Coopération décentralisée : Angoulême décidée à booster le développement de la ville de Ségou

0

Dans le cadre du jumelage Ségou-Angoulême, une forte délégation conduite par le maire de la Commune urbaine de Ségou, Ousmane Simaga, a séjourné à Angoulême du 8 au 12 juin 2011. Outre le maire, la délégation était composée de trois élus dont Kida Sissoko, le directeur régional de l’EDM-sa, Hamma Ag Mohamed, le directeur régional des marchés publics, Mahamane Touré, l’administrateur du Festival sur le Niger, Mohamed Doumbia et le Président de la société civile, Boubacar Diop.

Durant cinq jours, la délégation ségovienne n’a point chômé. En effet, dans le but de relancer les activités de ce jumelage combien fructueux entre Ségou et Angoulême, le maire et ses compagnons ont eu plusieurs séances de travail dans des domaines aussi variés que stratégiques comme la santé, l’éducation etc.

Par ces séances de travail avec le maire et président du Grand Angoulême, M. Philippe Lavaud, en présence des élus d’Angoulême, des directeurs techniques du Département d’Angoulême, en partenariat avec le Comité de jumelage dont la présidente, Mme Christine Ganent et Françoise Lament, chargée des jumelages et des relations internationales, les deux parties ont convenu  d’un certain nombre d’activités à mener dans la ville de Ségou sur la période 2010-2012.

Sur le plan de l’assainissement, il sera construit des latrines publiques dans certains marchés et la réhabilitation des latrines sèches existantes.

Concernant l’adduction d’eau potable, il a été décidé de réaliser l’extension du réseau de distribution de l’eau potable et l’installation des bornes fontaines. L’acquisition d’un nouveau kit pour le renforcement du laboratoire de la station de pompage de Ségou en vue du suivi et de l’analyse des eaux est également programmée.

L’appui institutionnel a été un des points importants de cette visite à Angoulême. A ce niveau, il est prévu de renforcer les capacités des élus par la formation.

Sur le plan de la santé, un appui conséquent sera fait aux Centres de santé communautaire (CSCOM) et à l’hôpital Nianankoro Fomba de Ségou qui sera doté de machines de stérilisation. Ce n’est pas tout. Par l’apport de matériels de première nécessité et l’acquisition de nouveaux lits, certains CSCOM verront leurs capacités renforcées.

La culture et le tourisme ne sont pas restés en marge. Ils bénéficieront de l’affectation de compétences humaines pour une meilleure orientation du tourisme dans la région de Ségou. Sur ce dernier plan, le directeur régional de l’EDM-sa, Hamma Ag Mohamed, s’est fait l’écho du peuple malien en dénonçant et démentant les informations selon lesquelles le Mali n’est plus une destination sûre. Il a fait remarquer à ses interlocuteurs que l’insécurité dont on accuse notre pays est propre à tous les pays du monde, y compris les pays développés qui diabolisent à tort le nôtre. Il a profité de cette tribune pour demander à tous ceux qui sont hésitants de croire les plus hautes autorités et de venir au Mali comme d’habitude.

Pour la période 2012-2014, les deux parties ont également prévu des actions dans d’autres domaines sensibles. Ainsi, à propos de l’éclairage public, suite à un excellent plaidoyer de Hama Ag Mohamed, il a été décidé d’électrifier la rue d’Angoulême à Ségou allant de la mairie au quartier Angoulême. Sur  la même lancée, il y aura l’acquisition d’un engin de levage (Nacel) pour l’exploitation et l’entretien  du réseau d’éclairage public.

Dans le cadre de la protection de l’environnement, il sera procédé à la transformation des déchets plastics en briques pour la construction des pavés sur les rues de la ville de Ségou. Enfin, on notera l’acquisition d’équipements pour le ramassage des ordures et l’ouverture d’une décharge finale.

A la lumière de toutes ces activités prévues, on peut dire que la moisson a été très bonne pour le maire et la délégation qui l’a accompagné. C’est pourquoi, il n’est pas exagéré de dire que le partenariat entre Ségou et Angoulême fait partie des plus dynamiques et des plus fructueux.

Diakaridia YOSSI

 

PARTAGER