’est intéressant d’évoquer la fin de la ségrégation aux USA qui a eu lieu en même temps que la vague des indépendances Africaines..
    Nous pouvons vivre sans connaitre notre histoire mais si nous avons quelques clés historiques c’est utile…
    Parmi quelques découvertes le livre de Nicole BACHARIAN : Les Noirs américains …des champs de coton à la maison Blanche…

  2. C’est intéressant d’évoquer la fin de la ségrégation aux USA qui a eu lieu en même temps que la vague des indépendances Africaines..
    Nous pouvons vivre sans connaitre notre histoire mais si nous avons quelques clés historiques c’est utile…
    Parmi quelques découvertes le livre de Nicole BACHARIAN : Les Noirs américains …des champs de coton à la maison Blanche..

Comments are closed.