Suivi de la campagne agricole 2011-2012 à l’Office du Niger : Des paysans déterminés à relever le défi du choix du PDG Boye

0

Avec un Président Directeur Général (Amadou Boye Coulibaly) qu’ils adoptent en tant qu’un de leur, les paysans de la zone Office du Niger sont, plus que jamais, déterminés à relever le défi de la quête de performance. Le constat a été fait lors de la visite de suivi de la campagne en cours par le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé du développement intégré de la zone Office du Niger, Abou Sow.

La zone de Niono constitue le baromètre qui sert de jauge pour apprécier la campagne agricole en zone Office du Niger. Car, Niono est considéré, à juste titre, comme le poumon de l’Office du Niger. C’est par cette zone que le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé du développement intégré de la zone Office du Niger, Abou Sow, a entamé son programme de visite de suivi de la campagne agricole 2011-2012.

C’était le lundi 12 Septembre dernier. A Niégué Km 23, Péguena, Tigabougou, Km39 et à Km 30 où la délégation a visité les champs des exploitants en compétition pour le concours du meilleur producteur, des champs d’essai de variétés de riz, d’utilisation de la fumure organique et du respect du calendrier agricole, les signaux sont au vert pour une bonne campagne agricole. Idem pour les parcelles d’adoption variétale, ainsi que pour les partiteurs M2 et M3 et M12 où les travaux d’entretien réalisé par les petites et moyennes entreprises sont en train de prendre davantage de corps pour l’atteinte des objectifs de l’Office du Niger qui se résument à la réduction de la pauvreté via la réinstauration de l’autosuffisance alimentaire.

Il s’agit notamment de  l’entreprise Danaya de Seydou Djiré, du nom d’un célèbre opérateur économique de Ségou qui, à travers des initiatives privées, est en train de s’organiser efficacement contre les plantes aquatiques nuisibles, ainsi que des GIE  évoluant dans le cadre des travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO). Toutes choses qui font qu’aujourd’hui, les signeaux  sont au vert à Niono. A preuve: en saison et contre-saison, la zone compte mettre en valeur 18 525 ha pour une production attendue de 113 460 tonnes de riz paddy. Pour l’atteinte de ces objectifs, le personnel de la zone a été mobilisé autour  des activités de vulgarisation, d’entretien et de maintenance des réseaux d’irrigations à Niono comme à ailleurs. C’est ainsi qu’au cours du mois de juillet dernier, 13 nouveaux agents ont été affectés dans la zone de Niono.

Rallonger le délai de paiement des crédits agricoles

Résultat à la date du 10 septembre 2011: le montant recouvré en casier et  hors-casier est de 810 840 350 F CFA sur 922 859 318 FCFA. Le niveau d’approvisionnement en engrais est satisfaisant avec un taux de 80, 54% grâce, en particulier, à l’entreprise Ngoumanie Sa de l’opérateur économique Diadié Bah et le taux de remboursement  des crédits est également satisfaisant dépassant les 91%. Selon plusieurs sources concordantes proches des paysans, cette performance découle du pragmatisme du nouveau PDG, Amadou Boye Coulibaly, qui a bien voulu, en un temps record, débloquer la somme de 1,2 milliards de FCFA pour les cinq zones de production dans le cadre du nettoyage des canaux d’irrigation, indispensable pour l’accroissement de la production et de la productivité.  C’est pourquoi des paysans sont déterminés à relever le défi du choix de Boye qu’ils considèrent comme un des leurs, digne produit de l’Office du Niger qui fut le premier cadre de l’entreprise à occuper le poste de PDG.

Toute chose qui a fait dire au ministre délégué auprès du Premier ministre chargé du développement intégré de la zone Office du Niger, Abou Sow, qu’il existe une véritable synergie d’action entre les paysans et la direction de l’entreprise sous les auspices du nouvel homme fort, Amadou Boye Coulibaly.

Malgré qu’ils se reconnaissent beaucoup plus  en la personne du nouveau PDG, les paysans n’ont pas manqué de poser une revendication assez importante à leurs yeux, celle relative à la demande de rallongement du délai de paiement des crédits agricoles, surtout en ce qui concerne le matériel agricole, histoire d’arrondir les angles afin de mieux faire. A cette revendication, le ministre délégué, Abou Sow, a annoncé la tenue d’une rencontre entre  les responsables de la micro-finance et les paysans afin de trouver une solution idoine à la sempiternelle question de financement de la production. Après Niono, considérée comme la capitale du riz, le ministre délégué Abou Sow, accompagné du PDG de l’Office du Niger, se rendront dans les zones de N’Débougou et de Kroumari afin de suivre l’évolution de la campagne agricole en cours.     

Alassane DIARRA

Envoyé spécial

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER