Pour la fluidité de la circulation à Bamako : Les commerçants chassés de l’anneau sotrama

0

La mairie du district de Bamako et le gouvernorat ont lancé depuis le vendredi 30 septembre une opération conjointe visant à la fluidité de la circulation au niveau de l’axe plus connu sous le nom de "Anneau sotrama". La centaine de petits commerçants qui l’occupaient et les vendeurs à la sauvette ont été chassés des lieux.

L’opération a été saluée par les usagers qui constatent une certaine fluidité depuis vendredi dernier au niveau de cet axe. Pas l’ombre d’un vendeur à la sauvette encore moins l’attroupement de mendiants. Près d’une centaine d’éléments de la police et de la garde ont été mobilisés pour veiller à la bonne application de cette mesure d’évacuation des squatters.

Quatre jours après le lancement de l’opération, il est loisible d’apprécier à sa juste valeur l’esthétique du décor de cette voie qui jouxte l’Assemblée nationale du Mali.

Cependant, la préoccupation des usagers demeure la pérennité de cette opération. On se souvient, il y a de cela quelques mois, la mairie et le gouvernorat du district en collaboration avec le ministère de l’Équipement et des transports, avaient lancé une initiative identique. Une initiative qui ne fut jamais couronnée de succès. Puisqu’après seulement le départ des policiers, les commerçants ont occupé à nouveau la chaussée.

Le ministère de l’Equipement et les autorités politiques et administratives de la capitale doivent étendre cette initiative à d’autres axes routiers de la ville de Bamako. Comme le marché de Médine où les gros porteurs obstruent la circulation et dictent leur loi au grand désespoir des autres usagers.

Abdoulaye DIARRA

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER