Abou Rabah et la crise malienne : Le silence assourdissant qui choque…énormément

27 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le diplomate palestinien et arabe n’a jamais exprimé la moindre solidarité avec le peuple malien plongé dans une crise d’existence. Un peuple qui lui a beaucoup donné.

Son SE Abou Rabah

Abou Rabah n’est pas seulement l’ambassadeur de la Palestine au Mali, ce pays qui aura  été  l’eau douce pour le poisson qu’il est des décennies durant. Abou Rabah est aussi le chef de file inamovible- étant toujours le doyen par le nombre d’année de séjour- des diplomates accrédités au Mali. Dans les rencontres officielles, il est ; parmi eux, celui qui occupe la place d’honneur et qui prends la parole à leur nom. Lors des voyages officiels  des chefs de l’Etat, c’est lui qui se tient à leur tête au pied de l’avion  pour souhaiter le bon voyage au partant. Immanquablement on le voit toujours s’avancer à la rencontre du président pour lui imposer trois accolades. Tel un margouillat, il fait bouger sa tête à un mouvement de va et vient ostentatoire et mécanique pour étreindre le pauvre chef d’Etat qui n’y peut rien.

On l’a dit, Rabah est comme un poisson dans l’eau au Mali ; pays qui le prends en charge sur toute la ligne. Et chaque fois que son pays, la Palestine, a eu des problèmes, notamment avec Israël, le Mali, peulpe et gouvernement confondus, a vibré à l’unisson avec lui et avec son pays. Des marches ont été organisées pour soutenir avec une ferveur sans égale Rabah et son pays. Des manifestations qui n’auraient rien  à envier à ce qui se passerait  à Gaza. Pour faire court, Le Mali réagit plus aux problèmes palestiniens et arabes plus qu’à ses propres problèmes.

La Palestine  comme le monde arabe

Il se trouve que le Mali a été plongé dans une crise que le monde entier connait depuis le 17 janvier 2012. Le  Mali était en droit d’attendre des autres, surtout ceux à qui il avait sacrifié ses intérêts vitaux, d’avoir des sentiments pour lui à défaut d’aide conséquente- comme ce que fait la France- et qui vient au bon moment. Mais à ce jour, l’ambassadeur palestinien, Abou Rabah n’a eu la moindre manifestation de solidarité avec ce pays qui lui a tant donné depuis des décennies. L’ambassadeur le plus choyé n’a eu la moindre compassion pour le peuple malien. Rien, absolument rien ! Le silence total !

Le pire est que ce qui est vrai pour Rabah et la Palestine l’est aussi pour le monde arabe. Idem pour la « Oumma islamique. Tous ont laissé le Mali entre les mains des orges qui voulaient le bouffer. Et pire encore. En effet, tant que le Mali glissait dans l’enfer, un enfer sur et inéluctable, ils ont tourné la tête ailleurs. Mais une fois que la France a intervenu pour sortir le pays d’un péril certain, ils ont tous crié au scandale et demandé aux « impies français » de cesser l’agression inacceptable contre l’islam. Les laïcs parmi eux ont ressorti l’argument de la néo colonisation et de l’impérialisme occidental. On notera qu’aucun pays arabe, ni d’Afrique ni d’ailleurs, na accepté de donner le moindre coup de main dans l’action pour libérer le Mali. L’Algérie qui avait menti pour dire qu’elle allait fermer sa frontière mais qui l’a laissé ouverte pour continuer à aider les racistes assaillants du Mali a vite été payé en monnaie de singe : son usine n’a-t-il pas été attaqué par les arabo-touaregs venus du Mali.

A présent, et avec l’aide des Ong et autres « droits- de- l’hommistes », tous politiquement situés, la communauté arabo berbère a imposé une guerre raciste et raciale au Mali et le monde arabe et musulman ont entrepris, depuis l’intervention française d’accuser le Mali et l’occident de tous les maux. On veut faire accréditer l’idée selon laquelle les soldats maliens et français procèdent à des tueries sélectives pratiquées sur la base de la couleur de la peau. Cette propagande met en avant le mot « amalgame ». Curieusement, même l’Etat malien participe à cette accusation du Mali de racisme. C’est ainsi qu’à notre grande surprise, nous avons vu sur les ondes étatique un journaliste chevronné comme Abbas F. Traoré lancer à un homme d’Etat et avocat très mur comme Me Kassim Tapo : et l’amalgame ? Et l’homme politique d’expliquer que si ce qui est reproché à nos soldats était vrai, alors il fallait sévir avec la dernière vigueur. C’est tout simplement un aveu de culpabilité. Quand on n’est pas au fait d’accusation aussi grave et qui s’assimilent à une campagne motivée, alors il faut réserver sa réponse. Imaginer un militaire malien sur le front qui apprend que Me Tapo le menace de court martial ou de CPI. Sur les mêmes ondes, Ag Oumarou Ibrahim y est allé aussi avec les mêmes accusations de crimes sélectifs pratiqués par l’Armée malienne.

Revoir  nos relations internationales

Un Etat, c’est connu, n’a pas d’amis, mais des intérêts. A la lumière de ce que nous venons de vivre, le Mali doit réviser ses relations extérieures de fond en comble ; si toutefois nous arrivons à nous en tirer indemnes de cette tragédie qui voulait nous réduire à l’esclavage blanc et religieux envahisseurs. Car, c’était ça le seul enjeu de cette alliance entre arabes et touaregs du Mali avec le soutien soutenu et actif du monde arabe, voir musulman –l’Oci n’a-t-il pas apporté son eau dans le moulin de ceux qui voulaient que la France nous laisse dans la gueule du loup. Le Mali devra désormais rétablir ses relations diplomatiques avec les pays avec qui, il les avait coupé par solidarité avec le monde arabe que même les plus cretins parmi nous voient désormais le visage. Il ne faut plus accepter chez nous des ennemis cachés derrière l’islam. Quant aux pays qui nous ont déçus, il faut les marginaliser et valoriser nos rapports avec ceux qui étaient là quand nous étions en difficulté. La question de savoir si nous allons pratiquer ces changements qui s’imposent est une autre paire de manche : les africains sont inaptes au changement.

Et les bases françaises en Afrique ? Doit-on continuer à demander à ce qu’elles foutent le camp. Au Mali ici, en tout cas cela nous a bien arrangé que les français disposent de bases au Tchad, au Burkina et en Côte d’ivoire.

Amadou Tall

 

SOURCE:  du   30 jan 2013.    

27 Réactions à Abou Rabah et la crise malienne : Le silence assourdissant qui choque…énormément

  1. Ciwaraa

    Foutaises !!!!!!!!!!
    Tall tu n’as rien d’un journaliste. cherchez ds les archives vous verrez et dans ses discours
    et puis nous maliens avons été incapables de trouver des solutions et on ose sen prendre aux autres?
    balayons devant chez nous avant de balayer chez les autres

  2. kureje muugu

    je trouve perspicace l’observation/anallyse de amadou tall. c cela aussi le boulot de journaliste. constater et attirer l’attention de l’opinion publique sur des faits marquants. le silence du diplomate palestinien est assourdissant – venant d’un ambassadeur d’un peuple que le mali a toujours soutenu. j’appui egalement ssa recommandation: le mali doit reviser, a la lumiere des derniers developpements, sa politique di-plpomatique et savoir distinguer ses amis de ceux sur lesquls il sait qu’il ne devra pas compter dans le besoin. c cela les amis! bravo Tall! merci et bon vent pour ta plume! faut dire ce qui doit etre entendu de toutes et de tous – que cela plaise aux autres ou pas!

  3. kureje muugu

    je trouve perspicace l’observation/anallyse de amadou tall. c cela aussi le boulot de journaliste. constater et attirer l’attention de l’opinion publique sur des faits marquants. le silence du diplomate palestinien est assourdissant – venant d’un ambassadeur d’un peuple que le mali a toujours soutenu. j’appui egalement ssa recommandation: le mali doit reviser, a la lumiere des derniers developpements, sa politique di-plpomatique et savoir distinguer ses amis de ceux sur lesquls il sait qu’il ne devra pas compter dans le besoin. c cela les amis! bravo Tall! merci et bon vent pour ta plume! faut dire ce q

  4. couloumamadou

    Mon type, donc tu as déjà vu un margouillat faire la bise aux gens quoi? lol
    pardon soyons sérieux arrêtez de vous acharnez sur n’importe quoi et semer la haine gratuitement! c’est vous qui pourrissez le mali! c’est cette image du mali que vous voulez véhiculer? on devient de plus en plus xenophobe.
    Dieu seul sait cmt ce monsieur aime le mali et défend le Mali. De plus, sa position ne lui permet pas d’intervenir à tout va sur la situation interne du pays!
    Quand on ne sait pas on se tait! ou on se renseigne.
    va lui demander pourquoi il ne l a pas fait au lieu d’ecrire des betises à tout va et d’inciter à la haine
    i malo ka dogo nga tchè
    y a plus de respect au mali ou quoi?

  5. Mabder

    M Tall,

    je regrette vivement vos propos qui démontrent votre immaturité journalistique, et encore plus votre manque de culture politique.

    Dans un premier temps au lieu de vous attaquer aux représentations étrangères présentes dans notre pays, vous feriez bien de balayer devant notre porte LE MALI. tout d’abord les premiers responsables sont les militaires qui ont détallés comme des lapins en face des bandits armés qui ont envahis le nord de notre pays. cette armée composée de personnes qui ont choisis de s’engager non par amour de la patrie et pour sa défense, mais parce qu’elle leur permettait d’avoir un emploi, une rémunération et le moyen d’obtenir des espèces sonnantes et trébuchantes par le pouvoir que leur confère leur rang. Au sein de cette armée, il y a les cadres qui ont la main sur les fonds pour la faire vivre et qui l’ont spoliés pour l’amener dans un état moribond, car au lieu d’être utilisée à bon escient elle allait directement dans leur poche.
    L’autre grand responsable est le soit disant militaire Amadou Haya Sanogo, responsable du coup d’état qui a précipité la débandade brandissant comme leitmotiv la mauvaise gestion de la crise du nord. Depuis cet évènement, il n’a pas levé le moindre petit doigt pour la récupération du nord du Mali. Par contre, il s’est barricadé dans le camp de Kati, a renfloué ses comptes, construit des maisons, s’est entouré de marabouts et fétiches pour le protéger … je ne vais pas m’attarder sur sa trahison de la nation, la roue tourne et il aura ce qu’il mérite tôt ou tard.

    Dans un second temps, il faudrait également vous en prendre aux sois disant défenseurs de la nation que sont les Mariko et consorts, et tous les hommes politiques maliens véreux qui ne pensent qu’à s’enrichir sur le dos de leur pays et qui font tout pour appréhender le pouvoir à de seules fins personnelles. ces personnes doivent être déférées devant la justice et privées de leur droit civique à tout jamais. Ces politiques qui depuis l’avènement de la démocratie dans notre pays n’ont eu de cesse de profiter de l’état de pauvreté de la population au moment des élections en les achetant à coup de sacs de riz, sucre, mil, et babioles en tous genres. ces politiques qui au lieu de promouvoir la formation et l’éducation de tout ce peuple qui ne connait aujourd’hui que la culture de la corruption qui lui a été imposé et qui est presque érigé en tradition et fatalité.
    Avez vous entendu notre président Konaré, s’exprimer au sujet de cette question? lui qui a été le premier responsable du pays pendant 10 ans. Mais pensez vous qu’il est resté les bras croisés? Très certainement non, il a œuvré dans l’ombre comme tout homme qui cherche à résoudre des problèmes de façon intelligente et qui ne cherche pas absolument à braquer les projecteurs vers lui en faisant savoir qu’il a peut être apporté sa pierre à la résolution d’un conflit.

    Enfin, M Tall, quand on ne connaît pas le fond des choses et que l’on n’est pas capable d’analyse on s’abstient de tous commentaires blessants et infamant en s’attaquant à des personnes et à des peuples qui ne sont peut être même pas au courant de ce qui se passe dans notre pays. il faut cesser de prôner la haine entre les peuples et entre les communautés qui constituent notre pays. c’est tout ce à quoi vous arriverez à faire avec votre article. A moins que ça ne soit votre objectif?

    Et vous M Tall, en tant que malien, et journaliste qu’avez vous fait pour le Mali? vous êtes vous posé une fois la question? je ne crois pas. Aujourd’hui vous encensez la France pour son intervention, qui certes était nécessaire, car notre brave armée avait encore perdu des territoires début janvier mais hier encore vous déversiez sur elle votre fiel. cette armée qui bombe aujourd’hui le torse car l’armée française lui ouvre la voie, il n’y a vraiment pas de quoi être fier de notre grande muette qui mérite bien son nom.

    Il faut savoir raison garder, être lucide et s’attaquer aux vrais problèmes de cette nation malienne: lutte contre la corruption et les passe droits, éducation, formation, développement économique de l’ensemble du pays, tout ça avec l’ensemble du peuple sans distinction de couleur ou d’ethnie, punir les contrevenant par le biais d’une justice indépendante et intransigeante.

    A bon entendeur.

    Mohamed

  6. s coulibaly

    Encore une fois de plus il faut qu’on se reveille:Dans ce monde il y’a seulement des interèts.En Afrique et au Mali particulièrement,on se laisse facilement acheter par l’argent.Plus on est meintenu dans la pauvreté plus on devient achetable,et sans force.Les riches du monde arabe nous voient comme des mandiants avec la main tendue et ouverte.Nous faisont de leur langue un mystère que seuls les imams peuvent expliquer en matière de religion.Nous sommes 90%de musulmans qui prient dans leur langue sans que la majorité ne sache ce qu’elle recite…Ils nous ont hypnotisé et meintenant ils pensaient nous imposer le moyen àge.Ils ont trahi notre bonne foi.Au nom de la religion ils ont tenter un coup sur nous,mais le Dieu tout puissant protège les pauvres sans defence.Les verités vont s’eclaircir avec le temps.Disons qu’il s’agit des dirigeants arabes(pas tous)et leurs complices maliens.Donc nous ne devons avoir rien contre les peuples arabes victimes du jeu comme nous.

  7. Massaye

    Il faut que le monde africain comprenne une chose, les islamistes arabes ont non seulement le soutien des gouvernements arabes, qui les aides logistiquement, financièrement pour reprendre le salafisme à travers toute l’Afrique noire dans le but d’une colonisation, voire soumettre le Noir à l’esclavage. Pour comprendre l’idéologie arabe, les occidentaux sont les croisés et le Noir c’est lui le premier qui va l’enfer, vu sa couleur noire, signe de l’enfer. Donc il faut les combattre et les amené dans la voie d’Allah.

  8. Boubakito

    Il faut savoir raison garder. Pourquoi serait-il obligé de faire des commentaires une situation aussi explosive qu’incertaine au Mali. Vous de la presse voulez souvent aller chercher les problèmes là où il n’y en a pas. Attention à l’anti-arabisme. Nous proposes-tu de quitter l’OCI? Vous n’avez pas encore atteint l’autre rive que vous commencez à régler vos comptes à tous « ceux qui ne vous auraient pas aidés ». C’est leur droit après tout. Sachons raison garder!

    • Massaye

      C’est leur plein droit de ne pas nous aider, mais se plaindre parce que d’autres nous ont aidé eux non plus n’ont pas ce droit. S’ils n’ont rien à dire, qu’ils se taisent à jamais.

  9. dramane coulisakoiba

    Pauvre journaliste!vois tu la zizanie que tu sèmes?Abou Rabbat est un ami du Mali depuis que tu n’es pas né,laisse le viel homme en paix et reglons nos problèmes avec ces islamistes.