Contre un an d’agression du Mali : Un millier de Maliens de France battent le pavé

21

Paris sous la neige à -2°, les Maliens de France ont battu le pavé sur le verglas pour manifester contre « un an d’agression et d’occupation » du Mali et pour apporter un soutien indéfectible à toutes les forces armées engagées au Mali pour la paix. Le jeu en vaut la chandelle car 17 janvier 2012-17 janvier 2013, il y a un an le Mali a été agressé par ses ennemis intérieurs (mouvement national de l’libération de l’azawad, Mnla, et Ansar dine) et extérieurs (Al Qaïda maghreb islamique, Boko haram puis le mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’ouest, Mujao).

Ils étaient près d’un millier de manifestants à marcher à Paris ce samedi 19 janvier 2013 entre métro Duroc et l’ambassade du Mali. Vers 14h30 la foule s’est mise en mouvement en direction de l’ambassade en scandant : «  Mnla, terroriste, Ansardine terroriste, Aqmi, terroriste, Mujao, terroriste et Boko haram, terroriste », « la paix, au Mali », « La France, merci », « Hollande, merci », « vive l’armée malienne », « vive les forces coalisées au Mali ». Le cortège est clairsemé à la fois de drapeaux maliens et français. Une façon pour les Maliens de France d’être reconnaissants envers le peuple français et son président, M. François Hollande pour avoir promptement  répondu à la demande d’aide du Mali pour stopper l’avancée des terroristes au Mali. Aux premières heures de cette intervention française, le lieutenant Damien Boiteux sera la première victime française au Mali. Ainsi les pancartes affichaient des slogans non seulement relatifs au Mali mais également la France et le chef de bataillon Damien Boiteux. A cet effet pouvait-on lire : « Le Mali, Un Peuple-Un But-Une Foi, n’est pas négociable », « Non aux bandits armés et à leurs complices », « La paix pour tous au Mali », « Les rebelles ne peuvent réclamer les 2/3 du territoire malien », « Merci la France pour le combat contre la barbarie », « Merci mon lieutenant Damien Boiteux », « Merci la France », enfin une jeune fille d’une dizaine d’années a écrit ce slogan suivant sur un morceau de carton « Soldat Damien Boiteux, Merci, tu as perdu ta vie pour le Mali, le monde te remercie au Mali ». Une autre pancarte géante porte la photo du Chef de Bataillon Damien Boiteux sur laquelle est écrit : « Mort pour la paix, la liberté »

Arrivés à proximité de l’ambassade, (plan Vigipirate oblige), les manifestants ont été  informés par la police française que seule une délégation pouvait être reçue par l’ambassadeur. Ainsi une délégation conduite par la coordinatrice du collectif des maliens de France pour la paix (CMFPaix), Mme Coulibaly Ramata Maïga est allée remettre la motion à S.E. Aboubacar Sidiki Touré. Celui-ci a remercié les Maliens de France pour leur mobilisation depuis le début de cette crise au Mali et promis de transmettre la motion aux plus hautes autorités.

A l’extérieur la manifestation s’est poursuivie par une minute de silence pour saluer la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires de la crise. Ensuite les hymnes nationaux du Mali et de la France ont été chantés à plein poumons avant la lecture de la motion par le porte-parole du CMFPaix, M. Bakary Traoré. « 17 janvier 2012-17 janvier 2013, rappelle t-il, il y a un an, notre pays, le cher Mali,  a été agressé et déstabilisé par le Mnla pendant que la constitution lui garantissait tous les moyens légaux et démocratiques pour exprimer toute revendication.

Le 17 janvier 2012, c’est  le début d’une tentative de partition du Mali fomentée par le Mnla avec une falsification de l’histoire et la géographie à travers une propagande internationale mensongère. Le Mnla est cette organisation criminelle qui porte la responsabilité historique d’avoir pris des armes contre l’Etat et les populations civiles maliennes à Tombouctou, Gao, Kidal et Mopti au nom d’un irrédentisme barbare, illégal, illégitime et honni par la communauté internationale, le 07 avril 2012. » Le 10 janvier 2013, poursuit M. Traoré à nouveau ces bandes islamistes criminelles se sont coalisées, puis attaqué les positions de l’armée malienne à Konna dans la région de Mopti afin de conquérir le reste du Mali. L’armée malienne appuyée par l’assistance militaire aérienne de la France a réussi à tenir en échec cette entreprise diabolique même si aujourd’hui le combat continue encore sur le terrain, a –t-il ajouté. Selon M. Bakary Traoré, face à cette déferlante vague terroriste menaçant gravement la paix au Mali, dans la sous-région sahélo-saharienne aux portes de l’Europe, les Maliens de France et d’Europe ainsi que les amis du Mali, renouvellent  leur ferme condamnation de tous ces crimes odieux perpétrés contre le peuple malien au nom de l’irrédentisme et du terrorisme international. Il a en outre salué le courage des populations oppressées et vivant sous la terreur et l’humiliation quotidienne des bourreaux terroristes, avant de rendre un vibrant hommage à toutes les victimes et remercier le peuple français et le président Hollande, pour leur soutien rapide et efficace auprès du Mali. Aussi M. il a salué l’arrivée au Mali des troupes africaines. Enfin M. Traoré a encouragé la communauté internationale, la Cédéao, l’Union Africaine, la France, Union Européenne et l’ONU à continuer d’accompagner le Mali dans sa lutte contre le terrorisme international. La manifestation a pris fin par des remerciements à l’endroit de tous ceux et toutes celles qui ont bravé la neige et la distance pour venir défendre la cause du Mali, celle d’un retour rapide de la paix.

Bakary Traoré

PARTAGER

21 COMMENTAIRES

  1. tu te tronp l’ivoirien 8) 8) c’est la premier foi que les rebellions touareg se mobilige,depui au tan de General Moussa Traore,se qui onts commances les rebellion ou il sonts aujourd’hui ❓ ,donc n’oublie pas sa,le “MALIBA restera unic et est indivigible,car les premier “enemi”du Mali sonts les pays frontalige presigement vous les ivoiriens 👿 👿

  2. il n’aura aucune integralité du mali puisque le maliba sera coupé en 2,vous pensez que les braves barbu vont parti comme ça pour laisser le mali bilé bilé ba?vous rigolé hein,j’ai confiance a aqmi ils ne lacheront pas le maliba hein,tres courageux les dresseurs de chameaux,ce qui est sur le azward sera crée et moi j’irai labas pour passer mes vacances tranquille parceque j’aime la culture touaregs :mrgreen:

    • L’ivoirienne, vous avez raison d’aller passer vos vacances chez les Touaregs: ils adorent les femmes noires, vous ferez une excellent esclave.

  3. IL FAUT ENCOURAGER CE GENRE DE MOUVEMENTS.
    IL YA LIEU DE PASSER LA VRAIE INFORMATION.

    CHERE IVOIRIENNE LE COLONEL GAMOU ET SES HOMMES VOUS MATTERONT J’USQU A CE VOUS LUI DITES L’ORIGNE DU MOT AZAWAD.

    AUTRE CHOSE N’AS TU PAS ENTENDU LA RESOLUTION 2085 DU CONSEIL DE SECURITE?
    “LE RESPECT DE L’INTEGRITE TERRITORIALE DU MALI—-ETC”. 👿

  4. on s’en fou de leur marche,ce qui est sur azward sear crée pian :mrgreen: ,c’est rebelles qui toujours a la fin,donc vive azward, :mrgreen:

  5. Les cinq principes de la propagande de guerre, selon Michel Collon

    Michel Collon, vous connaissez ? Belge, écrivain et journaliste indépendant, il livre sur son site Investig’Action des analyses au scalpel du monde dans lequel nous vivons. Sa dernière contribution m’a valu moult recommandations. Michel Collon y invite à détecter les « médiamensonges » sur la guerre que mène la France au Mali.
    Pour sa démonstration, Michel Collon s’appuie sur cinq principes vieux comme le monde et utilisés à outrance, en boucle, par la propagande pour justifier toute expédition guerrière.
    1-Cacher les intérêts
    La lutte contre le terrorisme, la défense des peuples opprimés par l’islamisme, foutaise selon Michel Collon. Les intérêts à défendre dans la présente guerre du Mali, ce sont ni plus ni moins les gisements d’uranium, d’or, de gaz, de pétrole.
    Si on avait vraiment voulu défendre les peuples opprimés, ça se saurait dit Michel Collon. Le Mali, le Niger et tous les autres pays voisins recèlent les plus formidables richesses naturelles. Exploitées dans des conditions « dégueulasses », aux détriments des populations locales, par des multinationales étrangères (Bouygues, Areva…).
    Or ces pays demeurent les derniers des derniers en terme de développement humain : espérance de vie à 49 ans, alphabétisation à 28%, scolarisation 38% (Niger).
    Et ce pillage éhonté est organisé avec l’aide de tous nos gouvernants qui se gardent bien d’obliger les multinationales à verser leur quote-part aux populations locales. N’est pas Chavez ou Morales qui veut (ou qui ne veut surtout pas).
    2-Cacher l’histoire
    « Chaque fois qu’un dirigeant africain a voulu que son pays soit indépendant, que les richesses servent à la population, a voulu dire zut aux multinationales, eh bien il a été assassiné. »
    Et Michel Collon de citer les tragiques exemples de Patrice Lumumba, Thomas Sankara… Au Mali, les agissements de la France ont été de tout temps « honteuses et abominables », ajoute-t-il. Des manipulations politiques criminelles à répétition pour promouvoir des dirigeants fantoches et préserver des intérêts particuliers.
    En bref, la Françafrique dans tout son éclat, ce colonialisme sans foi ni loi par délégation.

    3-Se faire passer pour les défenseurs des victimes
    Car les dirigeants africains, les organismes transnationaux comme la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ne sont que des marionnettes installées et maintenues artificiellement en place par l’ex-puissance coloniale, assure Michel Collon. Et de donner nombre d’exemples à ses allégations.

    4-Diaboliser l’adversaire
    Pas difficile de diaboliser l’adversaire, me direz-vous. Ces zozos forcenés d’islamistes intégristes se prêtent à merveille au rôle de repoussoir morbide. A croire que ces toqués ont été inventés pour l’occasion. D’ailleurs, ceux-là préexistaient-ils aux agissements très intéressés des anciennes puissances coloniales ?
    « S’il n’y avait pas la pauvreté au Mali, à cause des multinationales françaises, les gens ne seraient pas désespérés au point de se tourner vers ses fanatiques. »

    5-Monopoliser et empêcher le débat
    Ne reste plus pour masquer tous ces tortueux stratagèmes qu’à monopoliser l’information et à faire taire toute opposition, y compris bien au Mali. Ecouter nos médias parler aujourd’hui de l’intervention française au Mali révèle pourtant vite la grotesque machination à l’esprit averti qui veut bien entendre.
    Mais qui veut bien entendre ? Placés devant le fait accompli par un Michel Collon, nombre de lecteurs tenteront de désamorcer ses propos accusateurs en disant que oui, tout ça, c’est pas nouveau, on le sait déjà, nananère…
    Non seulement ces insinuations ne désamorcent rien, mais elles confirment qu’en l’occurrence la responsabilité – que dis-je, la culpabilité – de nos politiques est largement partagée par ceux qui les ont élus. Hollande, moins pire que Sarkozy, la lamentable expédition malienne en apporte un nouveau cruel démenti.

  6. Courage le Mali et la communauté internationale dans le combat contre le terrorisme.

  7. Les milices composées de Peuls et de Songhais qui s’amusent à défenestrer les hommes, les femmes et les enfants de souches Arabe et Berbère du Nord-Mali doivent scander “vive la France” pour faire écho à leurs compatriotes installés dans l’hexagone. Ainsi les oreilles ne seront pas écorchés par les cris des victimes et la symphonie sera parfaite.

  8. Mes amis Maliens, vu de France je ne pourrais que vous conseillez de ne pas tomber dans le piège des représailles et exactions, assassinats.

    Le peuple des sables n’est pas tous mauvais…

    La stabilité dans votre pays passera par la tolérance et la paix.

    laisser le temps au temps, ne succombez pas à la tentation de la vengeance, sinon cela se retournera contre vous.

    Amicalement.

  9. Merci les maliens de France restez sur vos gardes la bas pour barrer la route aux racistes du MNLA qui ont leurs représentants en la personne de Mossa AG.Ces vermines vont payer cher pour les crimes qu’ils ont commis.

  10. patrotisme à 5000km est possible;chaqu’un à son rôle pour la nation.ceux qui sont à l’étranger doivent participer financièrements,et ceux qui sont à l’interieur du payes doivent participer phisiquement.

  11. NOUS ENCOURAGEONS CE GENRE DE MANIFESTATION PUISUE LES MONARCHIES DU GOLFE ET CERAINS PAYS TEL L’EGYPTE ET LA TUNISIE FONT CROIRE QUE LA GUERRE AU MALI EST CONTRE L’ISLAM,CE SONT NOS ENEMIES ,ET VOIRE COMMENT LES POPLATIONS DU NORD ONT ETE MEURTRIES PENDANT 9 MOIS. 👿

  12. Je propose à tous les maliens de France d’offrir une journée de travail pour aider les soldats au front!L’argent ainsi recolté servira de contribution à l’éffort de guerre. 😉

    • Sambou tu envois la monnaie à Bamako et les billets chez moi 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  13. c’est trop facile de manifester à Paris ! ils devaient rentrer à Bamako pour s’engager dans l’armée malienne !!!! le patriotisme à 5000 kms de là je n’y crois pas !

    • Mon cher blanche neige, mais vous êtes également en France; ça veut dire que vous devez rentrer aussi à Bamako et continuer sur le front. J’espère que vous vous rendez compte de cette logique?

Comments are closed.