Amadou Boye Coulibaly, Nouveau PDG de l’Office du Niger: D’énormes défis à relever !

0

Nommé le 6 juillet 2011 en Conseil des Ministres comme nouveau Directeur Général de l’Office du Niger, Amadou Boye Coulibaly doit répondre aux attentes du peuple malien en relevant les multiples défis qui l’attendent. Etant donné que l’Office du Niger est le grenier et le poumon essentiel de l’économie de notre pays, M. Coulibaly n’a pas droit à l’erreur.

Il doit en effet être en mesure de mener à bon port ce «navire Office du Niger» d’environ 2 millions d’hectares de terres exploitables. Pour ce faire, il doit puiser dans toutes ses énergies pour trouver une meilleure thérapie qui lui permettra de gérer de façon idoine et sans complaisance les ressources humaines. Et comme l’Office du Niger se trouve dans une ère de mécanisation de son agriculture, il est le mieux placé pour apporter sa touche professionnelle, lui qui a chapoté ce domaine lors de son institution en République du Mali. Autres challenges à relever : il lui faut venir à bout du rythme croissant des aménagements, une meilleure gestion de l’eau et une approche plus rationnelle de la gestion des finances, un esprit inventif pour subvenir aux travailleurs de la Zone Office du Niger combler les attentes des producteurs agricoles et des consommateurs, renflouer les caisses de l’Etat, charmer les bailleurs de fonds et les investisseurs en répondant à leurs aspirations, permettre à notre agriculture d’être compétitive sur le marché international…Bref, les défis sont énormes.

Ces défis, le PDG Amadou Boye Coulibaly peut bien les relever eu égard à sa stature de classe exceptionnelle. Nous n’avons pas ici l’ambition de faire ses éloges. Mais, comme le dit une assertion bien connue, «la valeur n’attend point le nombre des années». Est-il en effet besoin de rappeler,  que cet enfant de  Markala, après un cursus scolaire et universitaire éloquent, a commencé  sa vie professionnelle à l’âge de 25 ans (1980) à l’Office du Niger. L’année suivante, il est nommé Chef adjoint du Secteur agricole, puis Chef secteur plein de Niono. Chef de la zone de production de  Molodo en 1984 et à Niono pendant 3 ans ; Chef secteur de production agricole, puis Directeur zone à Ndébougou entre 1988 et 1995 ; Directeur zone à Niono durant la période 1995-1997 ; Chef Service Suivi Evaluation pendant 3 ans (1998-2001) ; Chargé de la réhabilitation des terres avec la KFW (Ndébougou II  avec 2.800 ha et Ndébougou III pour 1.950 ha), Amadou Boye Coulibaly a gravi tous les échelons, avant d’être pendant 6 ans, le représentant du PDG  auprès de l’administration et des Collectivités territoriales.

Blanchi par la justice malienne en 2007 dans l’affaire du rapport du Vérificateur Général, il revient de nouveau à Ségou pour ne plus quitter. En avril 2010, un arrêté le Ministre de tutelle le nomme comme Directeur général adjoint de l’Office du Niger. Après avoir fait un an (1997-1998) hors de l’Office du Niger en tant qu’Administrateur provisoire du Projet d’aménagement hydro-agricole des plaines de Daye, Hamadja et Koriomié, il participa nombreux stages et formations en France, à Dakar, au Maroc, au Burkina Faso, en Allemagne…Et depuis le 6 juillet dernier, il est le grand patron de l’Office du Niger.
Bruno LOMA

PARTAGER